Chambre de commerce et d’industrie du Mali : Commerçants détaillants et transporteurs observeront une grève de 48 heures

7 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Organiser des élections libres et transparentes afin d’élire un président à la tête de la chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) ou reconduire l’ancien bureau, tels sont les revendications de la Coordination Nationale des Associations et Groupement des Commerçants Détaillants du Mali qui observera une grève de 48 heures à partir du lundi 03 Décembre 2012. Malgré la rencontre marathon qu’ils ont eu avec le ministre de l’industrie et du commerce, Abdel Karim Konaté, le mercredi 29 Novembre 2012.

Abba CISSEHama Aba Cissé le président de la Coordination Nationale des Associations et Groupement des Commerçant Détaillants du Mali accompagné d’une forte délégation a été reçu par le ministre du commerce. Et durant 4heures d’horloge le ministre n’a pas réussi à les convaincre de surseoir à leur mot d’ordre de grève de 48heures. Hama Aba Cissé et ses compagnons veulent l’annulation de la décision du collège qui a mis à la tête de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali un président par une voix illégale et inopportune et qui contredit les textes de la CCIM.

Abdel Karim Konaté, le ministre de l’industrie et du commerce, a usé de tous les moyens afin que la corporation sursoie à son mot d’ordre et qu’ils attendent  la décision du tribunal qui départagera les deux camps. Hama Aba Cissé a fait savoir au ministre qu’il ira consulter sa base dans la matinée du jeudi 29 Novembre 2012 et la décision qui a fait l’unanimité est le maintien de la grève de 48 heures sur l’ensemble du territoire national du Mali. Une grève à laquelle prendra part la fédération des Syndicats des Conducteurs Routiers du Mali.

« Le ministre a piétiné nos textes afin de nommer à la tête de notre corporation un président qui, au lieu de nous représenter nous les commerçants, représente le ministre lui-même. Nous allons nous battre par tous les moyens possibles pour que la loi soit respectée ». Tels sont les propos du vice président de la Coordination Nationale des Associations et Groupements des Commerçants Détaillants du Mali, Bakary Traoré. Selon lui, sans société civile forte, il n’y a pas d’Etat. Il a indiqué que la décision du ministre est anticonstitutionnelle et ils  le feront savoir partout où besoin se fera sentir. « Nous dénonçons et rejetons le collège de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali qui a été nommé par le premier ministre et son ministre du commerce et de l’industrie en violation grave des textes en la matière », a-t-il martelé. Il a fait savoir que depuis le lendemain du putsch qu’a connu le Mali, certains dissidents de l’ancien bureau ont élu domicile à Kati afin d’avoir le soutien du capitaine Sanogo. A l’en croire, ce collège est une fabrication du ministre avec l’appui de certains apatrides qui ne veulent que du malheur de notre Mali, un Mali qui a pourtant besoin de ses dignes fils afin de relever l’énorme défi  qu’est la rébellion au septentrion.                                                     Moussa Samba Diallo

 
SOURCE:  du   30 nov 2012.    

7 Réactions à Chambre de commerce et d’industrie du Mali : Commerçants détaillants et transporteurs observeront une grève de 48 heures

  1. ANTOINE

    Bonjour
    Je suis intéressé à des produit suivant au mali:
    sésame,coton fibre premier qualité ou bien deuxième .
    Je peux fournir riz,sucre;lait en poudre et d’autres choses
    Meilleures salutations

  2. kaaya nady

    URGENT: à insérer dans votre journal avec vos amendements et votre propre rédaction.
    Pou mettre tout ce monde, « au pas » (Syndicat ds Enseignants, Syndicat des Commerçants détaillants,…etc.), disons tous ces mouvements qui se refusent de « CONSTATER » que le MALI VIT une SITUATION EXCEPTIONNELLE de CRISE, je SUGGÈRE d’envoyer les DOSSIERS de Contrôle et d’Enquêtes du VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL sur la Chambre de Commerce et d’INDUSTRIE au Procureur de la République pour action à prendre à son niveau et demander au Gouvernement de prendre ses Responsabilités: démocratie ne veut pas dire désordre.

  3. tomboc

    Voilà encore un monsieur qui n’a aucun souci pour ces frères et soeurs de TOMBOUCTOU,GAO et KIDAL,son seul et unique problème c’est l’argent de la chambre de commerce et d’industries du mali qu’il partage avec tous les membres du bureau sortant ou les sous des boutiquiers KOROBORO,je me demande est-ce-que ce monsieur est normal pour demander aux commerçants et certaines catégories de transporteurs de gréver,pour faire venir toute la clique de BITTAR encore.Au Mali si nous voulons avancer,les autorités de la transition doivent interdire le droit de gréve jusqu’à la libération totale de notre pays.C’est très dommageable pour un ressortissant de GOUNDAM (sous occupation)de dire au reste du mali d’observer 48 de gréve.

  4. tomboc

    quel dommage pour les vautours.

  5. pèrimpè

    ABBA, svp laisse les gens en paix? Allez y en grève de 365 jours si vous voulez.
    Ton agissement se comprend car le fonds d’appui aux commerçants detaillants a été bouffé par toi et Choguel au moment ou ce dernier était Ministre. N’oubliez pas que tout se sait au Mali grace à Dieu le tout puissant. Durant cette période, ton quartier Magnambougou refusait du monde tous les jours et on pouvait compter plus de 40 personnes chez toi.
    AMPE est un intègre douanier qui ne veut pas rentrer dans vos histoires de corruption
    SO VOUS VOULEZ, ALLEZ Y EN GREVE ILLIMITE, C’EST VOUS ET VOS FAMILLES DE COMMERCANTS DETAILLANTS QUI SOUFFRIRONT EN PREMIER AINSI QUE LES TRANSPORTEURS QUI VIVENT AU JOUR LE JOUR.
    D’ailleurs, tu recolteras un echec cuisant car les gens cherchent à manger

  6. moucta

    Ce monsieur Hamma Abba CISSE est un opportuniste,c’est un homme à abattre,il n’ y a plus d’ATT,il n’y a plus de Bittar,donc plus de voles, l’état doit les arrêter et les juger,des centaines de milliards sont partis,ils ont des comptes à rendre au peuple,au lieu de nous parler de rébellions du nord,au temps de ATT,qu’est-ce-que toi Hamma ABBA CISSE boutiquier koiroboro devenu milliardaire sur le dos de la chambre de commerce et du contribuable pour stopper cette rébellion dans ton village à GOUNDAM?personne n’ira en grève,le ministre et le gouvernement doivent prendre leur responsabilité pour arrêter ce monsieur.