Agro-industrie : Les engrais Toguna, un gage de qualité

1

TOGUNA

Riz toguna« Aider la terre à nourrir les hommes ». Tel est l’engagement de Toguna Agro-Industries depuis le démarrage de son unité de production à Bamako, en 2006. En neuf années d’activités, Toguna Agro-Industries est devenu le premier producteur d’engrais agricoles au Mali et l’un des principaux exportateurs privés du pays. Une seule ambition se trouve au cœur de son savoir-faire et de l’engagement de ses équipes sur le terrain : assurer la sécurité alimentaire de millions d’Africains, grâce à une agriculture compétitive, dans le respect de l’environnement.

 

La principale unitĂ© de production d’engrais, situĂ©e Ă  Bamako, est dotĂ©e d’une capacitĂ© annuelle de 400 000 tonnes. Elle dessert toutes les rĂ©gions agricoles du Mali et permet Ă  Toguna Agro-Industries d’accompagner les grands projets de l’Etat – Programme coton, Initiative riz et Programme pomme de terre notamment.

 

Leader sur son marché face à de grandes multinationales, dans les huit pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le groupe réalise 40 % de son chiffre d’affaires à l’export vers le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger, le Sénégal, le Bénin et la Guinée.

 

Toguna Agro-Industries poursuit ses investissements au Mali, avec une nouvelle unité de granulation de phosphates en cours de construction en zone aéroportuaire de Bamako. Elle sera alimentée par les phosphates naturels de Tilemsi (PNT), une mine rachetée en 2009 par le groupe au nord du Mali. Elle disposera d’une capacité de production de 100 000 tonnes par an et contribuera à la création de 150 emplois directs. Son impact sur la fertilité des sols devrait se faire ressentir dans toute la sous-région. La zone de Tilemsi regorge en effet de phosphates parmi les plus tendres au monde, avec une excellente « réactivité » ou capacité d’absorption par les plantes.

 

Toguna Agro-Industries s’est vu décerner plusieurs prix ces dernières années, dont l’International Trophy for High Quality à Bruxelles en 2010 et l’International Star for Quality à Genève en 2012. La bonne teneur des engrais en nutriments de Toguna Agro-Industries est vérifiée par son propre laboratoire, en cours d’homologation par le laboratoire national du Mali et répondant aux normes européennes.

 

Un réseau de distributeurs agréés couvre l’ensemble des régions agricoles du Mali, de Sikasso à l’Office du Niger en passant par Kayes. Outre la proximité avec les clients, la qualité, là encore, reste le souci principal. Un comité de pilotage de dix personnes, donc quatre auditeurs, se réunit chaque mois pour faire remonter les informations, assurer le suivi des contrats et veiller aux relations avec la clientèle.

 

En partenariat avec l’Office chérifien des phosphates (OCP) du Maroc, leader mondial de l’industrie des phosphates et de ses dérivés, la première édition de caravane agricole annuelle, « Sènè Kunafoni Taama », a été organisée en 2014 pour aller à la rencontre des agriculteurs de Bougouni, Sikasso, Niono et Bankass. L’objectif : analyser leurs sols grâce à un laboratoire ambulant et proposer des engrais adaptés, en ajustant au mieux l’offre aux besoins. Cette caravane a permis à des experts agronomes marocains et maliens d’échanger avec plus de 2000 exploitants sur les bonnes pratiques agricoles. Du semis à la moisson, ils ont mis l’accent sur l’utilisation raisonnée des engrais, dans le respect de l’environnement.

 

Pour le groupe Toguna, né au Mali et dirigé par un Malien, la qualité ne va pas sans assumer une forte responsabilité sociale de l’entreprise. « De même que le rôle des engrais est d’assurer de bonnes conditions de croissance aux plantes, affirme le PDG Seydou Nantoumè, la vocation de la Fondation d’entreprise Groupe Toguna est d’assurer de bonnes conditions de croissance aux hommes. En somme, aider les hommes à porter du fruit. »

 

Aussi la Fondation Toguna a-t-elle construit ces dernières années des écoles, des dispensaires et des infrastructures culturelles dans plusieurs localités du Mali. D’une hauteur de 26  mètres, le monument Nangabanou Tembely, inauguré en 2014, surplombe Bandiagara et rend hommage au chasseur qui a fondé cette ville, en pays dogon.

 

Par Moussa COULIBALY

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. hoummmmmmm nazouneh i tè sabaly;;;;;;;;;;tereta ne t’a rien fait OOOOOOOOOHHHHHHHHHHHHHHHHH, :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.