La Bank of Africa – Mali dans une zone de turbulence : Le directeur général Bouchaid Fachar obligé de rendre sa démission

0

Le directeur général de la Bank Of Africa-Mali, le Marocain Bouchaid Facher a officiellement jeté l’éponge. Selon nos informations recueillies auprès de certains agents de la banque, il a rendu sa démission depuis deux semaines, sans pourtant expliquer les raisons.

Le désormais ex-patron de la BOA-Mali n’attend que la tenue de l’Assemblée générale des actionnaires prévue le 28 de ce mois et le Conseil d’administration en juin prochain, pour définitivement quitter le Mali et rejoindre un autre poste.  Selon nos informations, la démission de Bouchaid Fachar s’explique par la situation financière désastreuse qui prévaut depuis quelques mois au niveau de la Bank Of Africa. Il nous est revenu que la Banque a aujourd’hui de plusieurs milliards de Fcfa de crédits malades (comme on le dit dans le jargon bancaire). Il s’agit de crédits non remboursés puisqu’ils ont été mal négociés ou ne sont pas soutenus par des garanties valables. Ces différents crédits datent de la période où l’ancien ministre de l’Economie et des finances, Mamadou Igor Diarra, était le patron de la Bank Of Africa – Mali. Donc, cette banque a plutôt besoin d’un bon manager pour sortir de cette situation.

Et pourtant, dans une interview accordée à un journal de la place, il y a trois jours seulement, le désormais ex-directeur général de la BOA-Mali, Bouchaid Fachar, fait croire que sa banque se porte mieux. “La performance de Bank Of Africa – Mali est très bonne car nous terminons l’exercice de l’année 2015 avec un bénéfice net après impôt, de 7,126 milliards contre 4,041 milliards en 2014 soit une progression de plus de 77 %.  Je pense que les gens laissent les émotions déborder sans fondement parce que de toutes les façons, la banque ne maîtrise pas les démarches. Et les chiffres qui vont être publiés prochainement le confirmeront. Je rassure nos actionnaires que la banque se porte bien et tout ce qui a été véhiculé comme fausse information, c’est de la pure spéculation qui n’a aucun fondement. Je vous donne rendez-vous le 31 mai pour assister à la première cotation de la BOA-Mali sur le marché sous régional” a-t-il précisé.

Joint par nos soins, le responsable du Comité syndical de la Banque, Daouda Sow, précise : “Je ne suis pas au courant de cette démission. En plus de cela, nos douze points de revendications ont été pris en compte dont trois depuis le jour de notre sit-in”. Un autre agent de la boite nous a aussi affirmé qu’il n’est pas au courant de cette information  dans la mesure où il n’y a aucun document officiel. Les jours à venir nous édifieront alors.

A.B.HAIDARA et K. THERA

PARTAGER