Banque Malienne de Solidarité (BMS – sa) : Les travaux d’Hercules du PDG et de son personnel

2 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La Banque malienne de solidarité (BMS – sa) a tenu le vendredi 05 avril 2013 dans la salle de conférence de l’Hôtel Radison BLU ses assemblées générales ordinaires et extraordinaires sous la présidence de Monsieur Babaly BA, Président directeur général. A l’ordre du jour, l’examen et l’adoption du rapport d’activités au titre de l’exercice 2012, l’examen et l’adoption du rapport des commissaires aux comptes de l’exercice 2012, l’examen et l’adoption des états financiers arrêtés au 31 décembre 2012, l’affectation du résultat de l’exercice 2012, l’augmentation du capital de la banque, la modification des statuts de la banque, entre autres. C’était en présence des actionnaires et administrateurs.

Suite au coup d’Etat du 22 mars 2012 et l’occupation des régions nord du Mali par des groupes islamistes, la Banque malienne de solidarité (BMS) a perdu quelque 800 millions de FCFA emportés par des Djihadistes sans oublier la destruction des bâtiments et des matériels estimée à 400 millions de FCFA.

Face à cette situation, la BMS a été contrainte de fermer temporairement, pour 4 mois, ses représentations de Mopti, Sévaré, Koro, Niono et la fermeture à durée indéterminée des agences de Tombouctou, Gao et Kidal.

 

Dans son allocution, le Président directeur général de la BMS Babaly BA a indiqué que les résultats obtenus malgré tout sont encourageants car l’activité de la banque a été conduite en 2012 dans un environnement économique et financier difficile en dépit des graves événements du nord et les changements politiques du 22 mars 2012.

Pour Babaly BA, ces changements politiques ont eu, pour conséquences, l’occupation des trois régions nord du pays où la banque était très active, en l’occurrence, Kidal, Tombouctou et Gao. Pour rappel, les locaux de ces agences ont été vandalisés et pillés et les avoirs en cash emportés. Si le PDG Babaly a salué les actionnaires et les administrateurs pour leur soutien, félicité le personnel pour son engagement et la qualité du travail accompli et remercié la clientèle et les partenaires pour leur confiance en la BMS, c’est parce que chacun en ce qui le concerne a déployé un travail d’hercules pour l’existence réelle de la Banque et son rayonnement dans le microcosme institutionnel bancaire.

 

Des avancées malgré la crise

 

La création de la BMS, une banque à vocation sociale, avait pour but de lutter efficacement contre la pauvreté au Mali. D’un capital initial de 2,305 milliards de FCFA, en 2002, la banque est passée à 48,7 milliards de FCFA comme montant des ressources, pour atteindre plus de 190 milliards au 31 janvier 2013 en terme d’emplois globaux, selon les données rendues publiques par la 35e session du conseil d’administration de la BMS – sa, tenue à Radison BLU Hôtel.

A l’issue des travaux des Assemblées générales ordinaires et extraordinaires du vendredi 05 avril 2013, il ressort que les comptes arrêtés par le conseil d’administration font état d’un total bilan en nette progression en 2012 de 182,380 milliards de FCFA contre 179,975 milliards de FCFA en fin décembre 2011, soit un taux d’augmentation de 1,3%. Le produit net bancaire « PNB » est en progression de 8,6 et passe de 11,055 milliards de FCFA au 31 décembre 2011 à 12,015 milliards de FCFA en fin décembre 2012. Quant au résultat d’exploitation, il est bénéficiaire de 1,626 milliard de FCFA. Pour ce qui est du résultat net, il est excédentaire de 1,221 milliard FCFA. Il faut savoir que ce résultat net positif a été réalisé malgré la prise en charge intégrale de toutes les pertes subies au nord et le provisionnement significatif des créances douteuses et litigieuses sur la clientèle.

 

Les décisions prises

 

Preuve que la BMS est une banque debout, Babaly Ba, les actionnaires et les administrateurs ont mis les bouchées doubles pour la reprise des projets et programmes avec les partenaires financiers traditionnels. Si l’année 2012 fut bouclée sur des notes d’espoir, cela procède de cette situation. Ce n’est pas tout. Car nonobstant les crises endogènes et exogènes avec comme corollaires le ralentissement de l’économie, la BMS, dans un sursaut d’orgueil, a pu ouvrir une Représentation en France dédiée exclusivement à la collecte et au transfert de l’épargne de nos ressortissants sur le Mali. Mieux, le budget 2013 de la BMS prévoit le soutien accru aux institutions de micro finance, la poursuite de financement des PME/PMI de tous les secteurs d’activités, l’accroissement des interventions en faveur du marché des particuliers et salariés d’entreprises et de l’Etat. De même que la participation au pool bancaire pour le financement de la campagne de commercialisation du coton et des intrants.

Aussi, pour renflouer davantage les caisses de l’institution, un renforcement de la collecte des ressources de la banque à grande échelle est envisagé. Le montant attendu devra atteindre 176 milliards FCFA.

Compte tenu de tout ce qui précède, le PDG Babaly BA s’est dit satisfait du soutien des actionnaires et administrateurs. Il a également félicité le personnel pour son engagement et la qualité du travail accompli, remercié la clientèle et les partenaires pour leur confiance en la BMS.

En somme, si l’Assemblée ordinaire n’a pas permis d’épuiser tous les thèmes des travaux, l’Assemblée extraordinaire fut un détonateur et un stimulant ou dopant afin de donner à la BMS – sa l’effet boule de neige escompté. Elle aura permis aussi de repanser les plaies béantes issues des événements de 2012 où la BNS a perdu 1,2milliard de CFCA (800 millions nets enlevés et 400 millions en terme de matériels emportés ou détruits). Cela n’a pas empêché Babaly BA et ses collaborateurs d’engranger des résultats positifs comme sus mentionnés. Les efforts insoupçonnés déployés par le PDG au-delà souvent de sa santé ont été salués par le Conseil d’administration, selon des informations. Comme quoi l’honneur et la confiance ne se présument pas. Et il faut rendre à César ce qui appartient à César.

 

Issiaka Sidibé

 

 

SOURCE:  du   23 avr 2013.    

2 Réactions à Banque Malienne de Solidarité (BMS – sa) : Les travaux d’Hercules du PDG et de son personnel

  1. TOURE

    IL FAIT LE MEME GRIN QUE LES ATT BOYS MALHONNETE JUSQU’A LA MOELLE EPINIERE. BANDE DE SALAUD, DIEU VA VOUS FOUTRE DANS SON ENFER. IL MENT CE BABALY COMME IL RESPIRE

  2. meddo

    MONSIEUR LE PDG LES INTERNAUTES N’ONT MEME NI LA FORCE NI LE COURAGE D’INTERNVENIR A TES MENSONGES…..800 MILLIONS NETS ENLEVES PAR LES JIHADISTES…TU LES A BOUFFE OUI…TOUT LE MONDE SAVAIT QU’ILS VENAIENT ET TOI TU AS DEMANDE A TES AGENTS DE LES ATTENDRE SAGEMENT…I BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire ( caractères restants)

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:wink: :twisted: :roll: :oops: :mrgreen: :lol: :idea: :evil: :cry: :arrow: :?: :-P :-D :( :!: 8-O 8)