L’ambassadeur Khalil Duranni l’a réaffirme lors d’une audience a la chambre de commerce et d’industrie du mali (Ccim) : « la coopération entre le pakistan et le mali peut se faire avec un reel transfert de technologie »

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

C’est, en effet, la conviction de SEM. Khalil Duranni, ambassadeur du Pakistan au Mali avec résidence à Alger, que le président du Collège Transitoire de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Mamadou Tiény Konaté, a reçu en audience le mercredi dernier au siège de l’institution. C’était en présence du Consul honoraire du Pakistan au Mali, Djibril Baba Tabouré et des membres du bureau de la CCIM.

SEM Khalil Duranni, ambassadeur du Pakistan au Mali avec résidence à Alger et le président du collège transitoire CCIM, Mamadou Tieny Konaté

Venu présenter ses lettres de créance au président de la République par intérim, Dioncounda Traoré, le nouvel ambassadeur du Pakistan, SEM. Khalil Duranni,  a jugé utile de rendre visite à la CCIM afin d’échanger avec le bureau nouvellement installé sur les voies et moyens de développer les échanges commerciaux entre nos deux pays. De seulement 2 millions de dollars US en 2003, les échanges entre le Mali et le Pakistan ont atteint aujourd’hui 40 millions de dollars, selon l’ambassadeur Duranni. Devant ses interlocuteurs, il a évoqué la crise qui sévit dans notre pays et brossé la situation géopolitique autour du Pakistan qui a, lui-aussi, connu ses difficultés. Malgré la crise que connaît le Mali, le diplomate pakistanais a dit que son pays est disposé à développer les affaires avec notre pays pour lequel, le Pakistan a beaucoup d’estime.

SEM. Khalil Duranni a rappelé la grande expérience acquise par son pays dans le développement de technologies faciles, pas chères et simples. De ce fait, son souhait est de voir mettre en place et se développer un partenariat dans ce sens. Grand producteur de coton, le Pakistan pourrait également aider notre pays à transformer son coton sur place pour une meilleure plus-value. Leader mondial en matériels chirurgicaux, le Pakistan est devenu un grand exportateur dans ce domaine et souhaite en faire bénéficier le Mali. Comme dans bien d’autres domaines tels les tracteurs et autres matériels destinés à l’agriculture.

Après avoir félicité SEM. Khalil Duranni pour cette « marque de confiance  qui lui va droit au cœur« ,  le président Mamadou Tiény Konaté a promis à l’ambassadeur pakistanais » de tout mettre en œuvre pour la réussite de sa mission ». En tant que chambre de commerce et d’industrie, il a dit que son organisation souhaite avoir des relations solides avec la chambre de commerce du Pakistan pour notamment » procéder à une revue détaillée de notre coopération« .

D’autre part, le président du Collège Transitoire a dit que sa structure « veut bénéficier de la capacité des métiers de l’industrie du Pakistan« .

De ce fait, il a suggéré l’établissement d’un partenariat dans ce sens avec les centres de formation de notre pays et spécifiquement avec l’Institut national consulaire d’études et de formation (INCEF) de la CCIM.

Quant au Directeur général de Mali Steel Mills SA, Ghulam Abbas Hirani, qui accompagnait l’ambassadeur, il a exprimé sa satisfaction pour l’appui dont il a bénéficié auprès des autorités maliennes et du Consul Honoraire du Pakistan au Mali, Djibril Baba Tabouré, dans l’implantation de son aciérie dans notre pays. Le président Mamadou Tiény Konaté a rassuré cet investisseur qu’il pourra, a-t-il dit, toujours compter sur le soutien de sa structure.

Mamadou FOFANA

 
SOURCE:  du   29 nov 2012.