Culture de l’arachide dans les régions de Sikasso et Kayes : De nombreux producteurs optent pour les semences améliorées

0
Culture de l’arachide dans les régions de Sikasso et Kayes : De nombreux producteurs optent pour les semences améliorées

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les foires semencières sur l’arachide organisées par l’ICRISAT à Sikasso et à Kayes dans le cadre du Projet d’Amélioration de la Productivité de l’Arachide chez les Petits Exploitants Agricoles au Mali ont porté leur fruit. Grâce aux informations qu’ils ont reçues lors de ces rencontres, nombreux sont les producteurs de ces deux régions qui ont décidé d’opter pour les semences améliorées dans le but de booster leur production cette saison.

Dans le but d’informer les producteurs d’arachide sur les semences améliorées, les bonnes pratiques culturales concernant l’arachide, l’ICRISAT, a, dans le cadre du Projet d’Amélioration de la Productivité de l’Arachide chez les Petits Exploitants Agricoles au Mali, organisé deux foires semencières sur l’arachide. L’une à Sikasso du lundi 20 au mardi 21 juin dernier et la seconde à Kayes du vendredi 24 au samedi 25 juin dernier.

Des foires qui ont certainement porté leur fruit car, nombreux sont les producteurs de ces deux régions qui disent aujourd’hui avoir opté pour les semences améliorées dans le but d’améliorer leur productivité.

Ces foires ont connu un succès à Sikasso comme à Kayes. Elles ont surtout permis d’édifier les producteurs sur plusieurs questions liées à la production de l’arachide.

Elles avaient suscité beaucoup d’engouement chez les producteurs qui s’étaient déplacé en nombre  malgré l’installation de l’hivernage.

A l’issue de ces deux foires, de nombreux producteurs d’arachide ont décidé  d’opter pour les semences améliorées.

C’est le cas chez Kadiatou Traoré, productrice d’arachide à Kayes Médine qui dira qu’elles ont beaucoup appris à cette foire. Avant d’indiquer qu’elle et l’association de productrices d’arachides dont elle est membre ont décidé d’opter pour les semences améliorées pour augmenter leur production cette année.

Même refrain chez Penda  Traoré, une autre productrice à  Kayes qui a laissé entendre que désormais, ce sont les semences améliorées et  tolérantes à la sécheresse et à l’aflatoxine qu’elle va utiliser.

Seydou Ouattara, un producteur de Sikasso et plusieurs autres producteurs qui l’accompagnaient à la foire de Sikasso disent aussi avoir opté pour les semences améliorées.

Samba Adama Diallo, un producteur à Kayes propriétaire d’un champ de 9 hectares abondera dans le même sens. Selon lui, ces foires leur ont permis de découvrir beaucoup de choses concernant la production de l’arachide. Et désormais, comme la plupart des producteurs,  il va utiliser les semences améliorées pour augmenter sa production.

Adama Macalou, une productrice à Bangassi, un village Kassonké situé à 8 km de Kayes dira qu’après cette foire où elles ont beaucoup appris, elle utilisera désormais les semences améliorées comme les autres producteurs de sa localité. C’est le cas aussi chez Tabara N’diaye, une autre productrice venant de la même localité qui a aussi a opté pour les semences améliorées après avoir pris part à la foire semencière d’ICRISAT à Kayes.

Salif Dougakoro Diakité, un producteur d’arachide ressortissant du village de Samè situé à 17 Km de Kayes ira plus loin. Selon lui, ils ont reçu beaucoup d’informations à cette foire. C’est pourquoi, elle doit être organisée tous les ans pour informer  et outiller les autres producteurs d’arachide. En plus d’eux, de nombreux producteurs et productrices disent avoir opté cette année pour les semences améliorées.

A noter que lors de ces foires, des semences améliorées ont été distribuées gratuitement aux producteurs afin qu’ils les testent dans leurs champs. Joints au téléphone par nos soins, de nombreux producteurs des régions de Kayes et Sikasso ont  indiqué que pour booster leur productivité cette année, ils ont opté pour les semences améliorées. Toute chose qui prouve que ces foires semencières organisées par ICRISAT dans le cadre du Projet  d’Amélioration de la Productivité de l’Arachide chez les Petits Exploitants Agricoles au Mali ont porté leur fruit.

Dieudonné Diama

PARTAGER