Promotion et valorisation de la culture du coton au mali: Les efforts de Bakary Togola salués par les acteurs du monde rural

1
0

Les acteurs du monde rural étaient réunis le samedi 18 février 2012 à Koutiala  pour saluer  les efforts et les réalisations du président de l’APCAM, Bakary Togola  qu’il a effectués durant ces dernières années en faveur de la promotion et de la valorisation de la culture du coton au Mali. La cérémonie dont il s’agit, a été coprésidée par le président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM) Bakary Togola et le Président directeur général de la CMDT, Tiènan Coulibaly. Etaient présents à cette rencontre des producteurs de coton, les présidents des différentes chambres régionales d’agriculture des régions CMDT de Sikasso, San, Koutiala, Fana, Bougouni, ainsi que des producteurs venus des cercles de Kadiolo, Yorosso, Bougouni, Yanfolila, Koutiala, Kolondièba, San et du directeur régional de la CMDT de Koutiala, Cheick Tidiane Doucouré. On pouvait noter également la présence d’El Hadji Mohamed Daouda Diarra, président de la chambre de commerce et d’industrie de Koutiala.

Plusieurs interventions ont marqué cette cérémonie. Prenant le premier la parole, le président du Club des amis de Bakary Togola, dans son adresse, a expliqué les raisons qui ont amené la jeunesse des zones CMDT à soutenir l’enfant de Niamala dans son combat pour sauver le secteur coton de notre pays. Demeurant un exemple palpant pour la jeune génération dans le secteur agricole, notre interlocuteur dira que Bakary Togola fait aujourd’hui la fierté du monde rural au Mali, en Afrique et dans le monde. L’enfant de Niamala, a-t-il souligné, a fait beaucoup dans la promotion du secteur agricole, notamment celui du coton durant ces dernières années.

Pour sa part Mamadou Kouyaté, le porte parole des agents de la région CMDT de Koutiala a reconnu au nom de ses camarades, les efforts inlassables combien salutaires réalisés par le Président de l’APCAM pour sauvegarder la culture du coton, qui était fortement menacé ces derniers temps à cause de plusieurs actes incommodes.La CMDTvit grâce à la culture du coton  a-t-il martelé. Et Mamadou Kouyaté de confier ceci : « Alors si le coton n’est pas cultivé, que deviendront les producteurs cotonniers etla CMDT » ? Pour lui le vrai exemple à suivre aujourd’hui au sein du monde agricole de notre pays aujourd’hui, est bel et bien l’enfant de Niamala : Bakary Togola. Gros producteur de coton, Bakary Togola est aussi un producteur de classe exceptionnel du mil, du maïs, du sorgho, du riz et bien d’autres produits agricoles. Cette année, il aura produit plus de 300 tonnes de coton graine et près de 600 tonnes de céréales.

De son côté, M. Bakary Dembélé, président de la coopérative des producteurs de coton de la région CMDT de San a déclaré, que le président  de l’APCAM est une icône au sein du monde rural. Il dira que grâce aux conseils prodigues par Bakary Togola chaque année pour la semence, le fumage des plans de : coton, mil, maïs, riz, sorgho, entre autres cultures ; dans différentes zones agricoles, des producteurs sont parvenus à dépasser largement leurs productions dans plusieurs volets. Il n’a pas manqué de saluer les efforts consentis par l’ancien Premier Ministre Modibo Sidibé, pour appuyer les producteurs dans leur mission de production, en diminuant le prix du sac de l’engrais à 12 500 FCFA. Cet effort, dira-t-il, l’a été grâce au combat mené par Bakary Togola et le PDG dela CMDT. Avantde conclure, il a tenu à dire ceci : « Si la culture du coton est sauvée, cela nous permettra de sauvegarder 60% de l’économie de notre pays ».

Pour le président de la coopérative des producteurs de coton de Koutiala, Ampha Coulibaly, très comblé de joie ; il s’est d’abord félicité du choix de Koutiala pour abriter un tel évènement, avant de déclarer et confirmer le soutien de tous les acteurs agricoles des régions CMDT du Mali à Bakary Togola. Ce soutien  ne souffre d’aucune ambiguïté, a-t-il soutenu. Sans pour autant répéter les propos de son prédécesseur au micro, Ampha Coulibaly n’a pas manqué de saluer indirectement les efforts de l’ancien Premier Ministre Modibo Sidibé, qui a bien voulu attentivement écouté en son temps les doléances du président de l’APCAM, Bakary Togola, pour satisfaire les producteurs dans leur ensemble, en procédant à un rabais conséquent du prix de sac de l’engrais à 12 500FCFA dans toutes les zones de productions du Mali. Bien que cela ait été grâce à l’opération dite « Initiative Riz », il est bien normal de saluer les auteurs de cet effort louable accordé aux producteurs agricoles.

Quant au PDG dela CMDT, une fois de plus, comme à son habitude, et d’une aisance hors classe devant le micro, Tiènan Coulibaly a invité les producteurs de  coton à redoubler d’effort et à continuer sur la nouvelle dynamique entamée dans le cadre de la culture du coton grâce à l’appui de l’APCAM. Il dira que contrairement à toutes autres velléités, si le secteur coton parvient à assurer sa propre auto gestion et son propre auto financement, nul ne doute de cela, les producteurs et autres acteurs agricoles changeront de langage. Vendrela CMDTn’est pas une chose aussi mauvais en soi, mais, si elle est achetée par des maliens, principalement par les acteurs agricoles s’est encore mieux, a martelé Tiènan Coulibaly.

Et Tiènan Coulibaly de confier que cette année, ce sont plus de 438 000 tonnes de coton graines qui ont été produites au Mali, un gap qui peut bien être dépassé l’année prochaine si les uns et les autres conjuguaient leurs efforts. Le PDG dela CMDTa salué les membres du Club des amis de Bakary Togola pour l’organisation de cette rencontre, qui ne fait que renforcer davantage la promotion et la culture du coton dans notre pays. De ce rendez-vous, on peut noter que les producteurs du coton sont désormais décidés à relever le gros défi du secteur agricole en général et celui du coton en particulier.

Vendrela CMDTne semble plus être une question à l’objet du jour chez nombreux producteurs du coton, qui croient fermement au duo : Bakary Togola/Tiènan Coulibaly, pour sauver la boîte et sauvegarder les intérêts des producteurs, tout en maintenant une stabilité économique des acteurs agricoles et de l’Etat. « Sauver le secteur du coton, c’est sauver à plus de 60% l’économie malienne ». Pour le PDG dela CMDT, Tiènan Coulibaly, au Mali, le défi de production cotonnière peut bien être relevé, seulement, il faut que les acteurs du secteur agricole à différents niveaux s’y mettent et acceptent de se parler tout en conjuguant leurs efforts.

Le président d’honneur du Club des amis de Bakary Togola, à son tour, a invité les jeunes à continuer sur cette lancée et cette dynamique qui visent à sauver la culture du coton au Mali. Fier de la jeunesse malienne, particulièrement celle du monde rural, Bakary Togola s’est dit confiant en l’avenir du secteur agricole du Mali. Au risque de revenir sur les propos des présidents des coopératives des producteurs de coton de San et de Koutiala, Bakary Togola a salué l’ancien Premier Ministre pour l’effort qu’il a consenti en faveur des producteurs agricoles du Mali ces dernières années, par le rabais du prix du sac de l’engrais sur toute l’étendue du territoire national.

Tout comme la majeure partie de ceux qui l’ont devancé au micro, Bakary Togola est convaincu que le secteur coton peut bien sortir de la crise qu’il a connue ces derniers temps. De ses propos, on sent que la question relative à la vente dela CMDTn’est plus forcement une question à l’ordre du jour, comme cela était le cas en une période donnée. Pourtant Bakary Togola n’a pas dit que le processus de la vente dela CMDTest arrêté. Il a souligné, que quand il s’agira de vendrela CMDT, que cela soit avec l’implication et la participation des producteurs de coton. Que les producteurs de coton soient également actionnaires à part entière dans la nouvelle gestion de la boîte. Carla CMDTdans les mains d’un privé qui ne connaît pas les réalités vécues quotidiennement par les producteurs, cela pourrait aboutir à la cessation de la culture du coton au Mali.

« Le privé ne voit que ses intérêts ».La CMDTdans les mains des privés, à en croire le président de l’APCAM, cela va négativement jouer sans aucun doute sur l’économie nationale a poursuivi. Pour les campagnes agricoles à venir, Bakary Togola a souhaité d’autres actes et actions concrets « similaires à l’Initiative Riz » en faveur des producteurs notamment en rapport avec les prix des matériels agricoles et les autres intrants agricoles.

Zhao Ahmed Amadou Bamba

Envoyé spécial à Koutiala

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
jama-jigi<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 50</span>
Membre
jama-jigi 50
4 années 7 mois plus tôt

Je comprend qu’il n’y avait les amis de Bakary loin d’être contre lui monsieur le journaliste ne devait pas revenir sur les propos de ses amis mais il devait nous donner les statistiques de la production agricole sous Bakary par rapport aux années précedentes et nous donner les impactes réels sur le niveau de vie des zones consernées. Il devait dire aussi si la grande production de coton de cette année n’a pas favoriser le deficit cerealier et si les recettes des cotonculteurs leurs permet d’acheter du cereal dans le contexte de flamber des prix.

wpDiscuz