Compagnie malienne pour le développement des textiles : Les champs fleurissent d’espérances

0

Avec une prévision de 650 000 tonnes de coton, le Mali compte renouer avec ses performances. Aujourd’hui, les acteurs de la filière ont des raisons de croire que les objectifs pourront être atteints, voire dépassés, en témoigne la sortie d’usine à Koutiala, de la première balle de coton de la campagne 2016-2017, le vendredi 17 septembre 2016.

A la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), on ne cache plus sa satisfaction. « Si la pluie est constante, nous sommes sûrs d’atteindre sinon dépasser nos prévisions de 650 000 tonnes » dit-on. L’ambition n’est pas exagérée au regard de la réalité sur le terrain. Il se dit que les paysans ont cultivé beaucoup plus d’hectares de coton que ce qui avait été prévu avoisinant les 700 000 ha au lieu de 600 000 initialement prévus. En plus, la motivation est totale et cela grâce à la nouvelle politique adoptée par les nouveaux responsables de la filière, notamment le PDG de la CMDT et son équipe. L’approche « proximité », c’est-à-dire le rapprochement à la base, adoptée par Modibo Koné et son équipe depuis leur arrivée aux affaires, porte fruit. On se rappelle que l’homme, depuis qu’il a été placé à la tête de la CMDT, multiplie les déplacements vers la base, prodiguant conseil par ci, encourageant par là… Jamais, dit-on, un responsable de la boîte n’a été autant proche de ses collaborateurs pour la bonne cause. Modibo Koné est un homme de terrain. Faisant partager son expérience, il profite de chaque déplacement pour écouter la base et porter des solutions là où il faut. Son crédo : redresser la CMDT et la placer sur l’échelle continentale voire internationale. « Il s’agit de faire en sorte que la fibre malienne puisse sortir de qualité et être vendue sur  le marché industriel » n’hésite pas à dire.

Une vision qui cadre avec celle du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita qui mise sur l’agriculture pour relancer le développement du pays. Il s’agit non seulement de replacer l’agriculture au cœur des préoccupations mais aussi et surtout de la moderniser et la rendre performante en termes de productivité. Cet objectif est poursuivi par Modibo Koné et son équipe qui, depuis leur arrivée, œuvrent à remettre les usines d’égrenage dans leur parfait état de fonctionnement. « Les 17 usines sont prêtes pour égrener le coton graine. C’est un encouragement sur lequel nous travaillons » a  déclaré Modibo Koné à Sikasso à l’issue d’une interview qu’il nous a accordée.

Comme tout bon leader de groupe, Modibo Koné était en tournée pour s’assurer que la campagne se prépare bien, que ses collaborateurs ne manquent de rien, que tout va bien pour atteindre les objectifs de production. « En amont comme en aval, nous devrons prendre les mesures idoines nécessaires afin que la campagne industrielle puisse se dérouler dans les meilleurs délais et à hauteur des souhaits » explique –t-il.

Et, si tout va bien, notamment côté pluviométrie, le Mali renouera avec ses performances. Et cela, grâce à l’engagement des acteurs de la filière, notamment les agriculteurs, les responsables de la CMDT et le président de la République, « IBK » dont la politique est de faire de l’agriculture le moteur du développement au Mali.

Tiémoko Traoré

Sortie  d’usine de la première balle de coton  de la Cmdt :

 

L’aboutissement d’un travail collectif

 

La filiale Nord-Est de Koutiala et l’ensemble des travailleurs  de la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles étaient en fête le vendredi 16 septembre 2016 , avec la sortie d’usine de la première balle de coton de la campagne 2016- 2017 et la remise de chèques à deux organisations paysannes .  C’est aux environs de 9 heures 45  minutes que le patron de la CMDT et la forte délégation qui l’accompagnaient ont été accueillis à l’entrée de Koutiala  par les autorités locales et les responsables de la CMDT de Koutiala.   Modibo Koné sera ensuite accueilli dans la cour de l’usine 3 de Koutiala  par ses collègues. 

Après cet accueil chaleureux, en compagnie des responsables de la ville de Koutiala et entouré par les agents de la CMDT , le PDG Modibo Koné a assisté avec joie à la sortie d’usine de la première balle de coton et sous les applaudissements des présents.

Cette balle a été réalisée à partir de dix tonnes de coton récoltés récemment. Dans la cour de l’usine 3 , le préfet de la Ville de Koutiala Cheick Fantamady Boiré et le Président Directeur Général de la CMDT, Modibo Koné ont procédé à la remise aux représentants des opérations paysannes des Chèques. Le chèque de Womo 2, d’un montant de TROIS CENT QUARANTE DEUX MILLE NEUF CENT SIX ( 342 906 ) francs CFA a été remis par le Préfet de Koutiala.

L’autre chèque d’un montant de UN MILLION QUATRE CENTS SEPT MILLE QUATRE CENTS CINQUANTE ( 1 407 450 ) francs cfa a été remis aux bénéficiaires par  Modibo Koné, PDG DE LA CMDT/ HOLDING.

Au terme de cette cérémonie tour à tour  Cheick Fantamady Boiré, préfet et l’administrateur général de la filiale nord est, Oumar Diakité ont confié à la presse ce qui suit :

CHEICK FANTAMADY , Préfet de Koutiala

 « C’est avec un réel plaisir et un sentiment de satisfaction que j’ai assisté aujourd’hui à la sortie de la première balle de coton de la campagne 2016-2017. Cela veut dire que les paysans ont entendu notre appel de culture de coton pour atteindre les prévisions fixées par la CMDT. C’est l’occasion pour moi de féliciter et remercier nos paysans et l’encadrement, notamment les agents de la CMDT, les autres partenaires , les industriels, les commerçants et les transporteurs ».

 

OUMAR DIAKITE , AG Filiale nord-est,Koutiala

La production de la première balle CMDT au titre de la campagne 2016-2017, est l’aboutissement d’un travail collectif, à commencer par les producteurs qui ont su bien écouter tous nos conseils pour leur accompagnement et qui ont cultivé durant la saison avec détermination et engagement. Et aujourd’hui, on est à ce résultat. La CMDT est une famille avec un seul objectif, un seul but. Je souhaite vivement que la campagne se déroule normalement avec beaucoup de meilleurs résultats aussi bien à Koutiala qu’à Fana, Sikasso, Kita et partout. En termes de production, les objectifs assignés à la filiale  nord-est sont de 240000 tonnes. Inchalla, si Dieu nous gratifie avec la bonne pluviométrie dans les quelques semaines qui restent, nous osons dire que les objectifs seront atteints, non seulement en coton, mais aussi en céréales également ».

Tiémoko Traoré

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here