Washington: Le FMI et le Mali sur la même longueur d’onde

11

Washington: Le FMI et le Mali sur la même longueur d'ondeLe Président de la République, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, a eu des échanges fructueux avec le directeur général adjoint du Fonds Monétaire International (FMI), Monsieur Min ZHU. Les deux personnalités ont surtout parlé de la coopération économique entre le Mali et le FMI.
L’institution financière se dit engagée à soutenir davantage le Mali pour relever les défis du moment. 


Min ZHU, Directeur général adjoint du FMI :
“Nous avons eu une excellente rencontre avec le Président du Mali. Nos discussions ont été très constructives, très amicales et très chaleureuses. Nous avons échangé avec le Président sur les difficultés auxquelles le pays est confronté. Mais nous allons essayer de faire davantage pour le Mali. Nous avons du reste un programme actuellement avec le Mali qui s’appelle la facilité élargie de crédits, et nous espérons pouvoir remettre le programme sur les rails, pour vraiment oeuvrer pour la prospérité du Mali”.

Quant au Président Ibrahim Boubacar KEITA, il a salué le FMI pour ses appuis constants et multiformes au Mali. La rencontre a permis au chef de l’Etat de s’assurer de la disponibilité et de l’accompagnement du FMI pour sortir notre pays des difficultés économiques actuelles.

Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République :
“C’est une belle rencontre, une rencontre utile, une rencontre de qualité, une rencontre respectueuse et de considération. Vous savez que j’y tiens et ça été le cas. Je voudrais remercier toute l’équipe en charge du Mali ici au Fonds du travail fabuleux qui a été fait déjà, qui est en cours, et de ce qui sera fait également pour que nous puissions avoir une coopération encore plus dynamique, sur une base de confiance renouvelée. C’est de cela qu’il s’agissait et cela est en route.”

Le Mali est engagé depuis quelques années dans un vaste programme de réformes macroéconomiques, visant à maintenir un environnement économique stable. Et pour cela, il peut compter, sans aucun doute, sur l’accompagnement du FMI.

N’Deye Sissoko 
Bourama Traore

Présidence de la République du Mali
PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. FMI: le grand Satan????
    Avec l’intervention du FMI dans les pays dits en voie de développement (PVD) en 1994,tout le monde s’attendait que la reprise économique serait générale.Quelques années plus tard l’effondrement de l’économie des pays pauvres operait un reveil douloureux.Et pourtant avec l’intervention du FMI à travers l’ouverture de ligne en contrepartie de la rigueur budgétaire -imposition à coups de “plans d’ajustement” et de crédits sélectifs, l’ouverture des marchés à la concurrence et la lutte contre la corruption-on croyait à un miracle économique.Après des decennies de rigueur,les réultats escomptés laissent à desirer car la pauvrété et la corruption deviennent le lit du quotidien dans ces PVD.Les gouvernements de ces pays expliquent leur échec économique en vouant le FMI au diable tout en dénonçant son “totalitarisme économique”.Pour beaucoup, c’est le véritable”grand Satan” et son patron le vrai pape de la pensée économique unique du siècle.

  2. Le FMI est fait pour accompagner les pays pauvres pour qu’ils s’en sortent avec des programmes claires et précis auxquels le pays se soumet dans son application.
    Quand un pays faillit à cette règle comme le notre qui était à genoux il ya seulement deux ans,vous journalistes vous nous dites que le Mali et FMI son sur la même longueur d’onde.DANS QUELLE BASSESSE vous nous prenez ?
    La seule longueur d’onde que le FMI se met avec un pays c’est celle de la transparence dans les finances publiques et le notre ne fait pas cette transparence dans sa maison.
    Vous les fans d’IBK vous ferez mieux de cesser de mentir ou au moins de vous taire,car c’est pas dans le mensonge que l’on peut construire un pays à plus forte raison le mettre sur la voie du développement économique à laquelle tout pays pauvre aspire.

    • @ Rebel,
      je vous remercie pour le lien .
      Vive le Ganjisme, vive la science universelle.

  3. Sa suffit pour les crédits depuis qu je suis tout petit on dit que le mali est endetté et sa ne change rien de la vie de la population nos hommes politique se gave de la richesse malienne sans partage pas soins gratuit l’école publique n’a plus de crédibilité le peuple soufre et l’état malienne est toujours en traint de faire de la mendicité au nom du peuple tand que la richesse du mali est entre les mains d’un petit cercle fermer qui se sert en eux notre pays n’avancera pas

  4. ” Nous avons du reste un programme actuellement avec le Mali qui s’appelle la facilité élargie de crédits, et nous espérons pouvoir remettre le programme sur les rails, pour vraiment oeuvrer pour la prospérité du Mali”.

    Dixit M Min Zhu, directeur adjoint du FMI, selon la présidence du Mali.

    Ok, mais il est où la nouveauté?

    Personne n’a dit que le FMI n’a pas de programme au Mali mais qu’il a SUSPENDU ses DÉCAISSEMENTS EN FAVEUR DU MALI JUSQU’À SEPTEMBRE 2014 en attendant les conclusions d’une mission d’expertise de l’audit promis par le Mali autour des achats publics douteux et frauduleux effectués par le régime IBK (marchés d’équipements militaires, Boeing 737, motos et autres conneries).

    JE CONSTATE QUE CE N’EST PLUS CHRISTINE LAGARDE QUI REÇOIT LE MANDE MACHIN MAIS SON ADJOINT!

    Bon bèh, il se fait “trimbaler” par Christine Lagarde ou quoi?

    En tout cas l’engagement du FMI au côté des pays pauvres est sa raison d’être mais le FMI ne s’engage que dans la transparence.

    Personne n’a besoin des déclarations d’une sortie d’audience d’un directeur adjoint de l’institution financière internationale pour savoir cela.

    Du moment où il sera avéré que Ladji Kakabo et sa bande gaspille inutilement de l’argent public du Mali, le FMI ne donnera plus aucun sou à ce régime.

    Il faut que cela soit clair comme l’eau de roche.

    Et aucun communiqué de la présidence, nuitamment mijoté, ne peut empêcher cela.

    Donc soyez honnête avec le peuple malien et travailler dans la transparence et pour les missions auxquelles le peuple vous a assignées au lieu d’essayer de noyer le poisson dans l’eau car ça ne marchera pas.

    Les fonctionnaires du FMI ne sont pas dupes et savent exactement ce qu’ils doivent faire, comment, quand, où et avec qui.

    Wa salam!

  5. Mes amis, je vous demande de fournir un petit effort pour ne pas transformer votre haine contre IBK en une haine contre le Mali!!! LES SUSPENSIONS DE L’AIDE DU FMI ET DE LA BM POUR LE MALI, NE SONT PAS BIEN POUR NOTRE FASO! IBK a donc bien fait de rencontrer les decideurs pour s’expliquer et donner des assurances!
    Je suis parmi ceux qui critiquent le President mais ne perdons jamais de vue que notre but est de… critiquer pour redresser la situation. TRAVAILLONS POUR LA REUSSITE D’IBK CAR LADITE REUSSITE EST SYNONYME A’ LA REUSSITE DU MALI!!!
    Nous allons toujours rester vigilents et insister sur certaines choses mais nous n’encourageons jamais des sanctions economiques contre le Mali!
    LES MALIENNES ET LES MALIENS ONT BESOIN DE TOUTES LES AIDES QU’ILS PEUVENT RECEVOIR!!!!

  6. Si on etait sur la meme longueur d’onde, la rencontre n’allait pas avoir lieu. ON NE RENCONTRE PAS LE DIRECTEUR ADJOINT DU FMI POUR SE FAIRE DIRE QUE TOUT EST AU BEAU FIXE. QUAND EST CE QUE VOUS ALLER CESSER DE MENTIR A VOUS MEME?

  7. Vraiment du baratin les autres chefs d’état n’ont pas eu besoin de rencontrer le FMI le directeur adjoint de surcroît .petsonne n’est dupe le FMI reste droit dans ses bottes quant à la bonne gouvernance .une visite de courtoisie et c’est tout mais qui n’engage que ceux qui veulent l’instrumentaliser!pauvre n’deye Sissoko !….,,,,

  8. mon Å“il!
    Du baratin :donnez nous la feuille de route exigée par le FMI?
    les infos, les infos!!!!!

Comments are closed.