Première session ordinaire de l’Assemblée consulaire de la CCIM : Le Plan de mandature 2016 estimé à plus de 98 milliards de FCFA

0

Le Plan de mandature 2016 de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) a été évalué à plus de 98 millards de FCFA, dont 30.805.668525 FCFA seront constitués par l’apport personnel de la Chambre, soit 31%. Les 69% restants sont à rechercher auprès de l’Etat et des partenaires techniques et financiers à travers le partenariat public-privé. Durant ce mandant, un accent particulier sera mis sur les infrastructures de soutien aux activités des entreprises, qui représentent, à elles seules, 85% du  budget du plan de mandature. Telles sont, entre autres, les principales informations livrées par le Président de la CCIM, Youssouf Bathily, lors de la première Assemblée ordinaire consulaire de ladite Chambre, tenue le mardi 22 mars  au Parcs des Expositions de Bamako.

Ces réalisations permettront, d’une part, à la Chambre d’offrir des infrastructures qui concourent à la promotion des activités économiques et, d’autre part, d’accroitre ses ressources financières pour mieux assurer sa mission d’appui aux ressortissants, à en croire le Président de la CCIM.

Il est à rappeler que l’ordre du jour de cette Assemblée consulaire portait sur  l’examen et l’adoption du plan de mandature 2015-2020, l’examen et l’adoption du budget de 2016 et, enfin, l’examen et l’adoption du règlement intérieur.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre en chage du Commerce et de l’Industrie, Abdel Kader Konaté, en présence de ses homologues de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, de la Sécurité et de la Protection Civile, Colonel- Major Salif Traoré. Signalons, au passage, que la CCIM a offert un véhicule  au ministère de la Protection civile et de la sécurité.

Le président de la CCIM a saisi l’occasion pour indiquer que des actions d’investissement seront entreprises qui profiteront, à la fois, aux secteurs commercial, industriel et à celui des services. Les grands travaux concerneront, entre autres, la reconstruction du Marché rose sur un financement de la CCIM, à travers le système bancaire pour 10 millards de FCFA, la reconstruction du marché de Médine pour un montant total de 40 milliards de FCFA, la reconstruction d’un Parc d’Exposition dans toutes les régions du Mali pour un montant de 4 millards de FCFA, la poursuite de la construction et l’équipement du Parc des Expositions de Bamako pour en faire un centre commercial des affaires pour un montant de 1 milliard de FCFA, a laissé entendre le président de la CCIM.

Le président de la CCIM a également déclaré que sa Chambre, avec l’accompagnement des ses partenaires, entend réaliser la construction d’un supermarché à Sabalibougou dans la bande dite de 140 sur la route de l’Aéroport. La CCIM, a laissé entendre son président,  poursuivra aussi à la réforme de son école pour prendre en compte les besoins réels de formation du secteur privé. Les opérateurs économiques sont prêts à accompagner le Chef de l’Etat dans sa grande ambition pour le Mali, mais sollicite cependant l’accompagnement de l’Etat à leur institution consulaire dans la mise en œuvre de son ambitieux plan de mandature, martelé Youssouf Bathily.

Prenant la parole à l’ouverture des travaux, le ministre du Commerce et de l’Industrie a demandé aux membres de l’Assemblée consulaire de la CCIM de s’engager à cultiver davantage la solidarité et l’entraide et s’impliquer activement dans la vie de l’institution afin de promouvoir une Chambre à l’écoute de ses ressortissants et plus soucieuse de leurs intérêts. Les efforts déployés par le Gouvernement du Mali en faveur du secteur privé ont abouti à une relance des activités économiques et permis à l’économie du pays, de renouer avec la croissance et lui a permis de tenir son rang au sein de l’UEMOA.

Le ministre Konaté a, enfin, réaffirmé la disponibilité de son département pour accompagner la CCIM.

 

Adama Bamba

 

PARTAGER