Campagne agricole 2012-2013 : Yaranga se dit satisfait de la politique du gouvernement

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Dr Yaranga Coulibaly, ministre de l’agriculture

Le ministre de l’agriculture, le Dr Yaranga COULIBALY, a effectué des visites de champs dans la région de Sikasso. L’objectif de sa visite était de voir le résultat  dans cette zone de la politique agricole appliquée par le gouvernement de transition. A cette occasion, le ministre a procédé à des lancements de récolte et se dit très satisfait de la campagne agricole 2012-2013.

L’itinéraire du ministre était de Sido  à Niamala en passant par Zantiébougou pour le premier jour, de Ouolobougou à Signé dans le cercle de Koutiala, pour le deuxième jour et enfin la ville de Sikasso, Mamabougou, Kafela et Kassanso ont été visités par le ministre de l’agriculture pendant la troisième journée.

Pendant la tournée, le message du ministre a été très clair pour les paysans: ne pas brader les récoltes afin de ne pas se retrouver dans l’insécurité alimentaire au cours de l’année. Le ministre a rappelé que le gouvernement, malgré la situation de crise, s’est efforcé à subventionner  les intrants agricoles à hauteur de 38 milliards de franc CFA. Cela pour que la population malienne pût manger à sa fin et vendre le surplus en vue de combler d’autres besoins. Pour la poursuite  de la politique  de subvention des intrants agricoles, Monsieur COULIBALY , a fait savoir que l’objectif principal est de faciliter  l’accès  des producteurs  aux principaux  intrants, d’intensification et augmenter  la production  et la productivité agricole. L’occasion fut opportune de porter à la connaissance des paysans que le riz, le maïs, le mil/sorgho, le blé, le coton, le niébé, la pomme  de terre et l’échalote/oignon sont les principales cultures  concernées par les activités d’intensification que son département va accompagner en 2013-2014.

Le ministre se dit satisfait de la campagne  agricole 2012-2013  et a invité les paysans de redoubler d’effort en vue d’assurer l’autosuffisance et la sécurité alimentaire au Mali. Par conséquent, il a rassuré que son département ne ménagera aucun effort pour l’accompagnement des acteurs agricoles.

Selon le président de l’APCAM, Bakary TOGOLA, l’augmentation du prix des céréales est due à l’intervention de plusieurs commerçants avant le consommateur final. Il a signalé que la subvention et autres sacrifices du gouvernement doivent être sentis par les consommateurs.  Raison pour laquelle l’assemblée permanente de la chambre d’agriculture du Mali organise chaque année des bourses de céréales. Il a aussi recommandé à ses collègues de ne pas favoriser l’exportation des céréales.

Concernant le coton, le PDG de la CMDT, M. SISSOKO a assuré aux cultivateurs que le paiement commence dès le premier Novembre. Cela permet aux paysans d’avoir à temps leur argent, de ne pas vendre les stocks de consommation familiale pour d’autres soins mais aussi, de préparer la campagne suivante dans de meilleures conditions.

Au dire des cultivateurs, le Mali a enregistré une bonne saison de pluie cette année. En réalité, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Car en début de la saison, il existait des problèmes d’accès aux intrants subventionnés par l’Etat, à cause du non enregistrement des paysans dans les coopératives agricoles. Ce retard d’accès  a fait que certaines cultures n’ont pas eu leurs rythmes de croissance.

K.O

 
SOURCE:  du   5 nov 2012.