BHM : La Banque émerge de ses difficultés et aborde avec sérénité le nouveau challenge avec la BMS

4

La Banque de l’Habitat du Mali (BHM) a tenu, hier, mardi 1er mars, la 67ème session de son Conseil d’Administration. Les administrateurs ont répondu nombreux à ce conseil dont les travaux étaient dirigés par Modibo Diarrah, Président du Conseil d’Administration. C’était dans les locaux de la Banque, à l’ACI 2000.

Cette session s’est tenue dans un contexte particulier : la décision prise par les plus hautes autorités de fusionner la BHM et la BMS, à compter du 31 mars prochain.

D’où toute l’importance de cette rencontre qui a planché, deux jours durant, sur les indicateurs de performance de la banque ; une banque qui se trouve dans un processus de redynamisation après la crise qu’elle a rencontrée….

A l’issue de la rencontre, des résultats très encourageants sont ressortis. En effet, la banque affiche des performances dans tous les domaines. D’abord, au plan financier, au 31 décembre 2015, le total bilan de la banque affiche à 123. 279 milliards de F CFA avec une hausse de 43. 676 milliards de F CFA. .Sur la même période, les ressources globales totalisent 118. 650 milliards de F CFA, contre 76. 944 milliards de F CFA l’année précédente. Même tendance du coté des encours qui se sont établis à 121. 19 milliards de F CFA en 2015 contre 78.79 milliards en 2014 soit une augmentation de 54%.

S’agissant de l’exploitation, la BHM affiche un produit net bancaire (Pnb) de 4, 984 millions de F CFA en 2015 avec une hausse de 112%  par rapport à 2014 où le Pnb était de 2. 354 millions F CFA. «Il ressort des état financiers que la BHM respecte tous les ratios réglementaires fixés par la BCEAO, excepté celui en rapport avec le contrôle des immobilisations sur les fonds propres effectifs. Toutefois, des efforts importants sont en cours en vu du respect de ce ratio, dont la liquéfaction intensive de IHE ayant une durée d’adjudication supérieure à 2 ans», a déclaré Modibo Diarrah. Qui a rappelé quelques  faits saillants de l’exercice 2015. Il s’agit, entre autres, de l’ouverture de l’agence de Kalaban Coura (portant le nombre des agences à 11 sur tout le territoire national), les travaux d’élaboration du livre foncier de la Banque en rapport avec l’important patrimoine immobilier  dont elle dispose. S’y ajoute la résolution de nombreux grands dossiers de contentieux opposant la BHM à certains clients et à des tiers.

Fusion absorption, non disparition

Au cours d’un point de presse, qu’ils ont animé, en marge du CA, le PCA, Modibo Diarrah ; le PDG de la BHM, Lanfia Koïta et l’administrateurs, Mamadou Sylla, ont évoqué de long en large la question de la fusion annoncée de la banque avec la BMS. Selon les conférenciers, il s’agit d’une fusion absorption, qui ne signifie pas disparition de la BHM. «La fusion absorption avec la BMS ne s’assimile pas à une disparition de la BHM. Il s’agit d’une mise en synergie des moyens pour le financement de l’habitat. L’habitat sera encore amplifié et disposera de plus de moyens», a précisé le PCA. Avec une telle décision (la fusion absorption), l’inquiétude se lit déjà sur le visage de certains agents craignant pour leur licenciement. A ce sujet, le PCA donne des assurances. Selon lui, personne ne sera licencié. Ce qui est prévu, a-t-il indiqué, c’est un plan de départ volontaire. «C’est une mesure qui accompagne très  généralement des mesures d’envergures comme la nouvelle orientation que la BHM s’apprête à prendre», a conclut M Diarrah.

Papa Sow (maliweb.net)

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. La fusion absorption est une expression issue du domaine de la finance qui désigne la forme la plus traditionnelle de fusions. Suite à une opération de fusion absorption, l'entreprise absorbée cesse d'exister tandis que la société absorbante se maintient. La société absorbante va ainsi récupérer la totalité des actifs et des passifs de la société absorbée. La fusion absorption aboutit à une fusion de patrimoine entre les deux entités.
    D'apres la lecture de la definition de la fusion absorption, entre la BHM et la BMS qu'elle est la Banque absorbee? Merci

  2. félicitations à la nouvelle équipe dirigée par M.KOITA. En six mois d’activités seulement ,ce grand banquier très jeune a réussi ce que la bhm cherchait depuis une décennie.Bravo et courage

  3. Une grosse erreur ou juste un moyen détourner de diluer les passif de la BHM?

Comments are closed.