Classement du Mali dans le Doing business 2015 : Les Réformes du climat des affaires en marche pour un Mali émergent !

2
Classement du Mali dans le Doing business 2015
Réunion du Comité Mixte de Suivi des Réformes du Cadre des Affaires, Primature, 18 septembre 2014

Le Groupe de la Banque Mondiale vient de publier le 29 octobre 2014, son rapport 2015 de classement des économies en termes d’amélioration du cadre des affaires. Cet instrument de mesure international, composé d’une dizaine d’indicateurs (création d’entreprises, octroi de permis de construire, protection des investisseurs, etc) mesure les progrès réalisés dans la mise en œuvre de réformes facilitant la pratique des affaires.

 

Dans cette 12ème édition, le Mali vient de gagner 09 places en passant de la 155ème position à la 146ème sur 189 économies classées. Des progrès significatifs ont été enregistrés entre autres sur les indicateurs « Octroi de Permis de Construire » (avancée de 9 places), «Protection des Investisseurs» (avancée de 7 places.), tandis que sur ceux du «Paiement des Impôts et taxes » et «Exécution des Contrats » restent stable. Des efforts sont à faire sur les indicateurs tels que « Création d’entreprises », « transfert de propriété », «Règlement de l’insolvabilité ».

 

Classement du Mali dans le Doing business 2015

Monsieur Moustapha BEN BARKA, Ministre de l’Industrie et de la Promotion des Investissements et Madame KEITA Zeïnabou SACKO, Chef de la Cellule Technique des Réformes du Cadre des Affaires (CTRCA – MIPI)

Par ailleurs, selon le Doing Business : « Les économies d’Afrique subsaharienne ont fait des progrès notables ces 10 dernières années en réduisant les contraintes réglementaires relatives à l’environnement des affaires »… « Nos données montrent que l’Afrique subsaharienne a enregistré le plus grand nombre de réformes sur 2013/14 ayant facilité le climat des affaires, avec 75 réformes sur les 230 recensées à travers le monde. Pourtant, malgré ces réformes, des défis persistent dans la région. Par exemple, l’incorporation d’entreprises continue d’être plus coûteuse et complexe en moyenne que dans toute autre région » a déclaré Melissa Johns, Conseillère, du Groupe des indicateurs mondiaux, Économie du développement, du Groupe de la Banque mondiale.

 

En ce qui concerne le Mali, le classement régional se traduit ainsi : dans l’espace UEMOA le Mali récupère sa 1ère place sur les 8 Etats après une année d’efforts soutenus dans la mise en œuvre des réformes, au niveau de la CEDEAO le Mali se classe 5ème sur les 15 Etats et dans l’Afrique Sub Saharienne 19ème sur 47.

 

Ces résultats appréciables enregistrés par le Mali sont dus notamment à une nouvelle dynamique instaurée dans l’amélioration du climat des affaires, à la solidité des réformes effectuées et au bon maillage entre les secteurs public et privé. En effet, le Plan d’actions 2014 décliné en trois axes stratégiques (Attractivité du Mali, Pratique réelle et réinvestissement, Bonne Gouvernance) adopté par le Comité Mixte de Suivi des Réformes Etat/Secteur, présidé par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Moussa MARA en est une traduction. Sous l’égide du Ministre de l’Industrie et de la Promotion des Investissements, Monsieur Moustapha BEN BARKA, un Plan stratégique et opérationnel 2015 – 2017, est en cours d’élaboration. Il sera accompagné d’un dispositif de suivi et évaluation de la mise en œuvre des réformes. Par ailleurs, un ambitieux Plan de communication sera déployé à l’endroit des investisseurs nationaux et étrangers pour les informer des efforts de sécurisation de leurs investissements et prendra en compte également les efforts du Gouvernement de la République du Mali en termes de bonne gouvernance et de modernisation de l’administration, toutes choses qui concourent à l’amélioration de l’environnement des affaires. Ce plan est également destiné non seulement à informer le grand public mais aussi à l’amener à une appropriation des réformes.

En outre, on peut noter une avancée significative sur la question de l’accès au financement à travers l’opérationnalisation récente du Fonds de Garantie du Secteur Privé (FGSP) qui vient compléter la disponibilité en ligne du site d’information sur les procédures administratives liées à l’investissement eRegulations Mali (www.mali.eregulations.org)./.

Source : ministère de l’industrie et de la promotion des investissements au Mali      

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. NOUS CONSTATONS QUE LE MALI ENTRAIN DE SE RETROUVER FACE AUX MULTIPLES DÉFIS AUX QUELS IL FAISAIT FACE

  2. Cette publication du groupe de la Banque mondiale vient de démontrer que le Mali n'est pas à la traîne comme certains de nos hommes politiques malhonnêtes ayant piller ce pays depuis des années veulent nous faire croire. Alors, il serait mieux qu'on se donne d'avantage au travail et d'arrêter de se couper les doigts pour amortir notre émergence dans les brefs délais. Bravo au Mali et vivement notre progrès!

Comments are closed.