Signature de convention de financement du projet d’extension des activités des moulins modernes du Mali : Pour une agriculture moderne

3
Signature de convention de financement du projet d’extension des activités des moulins modernes du Mali :
présidium lors de la signature des conventions

La banque Atlantique Mali passe à la vitesse supérieure avec la Banque africaine de développement (BAD) et la BOAD  avec une ligne de crédit  plus de 35 milliards de f CFA en faveur du géant malien de l’agroalimentaire Modibo  Keita .

D’un coût global de 35, 9 milliards, cette cérémonie de signature qui s’est déroulée au ministère des Finances sous la présidence du ministre des  finances Mme Bouaré Fily Sissoko, à ses côtés les différents responsables de la Banque Atlantique, de la BAD et de la BOAD.

Cette signature des conventions de financement du projet d’extension des activités des Moulins Modernes du Mali (M3) a un coût global de 35,9 milliards de FCFA, dont 27 milliards d’investissement, sera financé à hauteur de 10,2 milliards par le promoteur et 25,7 milliards de FCFA par emprunt bancaire, repartis entre la BAD (11 milliards), la BOAD (7 milliards) et la Banque Atlantique  Mali (7,7 milliards. Cette dernière joue le rôle d’arrangeur de l’opération. Une banque qui continue de s’illustrer dans la mobilisation accrue des financements au secteur privé au Mali, notamment dans les secteurs stratégiques de l’économie malienne (agriculture, énergie, infrastructures, services, etc.).

Signature de convention de financement du projet d’extension des activités des moulins modernes du Mali :
Modibo Keita, PDG des Moulins modernes du Mali

 

L’entreprise qui se positionne comme l’un des plus grands dans le domaine agro-alimentaire blinde ses coffres pour réaliser son plan de développement.

C’est un message d’espoir et de solidarité qu’ont lancé hier, la BAD à travers la Banque Atlantique et le Groupe Modibo Keita, un géant malien de l’agro-alimentaire, lors de la signature d’un protocole de partenariat d’une ligne de crédit de plus de 35 milliards de FCFA. Cette signature, nouvelle et unique au Mali , porte sur l’extension et la diversification des activités de la société Moulin Moderne du Mali (M3) par l’implantation de nouvelles unités de production : Une semoulerie de blé dur, une maïserie ; un moulin à mil et sorgho, une ligne de pâtes alimentaires longues, une ligne de pâtes alimentaires courtes, une ligne de couscous et une minoterie de blé tendre.

L’objectif visé par ce projet est la production de  18 600 tonnes de pâtes alimentaires, 5 800 tonnes de couscous, 14 000 tonnes de farine de mil et de maïs concassées et 84 000 tonnes de farine de blé.

Ce projet va contribuer au développement des chaines de valeurs sur le marché à travers l’intégration (verticale) des activités du groupe Keita, source de réduction des coûts de production et par conséquent des prix de vente des pâtes alimentaires  et du couscous aux populations maliennes.

A entendre les différents intervenants, ce financement aura en définitive un effet positif certain sur la balance commerciale. Et aussi il offre une opportunité qu’un défi pour notre économie par sa complexité et son ampleur. Ce défi important qu’il représente, n’est pas celui du promoteur et des partenaires financiers. Il est aussi celui du gouvernement, qui doit mettre en place le cadre nécessaire à sa mise en œuvre pour un accompagnement efficace pour l’émergence de  pôles de développement et la création d’emplois pérenne.

La Rédaction

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Il est clair et évident qu’aujourd’hui le Mali n’est pas gouverné.

    Une bande d’opportunistes confondant élection des hommes et élection de Dieu s’adonne à un pillage systématique des biens publics et privés au Mali.

    Le premier responsable de ces nouveaux voyous de la république c’est IBKON.

    Il vole sous le couvert de l’islam et il protège comme la prunelle de ses yeux sa petite famille affamée et voleuse qui a pris d’assaut nos institutions et qui surfacture à la pelle toutes nos dépenses publiques.

    POURQUOI CELA EST TRÈS GRAVE?

    Le Mali est un pays dont les recettes publiques sont très faibles (moins de 2000 milliards de FCFA, par comparaison le Sénégal tant vers 3000 milliards et la Côte d’Ivoire dépasse les 4000 milliards).

    Pour avoir un service public de qualité il faut mettre des moyens financiers énormes dans l’administration, dans l’école, dans la justice, dans l’armée, dans la police et dans les projets de développement, dans les entreprises publiques et dans les institutions de la république.

    Le droit et l’application de la loi doit être le levier de la gouvernance pour améliorer le comportement des uns et des autres envers l’argent public et envers les biens d’autrui.

    Sans cette couverture juridique il y aurait toujours des délits et des crimes qui vont faire régresser encore la société malienne par rapport à ses voisins.

    Depuis 2012 nous régressons sur tous les plans en Afrique occidentale quand les autres pays construisent des autoroutes des ponts, des aéroports très modernes et donnent de l’emploi à leurs jeunesses mieux formées et mieux outillées pour la grande compétition mondiale.

    IBKON et sa bande de voleurs en n’ont cure de la place du Mali dans cette compétition mondiale, ils sont venus pour nous voler le peu d’argent qu’on a dans le trésor public et c’est ça qui compte pour eux.

    Souvenez-vous vous des 71 pages de déclaration de politique générale de Moussa Mara à l’assemblée nationale en mai 2014, il promettait monts et merveilles aux maliens, sauf qu’aujourd’hui personne ne sait vraiment ce qu’il fait à la primature de la cité Administrative Mouamar Kadhafi de Bamako.

    Ce troubadour a épuisé tous ces mensonges à la tête de notre État.

    En digne matamore du Yèlèma Yèlèma comme un “N’gonmi”, ce troubadour me fait trop rire quand il se pavane dans la cour de la cité administrative façon Youri Yari de Kôrè Doukakoro sans daigner savoir comment cette cité administrative Mouammar Kadhafi fut construite au Mali.

    Ce voyou de Mara aimait dire devant les députés du Mali que de véritables “voyous ont endetté ce pays”.

    Mais quand IBKON s’endette auprès de la BDM sa pour s’offrir un avion surfacturé de plus de 20 milliards qui plus n’est pas la propriété du Mali puisqu’immatriculé au nom des sociétés écran de la mafia Corse,
    qui est vraiment voyou au Mali?

    Quand IBKON et sa bande de malfrats affamés signent deux contrats de 69 milliards pour un même marché public fictif rien que pour graisser la voleuse famille des Tommy Kagnassyger, qui est vraiment voyou au Mali?

    Quand IBKON prend l’argent du Mali pour construire et rénover sa maison privée à Sebenicoro, qui est vraiment voyou au Mali?

    Quand IBKON craque 800 millions dans des motos d’apparat rien que pour frimer inutilement dans la poussière de Bamako au lieu de goudronner les rues de notre capitale, qui est vraiment voyou en république du Mali?

    Quand IBKON lance sa petite famille affamée à l’assaut de la republique (Karim Wade keita et sa Mami grobinèbo sans oublier le père dormeur de celle-ci “Issia Caca”, Moustapha Baby Foot, Ben Boeing Barkada Allayé sans oublier les griots Maison Luis Camara de Funès et la Fily menteuse) qui bouffent en moins de 6 mois plus de 200 milliards dans des surfacturations des marchés publics et autres vols organisés de grand voltige, qui est vraiment voyou au Mali?

    Et en plus d’être voyou, ils ont réussi à tous les brevets professionnels du grand mensonge au Mali.

    Souvenez-vous ils nous parlaient de 5500 milliards qu’ils ont décroché en Chine, avez-vous déjà vu une seule once de ces jolis milliards chinois de L’IBKON?

    Bien sûr que vous ne verrez jamais, car c’est pur mensonge d’une bande de racaille qui excelle dans le vagabondage financier chez nous.

    PEUPLE DU MALI, PREND TON DESTIN EN MAIN AVANT QUE LA BANDE AFFAMÉE DES VOLEURS MENTEURS NE T’AMÈNE À L’ABATTOIR.

    Salute

  2. C’est une très bonne nouvelle pour l’agro-industrie au Mali.
    Le Mali a besoin de ces genres de projet pour son développement.

    Si nous voulons un développement rapide au Mali, nous devons absolument investir massivement dans le secteur Agro-industriel.

    God bless Mali.

    • Don’t be fooled brother!

      S’accaparer des terres des pauvres paysans pour quel developpement ?

      Les interets de ce credit se payeront sur quels dos ?

Comments are closed.