La filière mangue au Mali : Une journée pour parfaire la coordination et le partenariat entre les acteurs

0

La plantation des mangues a été introduite au Mali en 1890. Dès lors, cette filière a pris de plus en plus l’ascenseur. Elle joue aujourd’hui un rôle important dans l’économie nationale du pays. Mais, depuis certain moment, cette filière connait un problème de coordination et de partenariat entre les acteurs. C’est dans ce cadre qu’une journée de réflexion sur le développement de la filière mangue au Mali, sur le thème « analyse des modèles de coordination et de partenariat entre les différents acteurs », a été organisée le mardi 19 avril 2016, à l’Hôtel Onomo, par le Bureau MSU et la Chambre d’Agriculture du Mali, à travers la filière mangue, sous l’égide  du Ministère de l’Agriculture.
La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Ministre de l’Agriculture, Kassim Dénon.
Selon l’initiateur de l’étude, Prof. Jahn Staatz,  cet atelier s’inscrit dans le cadre d’un partenariat de plus de 30 ans entre l’Université MSU et le Mali, dans le développement de l’agriculture, surtout de la filière mangue au Mali. Des ‘études sont d’ailleurs en cours au Mali sur les céréales et la mangue.

Selon le prof Jahn, cette étude va permettre aux acteurs de cerner les forces et les faiblesses de la filière mangue au Mali.
Le président de l’APCAM, Bakary Togola, s’est dit très content de prendre la parole devant cette auguste assemblée à l’ouverture de cet atelier. Un secteur qui, selon le président de l’APCAM, apporte au pays chaque année plus de 20 Milliards de FCFA. A cet effet, il a invité les acteurs de la filière à faire une  analyse approfondie, pour enfin identifier les maux qui minent le secteur ; afin de dégager les pistes de solution pour une meilleure coordination et partenariat entre les acteurs de la filière mangue au Mali. Il a enfin exhorté et encouragé les populations à la plantation des mangues, ainsi qu’à l’installation des usines de transformations des mangues.
Pour sa part, le ministre de l’Agriculture s’est réjoui du choix du thème qui permettra de faire une analyse approfondie. Avant de signaler que la production de mangue au Mali s’améliore d’année en année, avec une contribution à l’économie nationale de plus de 20 milliards de FCFA par an. A côté de cela, il a parlé de quelques défis. Il s’agit des défis de productivité, de l’absence d’entretien des  champs de mangue; du défi de la qualité; des défis d’organisation des producteurs ainsi que  de statistique fiable.
Pour relever ces défis, le Ministre s’est engagé à l’ouverture d’un vaste chantier avec l’appui des TPF à l’aménagement d’espaces pour les producteurs  des mangues.

KD   

 

PARTAGER