Assemblée générale ordinaire de Ecobank Mali : Un résultat avant impôt de 8,2 milliards de FCFA en 2013 soit une hausse de 26%

0
Ecobank
Mme Touré Coumba Sidibé (DG) et Samba Diallo (PCA)

La filiale malienne de la banque panafricaine Ecobank a réalisé au titre de l’exercice 2013 des résultats remarquables. Selon les chiffres approuvés par l’assemblée générale ordinaire tenue, le jeudi 20 mars, à l’hôtel Salam, la banque,  malgré la rémanence des effets de la crise de 2012, a réalisé à fin décembre 2013, un résultat avant impôt de FCFA 8 200 millions, soit un résultat net de FCFA 6 470 millions, en progression de 26% par rapport à l’exercice 2012. Le total bilan s’est établi à  364, 220 milliards en progression de 16 %. Ces résultats ont été approuvés par l’assemblée générale qui était dirigée par le président du Conseil d’administration (PCA), Samba Diallo avec à ses côtés, le nouveau directeur général, Mme Touré Coumba Sidibé.

 

A l’image de beaucoup d’autres institutions bancaires, Ecobank Mali a su remonter les conséquences de la crise multiforme qu’a connue notre pays en 2012. Le PCA, Samba Diallo de rappeler que la banque a enregistré quelques difficultés au niveau de la gestion globale de son activité. Malgré tout, elle a fait preuve d’une réelle capacité de résilience.

Il a aussi rappelé que dans la zone UEMOA, la croissance a été tirée par trois facteurs essentiels, à savoir : la reprise de la croissance en Côte d’Ivoire, la réussite de la production agricole dans certains pays de la zone et le démarrage de la production pétrolière au Niger.

 

Au plan national, le contexte a été marqué certains événements majeurs qui déterminent le retour de la confiance et marquent l’amélioration du climat des affaires. Il s’agit : du lancement de l’appel d’offres pour l’acquisition de la licence pour un 3ème opérateur de téléphonie mobile ; du rachat de la BSIC par CORIS BANK ; de l’amorce de la mise en place des financements en lien avec l’important élan de solidarité de la communauté internationale.

 

Ecobank Mali qui a fêté ses 15 ans le 26 novembre dernier,  tient le 2ème rang en terme de total bilan sur la place.

 

La crise a entrainé la destruction partielle, voire totale de certaines des infrastructures dans les zones occupées. Cependant, l’institution a poursuivi l’approfondissement de son approche clientèle en 2013. Ainsi, l’agence de Gao a été rouverte, une nouvelle agence a été créée à Dio et l’agence de l’ACI-Hamdallaye est en cours de finition. Le parc de guichets automatiques est passé de 55 en 2012 à 69 en 2013 et cette tendance se poursuivra afin d’aboutir à une couverture totale du territoire.

 

Les travaux de construction du nouveau siège aux abords du monument de l’Indépendance avancent avec satisfaction.

 

 

Le Conseil d’Administration a nommé le 16 mai 2013, Mme Touré Coumba Sidibé en qualité de Directeur général de Ecobank-Mali, en remplacement de Mme Ndoye Binta . Le PCA a informé l’AG que par rapport au projet de fusion des filiales de l’UEMOA, le conseil d’administration du groupe Ecobank tenu à Kigali en septembre 2013, a décidé d’observer une pause dans la mise en œuvre de ce projet d’agrément unique, en vue d’obtenir ultérieurement une meilleure adhésion des autorités publiques et monétaires, ainsi que celle des actionnaires. “ Les fondamentaux de la banque demeurent solides ” a-t-il indiqué avec force. Les résultats l’attestent. Ainsi, elle a réalisé à fin décembre 2013, un résultat avant impôt de FCFA 8 200 millions, soit un résultat net de FCFA 6 470 millions, en progression de 26% par rapport à l’exercice 2012.

 

Le total bilan de la Banque reste solide et ressort à FCFA 364, 220 milliards au 31 décembre 2013, en progression de 16 % par rapport à l’exercice 2012.

 

 

Une résolution relative à la répartition du résultat bénéficiaire a été délibérée  suivant le schéma ci-après: 969 323 168 FCFA  à titre de réserve légale ; 5 492 831 286 FCFA à titre de dividendes aux actionnaires à hauteur de 85% du résultat   net de l’exercice, soit un revenu brut de  FCA 61 495 par action et  8 720 907  FCFA à titre de report à nouveau.

Pour l’exercice 2014, le PCA a souligné que les efforts seront consacrés à la réalisation de certaines actions suivant la vision du groupe Ecobank (ETI), incarnée par le programme intitulé “ Notre avenir est dans le Panafricanisme “, qui se décline en trois points : être l’employeur de choix ; offrir à notre clientèle une excellente qualité de service  et  assurer un meilleur retour sur investissement à nos actionnaires. Sur ce programme, Ecobank Mali compte travailler dans les deux prochaines années afin d’élargir continuellement sa base clientèle,  mettre ses employés dans les meilleures conditions de travail et d’épanouissement  et satisfaire davantage ses clients et actionnaires.

 

 

Le Directeur général, a présenté son rapport d’activités qui relève qu’en  2013, la filiale malienne a remporté deux distinctions au sein du groupe,  le volume de paiement  des bourses aux élèves a atteint 15 milliards de FCFA, un forum client a été organisé dans 17 agences dotées chacune d’un système de gestion des files d’attente. Aussi, la direction générale a inscrit le personnel au fonds autonome d’assurance, des sessions de formations ont été organisées en sa faveur pour développer le talent accompagnées d’une augmentation des salaires.

 

 

Youssouf CAMARA

PARTAGER