Pour appuyer les programmes de formation pour l’emploi des jeunes : La Banque mondiale accorde un crĂ©dit de 63 millions de dollars au Mali

0
Le ministre de l'Economie et ds finances, Mme Boiré Fily Sissoko et le directeur des opérations de la Banque mondiale, Paul Noumba
Le ministre de l’Economie et ds finances, Mme BoirĂ© Fily Sissoko et le directeur des opĂ©rations de la Banque mondiale, Paul Noumba

Le vendredi dernier le ministre de l’Ă©conomie et des finances, Mme BoirĂ© Fily Sissoko et le directeur des opĂ©rations de la Banque mondiale, Paul Noumba ont procĂ©dĂ© Ă  la signature de l’accord de financement d’un montant de 63 millions de dollars visant Ă  appuyer les programmes de formation des jeunes. C’Ă©tait en prĂ©sence du ministre de l’emploi et de la formation professionnelle, Mahamane Baby et son homologue de l’investissement et de la promotion du secteur privĂ©.

Le projet pour les compĂ©tences et l’emploi des jeunes au Mali d’un montant de 63 millions de dollars, approuvĂ© par le conseil d’administration de la Banque mondiale, le 27 juin 2014 est un projet multisectoriel dont la prĂ©paration a engagĂ© plusieurs ministères dont le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle, de l’Ă©ducation nationale, de l’investissement et de la promotion du secteur privĂ© ainsi que les acteurs de la sociĂ©tĂ© civile et du secteur privĂ©.

Ce projet va appuyer des programmes de formation visant Ă  amĂ©liorer les perspectives d’emploi des jeunes maliens et accroĂ®tre les dĂ©bouchĂ©s qui leur sont offerts dans le secteur privĂ©. Il couvre l’ensemble du territoire national et contribuera sans nul doute Ă  rĂ©duire la proportion des jeunes non scolarisĂ©s, sans emploi et marginalisĂ©s.

 

Les activitĂ©s d’Ă©ducation et de formation inscrites dans le projet apporteront un soutien aux jeunes de 15 Ă  29 ans, scolarisĂ©s ou non en renforçant les capacitĂ©s des Ă©tablissements de formation professionnelle et d’enseignement technique. Aussi, il appuiera le dĂ©veloppement des programmes permettant l’amĂ©lioration des compĂ©tences des personnes exerçant des mĂ©tiers divers dans le secteur informel.

 

Le projet vise Ă©galement Ă  soutenir le dĂ©veloppement de l’entreprenariat Ă  travers divers programmes d’appui, des Ă©lĂ©ments de compĂ©tition de plan d’affaires et d’accès Ă  un capital de dĂ©marrage et au crĂ©dit, promouvoir les perspectives d’emploi dans les petites et moyennes entreprises afin d’aider les jeunes chĂ´meurs de 21 Ă  35 ans qui ont atteint divers niveaux d’Ă©ducation et de formation Ă  trouver de l’emploi. Le directeur des opĂ©rations de la Banque mondiale, Paul Noumba a dĂ©clarĂ© qu’il est certain que la mise en place d’un projet multisectoriel de cette envergure demandera un engagement profond et continu du gouvernement pour s’assurer de sa bonne exĂ©cution. Il a prĂ©cisĂ© que la Banque mondiale sera impliquĂ©e très profondĂ©ment dans les prochaines Ă©tapes qui incluront une mission de suivi en septembre 2014.

 

Mme BoirĂ© Fily Sissoko, ministre de l’Ă©conomie et des finances, a remerciĂ© la Banque mondiale pour son engagement sans faille aux cĂ´tĂ©s du Mali et a rassurĂ© que les ressources seront utilisĂ©es Ă  bon escient.

 

Falé COULIBALY

PARTAGER