Remise de 52 motos pompes aux producteurs des régions de Mopti et Tombouctou : Une initiative pour augmenter la production du riz et assurer la sécurité alimentaire

3

motopompeLa prise d’otages de Sevaré n’a pas eu d’incidence sur la cérémonie de remise officielle. Les autorités administratives, politiques de la région, les responsables du projet et les bénéficiaires se sont mobilisés autour du ministre du Développement rural pour témoigner de leur détermination à vaincre toute forme d’insécurité.

Pour la cérémonie de Mopti, ce sont 52 motos pompes qui sont destinées aux producteurs des régions de Mopti et de Tombouctou. Ils sont repartis comme suit : 16 pour Youvarou, 14 pour Diré, 5 pour Rarhous, 7 pour Tombouctou et 10 pour Niafounké. Ces motos pompes de trois cylindres ont une capacité de 40 chevaux et peuvent irriguer de 100 à 120 hectares.

Le coordinateur national du programme Salaha Baby a affirmé que son projet n’a pas suspendu son assistance à la population malgré l’occupation des régions du nord en 2012 et la dégradation de la situation sécuritaire. Selon lui, ce geste entre dans le cadre du développement économique et social de la population par la lutte contre la pauvreté. Il a réaffirmé la disponibilité de la Coopération allemande à accompagner les producteurs par la mise à leur disposition des motos pompes. En plus des motos pompes, Salaha a Baby a dit que l’un des principes de son programme est de mettre à la disposition des paysans des infrastructures hydro-agricoles de qualité dont l’entretien est à leur portée à travers le barrage Boubacar Bâh. A l’en croire, le projet prend en charge les coûts d’aménagement à l’hectare, 97% de la moto pompe, le génie civil, les études et les intrants des deux premières campagnes. Pour la période 2015-2019, le programme Mali-Nord entend investir 14 milliards de F CFA.

Le ministre du Développement rural, Dr Bocary Treta a salué cette initiative heureuse. A l’en croire, cette donation de 52 motos pompes va augmenter de 2.000 hectares la superficie des périmètres irrigués villageois. Toute chose qui va contribuer à accroitre la capacité de production dans ces zones. Le ministre a sollicité le programme à s’élargir sur toute la région de Mopti et de l’ensemble du Mali pour le bonheur des populations. Quant au représentant des bénéficiaires, il a assuré au ministre qu’un bon usage en sera fait pour atteindre les objectifs assignés.

Rappelons que le Programme Mali-Nord a été mis en place par le gouvernement du Mali et son partenaire allemand au cours des années 90 dans un contexte marqué par des problèmes sécuritaires liés à la rébellion et, aussi, au déficit alimentaire dans la zone d’intervention du Programme.

Sa zone d’intervention couvre les Cercles de Nianfunké, Goundam, Diré et 13 autres communes dans les Cercles de Tombouctou, Rarhaous et Youwarou. De 2011 à 2014, la Coopération canadienne et la KFW avec la GIZ ont appuyé le programme avec un montant d’environ 11,8 milliards de Francs CFA.

Moussa SIDIBE

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. IL FAUT CREER UNE AGENCE DE LOCATION DE MATERIEL AGRICOLE AU NIVEAU NATIONAL !

    CELA PERMETTRAIIT UNE DISPONIBILITE OPTIMALE DES MOTOPOMPES CAR UNE MEME MOTOPOMPE POURRA SERVIR A PLUSIEURS VILLAGE LE MEME JOUR !

  2. Ca me rappelle une histoire ancienne .Avant sa mort au Mali durant un Paris-Dakar ,Daniel Balavoine avait crée une association pour venir en aide aux agriculteurs dans des villages perdus . Aprés sa mort ,sa soeur qui lui a succédé à la tete de l’association est venue voir les besoins des agriculteurs . Le premier constat a été de voir que le chef du village s’était approprié la pompe pour ses besoins personnels ,et qu’ensuite il la louait aux cultivateurs du village !!! 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 aucune raison que maintenant çà ne se pas de la meme manière 🙄 🙄 🙄

  3. Dans quelques jours, vous allez voir ces motopompes en vente sur les marchés. Cela a toujours été le cas au nord, il est temps due l’Etat adopte une autre politique pour ces régions. On en a marre

Comments are closed.