Le président de la CCIM face à la presse à propos de la FEBAK : -“Tous les 470 stands sont vendus, plus de 200 demandes sont en attente ” -” Nous tenons au sponsoring de la BDM-SA qui nous accompagne dès le début “

1
Le président de la CCIM face à la presse à propos de la FEBAK : -"Tous les 470 stands sont vendus, plus de 200 demandes sont en attente " -" Nous tenons au sponsoring de la BDM-SA qui nous accompagne dès le début "
Le président, Mamadou T Konaté entouré de ses vice-présidents Moctar Thera et Youssouf Coulibaly

C’est un président très confiant par rapport à la bonne organisation  de cette édition de la FEBAK qui s’est présenté, hier à la presse. Il a, d’entrée de jeu, souligné que cette foire est un  évènement maheur pour notre pays qui sort de la crise. C’est pourquoi la relance économique sera au cœur des discussions. Cependant, il a tenu à préciser que pour un pays, même en temps de crise, les affaires doivent continuer dans l’intérêt de la population.

Mamadou Tiény Konaté a aussi expliqué que jusque-là, la FEBAK était une foire marchande. Mais, cette année, elle a été organisée de façon a répondre aux normes internationales.  Ce qui va permettre de la certifier par la Fédération Internationale des Foires (FIF), qui est un réseau mondial qui va aider la CCIM a promouvoir la FEBAK à travers le monde.  Pour cela, la CCIM a introduit des innovations. Il s’agit de la tenue d’un forum sur a relance économique sous l’égide du premier ministre, avec des panelistes de renommée internationale. Ensuite l’organisation d’un salon professionnel  avec BtoB, enfin, celle d’un espace exposition vente des biens et services.

Pour atteindre ce niveau d’organisation, la CCIM s’est inspirée de l’expérience du Maroc  qui possède une expertise avérée en matière d’organisation des rendez-vous commerciaux du genre.

Plus des 500 millions investis dans les chapiteaux et accessoires

Un partenariat a été scellé dans ce sens entre la CCIM et Maroc Export lors de la visite du Roi Mohammed VI dans notre pays. Le président s’est félicité aussi de l’accompagnement de la BDM-SA, qui est le sponsor officiel depuis les débuts de la foire. Elle est restée fidèle à cette responsabilité.

Pour donner une nouvelle dimension à la FEBAK, la CCIM a investi plus de 500 millions de FCFA dans l’acquisition de chapiteaux et accessoires.  Selon M. Konaté, ces équipements ont été acquis conformément aux procédures législatives et sous l’égide de la Direction  Générale des Marchés Publics (DGMP).

Les chapiteaux ont une durée de vie de 20 ans, sont modulables et peuvent résister à des vents violents. Pour son implantation, l’entreprise fournisseur a procédé à un transfert de compétence.

Ainsi, 380 stands seront logés sous les chapiteaux et une centaine à l’extérieur. Outre le Maroc, de nombreux pays, qui sont des traditionnels partenaires commerciaux du Mali, seront présents. Il s’agit, entre autres, du Pakistan, de l’Inde, de la Turquie, de l’Algérie, la Tunisie, l’Iran.

Ebola freine certains pays à venir

La promotion a été gênée par la situation de la maladie a virus Ebola à cause de laquelle certains pays n’ont pas jugé nécessaire de faire le déplacement. Le  conférencier de préciser que tous les stands sont attribués. Il y a même 200 demandes à satisfaire. A ce niveau, M. Konaté estime qu’à la fin du salon professionnel, le 18 janvier et avec le départ de ces professionnels, les demandeurs seront logés pour le reste de la foire qui va se poursuivre jusqu’au 25 janvier  voire au-delà si nécessaire.

Après la foire, nous sommes en train de réfléchir à la manière de rentabiliser le site. Nous comptons en faire désormais un hall commercial pour toutes les activités de monde des affaires et d’autres organismes ” dira le conférencier.

Il a précisé que toute l’organisation de la foire a été financée par la CCIM. Celle-ci n’a bénéficié d’aucun appui financier ni de la part de l’Etat, ni du pays invité d’honneur.  A le croire les investissements colossaux faits pour donner une dimension internationale à la rencontre seront amortis dans trois ans.

 

Youssouf CAMARA

 

28 entreprises et 11 institutions marocaines au rendez-vous

C’est sous la conduite du ministre délégué chargé du commerce extérieur, Mohamed Abbou que la forte délégation marocaine prendra part à la FEBAK 2015 en tant que pays invité d’honneur.  Un honneur auquel, le Maroc tient à justifier. Pour cela, elles sont près de 40 entreprises et institutions à faire le déplacement sur Bamako où elles sont été accueillies par l’ambassadeur Hassan Naciri.

Dans cette délégation, on dénombre 11 institutions parmi lesquelles, il y a a Banque centrale populaire, l’agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) la Fédération des Chambres marocaines de commerce et d’industrie, l’Office des Foires et exposition de Casablanca.

Le gros est constitué des entreprises évoluant dans divers domaines. Il s’agit de Orajeb (fabrication de portes) Plastima (canalisation – tube PVC et PEHD), Astron Machine tournante  (moteurs électriques, transformateurs alternateurs) CID (BTP), Menara Color (fabrication de mélanges maitres et additifs plastiques).

Il y  aussi le groupe Mutandis qui fait le plastique et produits détergents, la société Energy Transfo qui fabrique les transformateurs, la Somadir intervenant dans le domaine de levure boulangère et d’améliorants de panification.  Autres grandes sociétés présentes : Sodapmaroc S.A (BTP) LPEE (études, contrôle des travaux et expertises dans le secteur BTP) PV Industry (panneaux photovoltaïques) Les ateliers AM (bobine, roll up et catalogue) Somatref (tréfilés noirs et galvanisés) Finetti Sarl (sucettes, bonbons et chocolat) Maroc modulaire (bâtiment préfabriqué) Top Energie (matériel frigorifique) Sonasid (production de ronds à béton, fil machine) CMGP (goutte à goutte et pompage) Lexis (équipements et installations électriques, électroniques et électrotechniques) Concept automation (services informatiques) Iboma  et Espace Mode (Textile) Valmont Sarl qui fait l’éclairage. S’y ajoutent Air Froid (matériel frigorifique) Ametema (architecture métallo-textile) Feni Brossette (BTP) Imalum (filage anodisation, thermo-laquage et profilés en alliage d’aluminium et enfin, Sacmi-Touax (constructions modulaires).

YC

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.