Assemblée Générale Ordinaire de la Banque Atlantique Mali : Un total bilan en fin 2013 de 173 milliards de FCFA, soit une hausse de 24%

0
banque atlantique
Une vue du presidium lors de l’assemblée générale de la Banque Atlantique Mali

Les actionnaires de la Banque Atlantique Mali, ont tenu, le 25 mars dernier, à l’hôtel Radisson, les travaux de leur assemblée générale ordinaire. A la fin de ceux-ci, le Directeur général de cette banque, Niamé Traoré et ses collaborateurs ont rencontré la presse pour présenter les résultats de l’exercice 2013. Au vu de ceux-ci, la banque Atlantique Mali a fait un bon d’exceptionnel avec un niveau de progression au-dessus de la moyenne nationale. Ainsi, le total bilan a atteint 173, 320 milliards de FCFA, en hausse de 24%, le résultat d’exploitation a été de 4, 629 milliards en hausse de 32% par rapport à 2012. Ce qui fait qu’aujourd’hui, la banque se classe en 7e position sur les 13 que compte le pays et ambitionne d’être parmi les quatre premières banques dans deux ans. 

 

Présidée par le Directeur général, Niamé Traoré, cette session statutaire a permis d’analyser et d’approuver les comptes sociaux de l’exercice 2013 de la banque. Ces comptes révèlent, qu’en dépit de la persistance des effets de la crise que le pays a traversée en 2012, la banque atlantique Mali a réalisé en 2013 de bonnes performances, confirmant ainsi l’efficacité de son business- model et son partenariat avec le groupe Banque Centrale Populaire – BCP du Maroc. Sur la base d’orientations stratégiques bien définies, la banque atlantique Mali a renforcé son dynamisme commercial en terme de mobilisation des dépôts de la clientèle dont le total s’élève à 113, 255 milliards  contre 85, 250 milliards  à fin décembre 2012, et dégagé un résultat d’exploitation de 4, 629 milliards FCFA augmentation de 32%. Le résultat net est de 2, 119 milliards FCFA soit une croissance de 39%.

Toujours en terme de performances financières au terme de l’exercice 2013,  le total bilan se chiffre à 173, 320 milliards de FCFA contre 139, 414 milliards FCFA à la fin 2012 et un objectif de 138, 272 milliards, soit une croissance de 24% et une réalisation budgétaire de 125%.

Ce qui permet à la banque de consolider sa position de 7e rang sur 13 banques en termes de dépôts et de gagner  6,7% de part de marché. Selon Niamé Traoré, l’accroissement des dépôts de la banque résulte du renforcement de ses relations d’affaires avec les principaux clients institutionnels de la place et  l’optimisation de son large réseau de proximité, vecteur de son implication constante dans la bancarisation des ménages.

La banque atlantique Mali a également poursuivi son engagement soutenu pour le financement de l’économie nationale à travers les crédits consentis à la clientèle qui s’établissent à 113, 050 milliards FCFA contre 77, 113 milliards en 2012. A ce niveau, la banque a gagné 8,5% de part de marché en termes d’emplois clientèles.

Le dynamisme des activités a permis ainsi, à la banque de générer un revenu ou produit  net bancaire (PNB) de  11, 658  milliards FCFA contre  10, 511 milliards en 2012 soit une augmentation de 11%.

L’exercice 2013 s’est soldé par un résultat d’exploitation de 4, 629 milliards FCFA contre 3, 519 milliards en 2012, soit une augmentation de 32%. Le résultat net est un bénéfice de 2, 119 milliards contre  1, 524  milliard en 2012, soit une hausse de 39%.

La BCP Maroc, un partenaire de taille

Cette performance a été réalisée grâce à un effort significatif de provisionnement des créances douteuses de 1, 854 milliard FCFA.

Outre ces performances financières, la banque, explique son patron, a mené des actions sociales en faveur de son personnel, mais aussi des couches défavorisées. Ainsi dans le cadre de la motivation et de

la fidélisation du personnel, la direction générale a ouvert à la banque une ligne de crédit de 500 millions de FCFA en vue de l’octroi de prêts immobiliers aux employés performants. Cette enveloppe constitue la première étape d’un processus.

L’exercice clos au 31 décembre 2013 marque le premier exercice complet du groupe Banque Atlantique en tant que partenaire du groupe Banque Centrale Populaire – BCP du Maroc, l’une des premières institutions bancaires du Royaume marocain. L’accord de partenariat stratégique conclu avec ce groupe porte sur le développement des activités bancaires dans sept pays de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine – UEMOA.

Le partenariat ainsi scellé permet au groupe Banque Atlantique de s’associer à un partenaire de premier ordre en mesure d’assurer le développement de l’activité bancaire de ses filiales, dans le cadre d’une vision et d’objectifs  partagés.

Elle compte plus de 4,5 millions de clients, 1 250 agences dont 105 ouvertes en 2013 et 1 400 distributeurs automatiques de billets confirmant son rang de premier réseau bancaire au Maroc.

Grâce à ce partenariat, la banque atlantique Mali va renforcer sa capacité de financement de l’économie et entend faire de la satisfaction des clients une préoccupation majeure. Elle va s’investir pour fournir davantage un service de qualité en offrant de nouveaux produits, notamment dans le domaine de la monétique, du sms-banking, de l’e-banking et des produits de banque à domicile.

Ce partenariat a été renforcé suite à la visite effectuée par le Roi Mohamed VI dans notre pays. Ainsi, la banque atlantique Mali a été sollicitée dans le cadre de la mise en œuvre de plusieurs accords de coopération signés entre le Mali et le Royaume chérifien notamment ceux relatifs à  la construction des logements sociaux en faveur des forces armées et des civils et la mise en place d’un programme de micro finance pour l’inclusion financière des populations à faible revenu. Aux dires de Niamé Traoré, dans 18 mois ces deux projets seront réalisés.

Cette rencontre a été l’occasion pour la direction générale de remercier les actionnaires et administrateurs pour leur soutien et de féliciter l’ensemble du personnel pour l’atteinte des objectifs et les clients pour leur confiance  à la banque.

Youssouf CAMARA

PARTAGER