Zone OPIB : Le ministre Nango Dembélé satisfait de l’évolution de la campagne agricole

0

S’enquérir de l’état d’évolution de la campagne agricole dans la zone Office du Périmètre Irrigué de Baguineda (OPIB). Telle était la raison de la visite du ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé, dans  cette zone le mardi dernier.Il était accompagné d’une forte délégation composée du Préfet de Kati, du Maire de Baguinéda,  du Directeur Général de l’Office du Périmètre Irrigué de Baguineda (OPIB), N’Diogou Diallo et de nombreux chefs de services rattachés à son département.

En effet, cette visite de terrain du ministre de l’Agriculture en zone OPIB a été meublée par la visite des parcelles de maïs, des cultures maraichères et des parcelles de riz. Partout où le ministre et sa délégation ont passé, les propriétaires des champs  ont expliqué qu’ils n’ont eu aucun problème d’intrants cette année.

Selon le Directeur Général de l’Office du Périmètre Irrigué de Baguineda, N’Diogou Diallo, plus de 24.000 tonnes de production sont attendues dans cette zone.

« J’ai été impressionné par l’état végétatif des champs de maïs et de riz que nous avons visités. On s’attend à un rendement de 5 tonnes à l’hectare pour les champs de maïs qu’on vient de voir. Pour le riz, le rendement sera au moins de 4 tonnes à l’hectare », a indiqué le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé.

Au cours de la visite, le ministre a lancé les travaux de récolte du champ de maïs de M. Dramane Diawara qui possède aussi une parcelle de culture maraichère où il y’a du gombo, des tomates et beaucoup d’autres types de légumes.

S’agissant de l’arrêt précoce des pluies dans certaines zones, le ministre de l’Agriculture dira que les pays du Sahel sont habitués à ce phénomène qui varie toujours d’une localité à une autre.

Il a rappelé qu’il y’a seulement deux jours, les producteurs de Koutiala, San, Bla et  Yorosso étaient à Koulouba. Selon lui, ils ont dit au président de la République que la campagne est exceptionnellement bonne dans leurs localités respectives. Etque c’est pareil dans beaucoup d’autres localités du Mali.

Pour le ministre Nango Dembélé, l’arrêt précoce des pluies ne devrait pas trop affecter les prévisions auxquelles ils s’attendent en termes de production.

Enfin, il s’est dit satisfait de sa visite dans la zone OPIB à cause de ce qu’il a pu voir sur le terrain.

Adama DAO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here