Agriculture villageoise : L’ICD au secours des femmes rurales

0

L’Initiatives Conseils et Développement (ICD) en collaboration avec les femmes rurales de Kati et l’appui technique Pays de Vétérinaire Sans Frontière- Belgique a organisé les 6 et 7 mai 2016 un séminaire sur la capitalisation des acquis du Projet d’Appui aux Organisations Féminines pour l’Elevage des Espèces à Cycle Court (PAFEC). La cérémonie d’ouverture était présidée par le Ministre de l’Elevage et de la Pêche, M. Nango Dembélé. Il  avait à ses côtés le Ministre de la Recherche Scientifique, la Directrice de l’ICD, Mme Traoré Fatoumata Samaké, le représentant  de Vétérinaire Sans Frontière- Belgique et les partenaires.

Ce projet est mis en œuvre depuis bientôt neuf (9) ans dans quatre communes rurales du cercle de Kati à savoir : les communes de Kambila, Kalifabougou, Yélékebougou et Torodo. Son objectif général est  d’augmenter de manière durable le revenu des femmes par l’élevage d’espèces à cycle court (volailles, petits ruminants et lapins).

A l’entame de ses propos, la Directrice de l’ICD, Mme Traoré Fatoumata Samaké  a  adressé ses remerciements aux uns et aux autres qui ont honoré de leur présence à la rencontre.  Selon elle, l’agriculture villageoise est une branche des productions animales la plus rentable. C’est pourquoi, elle a précisé ceci : « Pratiquée majoritairement par les femmes et les jeunes, nous restons convaincues qu’elle demeure un moyen durable de réduction de la pauvreté en milieu rural. Au delà de son importance économique, la volaille est une dimension culturelle vivace au sein des communautés à la base distinguée. A travers cet atelier, l’ICD avec son partenaire vétérinaire sans Frontière Belgique, la Direction Nationale des Productions souhaite 4 choses à savoir : capitaliser des expériences depuis 20 ans ; susciter la préservation de nos races locales de volaille ; trouver au Mali un model standard de développement de l’agriculture villageoise ; enfin faire profiter d’autres femmes, d’autres régions du Mali de l’expérience PAFEC. L’ICD, VSF et la Direction Nationale des Productions et l’Industrie Animale souhaitent aller loin en matière d’agriculture villageoise au Mali ».

Le représentant de Vétérinaire Sans frontière Belgique  a rappelé  qu’ils sont au Mali depuis 18 ans. Ils ont débloqué plus de 4,5 milliards pour  le financement des projets dans trois grandes régions de concentration à savoir : Koulikoro, Kayes et Sikasso.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre de l’Elevage et de la Pêche,  M. Nango Dembélé a rappelé que l’agriculture villageoise contribue à  l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations rurales et urbaines de sa zone d’intervention. Selon lui, cela colle parfaitement avec la politique de développement de l’élevage, la loi d’orientation agricole et le programme d’action du gouvernement pour la période 2013-2018.

« L’aviculture villageoise constitue environ 94% de l’effectif national de la volaille. Le chiffre d’affaires consolidé de la filière avicole commerciale malienne est de 25 milliards de FCFA et de 200 milliards de FCFA rapportés pour l’ensemble de la zone UEMOA. Le rôle de la femme et des organisations féminines est déterminant dans le développement de la filière avicole puisqu’elles jouent un rôle central dans la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle en milieu rural. Mon département ne ménagera aucun effort pour vous accompagner dans vos élans », a conclu le ministre.

F COULIBALY

 

PARTAGER