Journée paysanne 2017-2018 : IBK en phase avec les producteurs

0
IBK en phase avec les producteurs
Une vue du président de la République dans un tracteur

Le prĂ©sident de la rĂ©publique SEM Ibrahim Boubacar KĂ©ita, Chef de l’Etat du Mali, a donnĂ© le jeudi 25 mai 2017, journĂ©e commĂ©morative de l’Afrique, le premier coup de labour de la campagne agricole 2017-2018   . C’était  Ă  -SĂ©gou sur une parcelle de la ferme de Soninkoura, en prĂ©sence des membres du gouvernement, des chefs d’institutions, des producteurs, des chefs de services centraux Ă©voluant dans le secteur.

Les populations  de SĂ©gou sont sorties massivement et ont rĂ©servĂ© au prĂ©sident de la rĂ©publique un accueil chaleureux et trĂšs populaire. AprĂšs un bain de foule mĂ©morable, IBK a accueilli Ă  l’entrĂ©e du site par le gouverneur, le maire de la commune urbaine de Sikasso, les ministres de l’agriculture, celui de l’élevage et de la pĂȘche, le prĂ©sident de l’APCAM et de nombreux producteurs venus des rĂ©gions du Mali.

En donnant le premier coup de labour sur un tracteur de TOGUNA Agro industries, le chef de l’Etat  lançait du coup la 13Ăšme Ă©dition de la journĂ©e paysanne dont le thĂšme central portait sur « investir dans l’emploi des jeunes en milieu rural ». Ainsi, aprĂšs Samanco, Baguineda, la ville de SĂ©gou Ă©tait Ă  l’honneur cette annĂ©e 2017 avec la tenue de journĂ©e paysanne. Plusieurs interventions ont marquĂ© le lancement des travaux de cette journĂ©e importante pour le Chef de l’Etat.

Le maire de la commune urbaine de SĂ©gou, Nouhoun Diarra a souhaitĂ© au prĂ©sident de la rĂ©publique, Ă  toute la dĂ©lĂ©gation qui l’accompagne et Ă  tous les participants, la fraternelle et chaleureuse bienvenue. Il a, au nom des habitants de sa commune remerciĂ© IBK pour ses belles rĂ©alisations Ă  SĂ©gou. Le maire a aussi soumis au Chef de l’Etat des dolĂ©ances. Selon lui, les rĂ©seaux d’assainissement se trouvent dans un Ă©tat de dĂ©gradation qui ne rime pas avec les nouveaux goudrons de la ville. Il a aussi attirĂ© l’attention du prĂ©sident IBK sur les feux tricolores facteur de sĂ©curitĂ© routiĂšre, une prĂ©occupation majeure des populations de sa commune.

Le groupe « Niogolon » a prĂ©sentĂ© un sketch sur investir dans l’emploi des jeunes en milieu rural.

Tous les intervenants Bakary KlĂ©mougnon DembĂ©lĂ©, Bouya Sanoussi Sy, Abdoulaye Konta, Goundian SidibĂ©,Mme NiakatĂ© Goundo Kamissoko, Mamadou Sissoko et Bakary Togola ont remerciĂ© le prĂ©sident de la rĂ©publique pour cette marque d’attention au monde rural.

LES DOLEANCES DES PRODUCTEURS

Bakary DembĂ©lĂ©, reprĂ©sentant de la profession agricole, a fait savoir qu’avec la mĂ©canisation de l’agriculture, les paysans ont commencĂ© Ă  se dĂ©tourner de plus en plus des animaux de trait qui Ă©taient utilisĂ©s pour les travaux champĂȘtres. Il a souhaitĂ© une mĂ©canisation Ă  outrance.

Sanoussi Bouya Sylla,  reprĂ©sentant des Ă©leveurs du Mali a demandĂ© au prĂ©sident de la RĂ©publique de faire adopter une loi criminalisant le vol de bĂ©tail.  Selon lui, cette pratique de plus en plus courante dans le milieu rural et urbain, doit ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme une atteinte Ă  l’opĂ©rationnalisation des paysans. Le reprĂ©sentant des Ă©leveurs a demandĂ© aussi que le gouvernement contrĂŽle l’importation de la volaille afin de ne pas pĂ©naliser les promoteurs nationaux qui ont investi dans ce sous-secteur.

Le reprĂ©sentant des sous-secteurs pĂȘche et pisciculture a, plaidĂ© en faveur d’une baisse du prix d’acquisition des alevins pour le ramener de 200 Fcfa l’unitĂ© Ă  25 Fcfa et mis l’accent sur le dragage des cours d’eau par les orpailleurs traditionnels. Il a aussi attirĂ© l’attention du Chef de l’Etat sur la prĂ©servation et la sauvegarde des espĂšces vĂ©gĂ©tales telles le karitĂ©, le nĂ©rĂ©, le baobab et le balanzan.

Madama NiakatĂ© Gouundo Kamissoko a demandĂ© au premier paysan d’allouer  Ă  l’APCAM  2% sur les 15 % du Budget national affectĂ© au dĂ©veloppement de l’agriculture. Le prĂ©sident de l’APCAM, Bakary Togola a de vives voix saluĂ© les efforts du Chef de l’Etat Ă  l’endroit du monde rural et a promis de dĂ©trĂŽner l’Egypte de la premiĂšre place de producteur de coton. Il a souhaitĂ© pour ce faire jouir d’une trĂšs bonne pluviomĂ©trie avec une bonne rĂ©partition dans le temps et l’espace.

LA SATISFACTION DU PRESIDENT  IBK

Le prĂ©sident de la RĂ©publique a  remerciĂ© les producteurs pour les bons rĂ©sultats obtenus au cours de la campagne 2016- 2017. «L’Eta, dira-t-il se tiendra Ă  vos cĂŽtĂ©s. Je vais demander au ministre de l’Economie et des Finances de rĂ©viser la clĂ© de rĂ©partition du budget allouĂ© au secteur agricole afin d’amĂ©liorer la quote-part qui pourrait revenir Ă  l’APCAM »,  IBK a  assez insistĂ© sur la gestion des intrants et le contrĂŽle de leur qualitĂ©. Il veut des intrants de bonne qualitĂ© et n’influent pas sur la santĂ© des populatioins a dit le premier paysan du Mali.

Le prĂ©sident de la RĂ©publique, abordant l’emploi des jeunes a dĂ©noncĂ© la situation des jeunes qui tentent l’aventure europĂ©enne et qui Ă©chouent aux abords de la mer mĂ©diterranĂ©e.

Le chef de l’Etat a portĂ© à  3000 le nombre des repiqueuses de riz aux jeunes femmes rurales de l’Office du Niger. Par cet acte,IBK entend allĂ©ger la pĂ©nibilitĂ© du travail de ces femmes dans les champs.

Le président de la répuubliquue a eu droit à une visite guidée et commentée des stands.  Au  cours de cette visite, il a remis  des échantillons des 3000 machines agricoles aux femmes.

DISTRIBUTION GRATUITE DE CEREALES

Dans la mouvance de cette journĂ©e du paysan que la commune urbaine de SĂ©gou a eu l’honneur d’abriter cette annĂ©e, le prĂ©sident de la rĂ©publique SEM, Ibrahim Boubacar KĂ©ita  a procĂ©dĂ©  en prĂ©sence du ministre commissaire Ă  la sĂ©curitĂ© alimentaire, Oumar Ibrahim TourĂ©, au lancement officiel de la campagne de distribution gratuite de 17.500 tonnes de cĂ©rĂ©ales (mil et sorgho) par le Commissariat Ă  la sĂ©curitĂ© alimentaire . Ces  distributions concernent toutes les RĂ©gions et du District de Bamako. Sikasso n’est pas concernĂ©e.

AprÚs une heure de visite des stands, IBK a partagé le repas avec les paysans et ses invités sur le site de lancement.

En prĂ©lude au lancement de la journĂ©e du paysan, les animateurs du monde rural, le ministĂšre de l’agriculture et tous les intervenants dans le secteur rural  Ă©taient rĂ©unis au Stade Amary Daou de SĂ©gou afin de prĂ©parer cette 13Ăšme Ă©dition. Au terme des travaux, les producteurs ont formulĂ© des recommandations et remerciĂ© le chef de l’Etat pour tous les efforts dĂ©ployĂ©s pour la promotion de l’agriculture.  Dans l’aprĂšs midi du jeudi 25 mai 2017, IBK a honorĂ© un engagement pris lors de sa visite en 4Ăšme rĂ©gion, Ă  savoir tenir Ă  SĂ©gou le conseil des ministres.

Tiémoko Traoré, depuis Ségou

 

Journée nationale du paysan :

Toguna agro industries a l’honneur

Le PDG du groupe TOGUNA, Seydou NantoumÚ a pris part à Ségou au lancement des activités de la 13Úme journée du paysan avec ces machines agricoles et sa gamme de production des intrants agricoles.

SociĂ©tĂ© de distribution d’intrants agricoles depuis plusieurs annĂ©es au Mali et dans la sous rĂ©gion, Toguna appui le gouvernement dans la mĂ©canisation du monde rural et la conception et la mise en place sur les  diffĂ©rents sites d’intrants agricoles de qualitĂ©. Avec ses produits prisĂ©s, le personnel de cette usine au service du Mali entend aider Ă  faire de l’agriculture le moteur de l’économie.

PrĂ©sent aux cĂŽtĂ©s de ses agents Seydou NantoumĂ© perceptible sur cette image, a mis sur le marchĂ© de nombreux tracteurs pour un rendement plus meilleur. C’est dans un de ses tracteurs que le Chef de l’Etat IBK a donnĂ© le premier coup de labour. Vivement pour plus de mĂ©canisation et de mise Ă  disposition de matĂ©riels de pointe pour le dĂ©veloppement de l’agriculture au Mali, Ă  travers Toguna industries s-a.
Tiémoko Traoré

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here