Dangers des engrais frelates importes : Mody N’Diaye appelle à la saisie et au retrait des engrais frelatés en toute urgence !

4
Dangers des engrais frelates importes : Mody N’Diaye appelle  à la saisie et au retrait des engrais frelatés en toute urgence !
Honorable Mody N’Diaye

Une chose est sure : avant l’importation de manière sulfureuse de ces engrais, deux laboratoires ayant analysé les échantillons dudit produit ont fait état de sa péremption. L’Etat n’avait rien fait. Cependant, destinés à la campagne agricole, ces engrais n’iront pas sans causer des ennuis aux Maliens. Car, en plus de la culture du coton où ils sont destinés, les spécialistes craignent même que les populations rurales, par méconnaissance, utilisent ces engrais sur des produits de consommation comme les tomates, la salade, les choux, les patates et les aubergines. Ce qui pourrait devenir une catastrophe sanitaire majeure en raison des taux élevés de composants chimiques (métaux lourds) des engrais incriminés.
Et malgré ces risques, le Président IBK n’a eu d’autre solution que de brandir des menaces. Les paysans, eux aussi, au lieu de procéder au retrait desdits engrais, appellent à la sanction des responsables à l’origine de la menace.
Certes, il est normal que les responsables véreux d’un tel acte soient traqués et punis, mais ce qui importe dans l’urgence, c’est de s’attacher très vite à limiter les dégâts. Car c’est la vie de plusieurs millions de Maliens qui est mise en danger.
« Ce qu’il faut aujourd’hui pour notre pays concernant les 40.000 tonnes d’engrais de mauvaise qualité importée, c’est la saisie pure et simple desdits engrais par les autorités. Sans le retrait de ces engrais de la distribution, aux paysans, la campagne agricole sera fortement compromise », a commenté Mody N’Diaye, le président du principal groupe parlementaire de l’opposition malienne.
« Pour éviter à l’avenir de telles situations, les responsables liés à cette affaire doivent être recherchés et punis en toute transparence », a proposé Mody N’Diaye qui se dit très inquiet des conséquences que ces engrais pourraient engendrer sur la santé des populations.
L’approche de l’honorable N’Diaye est simple : la justice « oui et en toute transparence », mais « la saisine et le retrait des engrais du circuit », très vite !
Même si on annonce par ailleurs qu’une partie a été distribuée et même utilisée par les paysans, il y a lieu de procéder à la saisine et au retrait du reste.
Affaire à suivre !

IMT
redactionlarevelation@yahoo.fr

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Il faut éviter de polluer nos terres et mettre la santé de la population

    en danger.

    Se développer c’est vrai,mais pas à n’importe quel prix.

  2. Les maraichers utilisent ces engrais a part quelques uns qui achètent partener ou commandent chez togouna.L’uree dans le riz les légumes le lait la viande etc…qui est en bonne santé aujourd’hui personne.En plus des menaces Dieu est grand.

Comments are closed.