Visite du ministre Nango Dembélé en zone CMDT : Ils ont dit…

0

Bakary Togola président de l’APCAM

« Je remercie le ministre de l’agriculture Nango Dembélé et le PDG de la CMDT Baba Berthé et tous ceux qui font partie  de cette mission. En tant que premier responsable des agriculteurs, je suis très heureux de cette mission de supervision de démarrage de la campagne, d’écoute et d’échanges avec les paysans. De Bougouni, en passant par Sikasso, Kadiolo, Koutiala, Diola et Kita, nous avons vu des producteurs et des encadreurs engagés pour battre le record de la campagne dernière. L’État  à travers ses services spécialisés a fait assez  d’efforts en subventionnant les intrants de qualité, en injectant dans le monde rural 1000 tracteurs. La mise en place des intrants a été faite à temps. La pluie, nous ne la maitrisons pas. Seul Dieu  est maitre de la pluie. Nous ne pouvons que l’implorer pour  qu’il nous gratifie d’une très bonne pluie. Un pays ne vaut rien sans l’autosuffisante alimentaire.  C’est cette auto suffisance que recherche  le président de la république Ibrahim Boubacar Keita. Il maintenu le prix du sac  d’engrais à 11.000 FCFA. L’opération Tracteur va se poursuivre cette campagne avec la mise à disposition de  300 autres tracteurs. Vous avez vu, vous avez entendu les paysans très satisfait des actes posés par le président de la République. Cela prouve à suffisance que les producteurs sont en phase avec le chef de l’Etat et personne ne pourra détériorer cette atmosphère de confiance et de reconnaissance des bienfaits.

Je conseille les paysans des zones visitées de continuer à semer jusqu’au 30 juillet. Ceux  qui n’auront pas fini avec les travaux  peuvent continuer jusqu’au 10 Août. Selon les prévisions de la météo,  l’hivernage va continuer jusqu’au 10 novembre. J’invite les paysans à respecter les techniques normales. Il n’y a pas un bon paysan sans un bon encadreur. On  se complète. Nous voulons battre tous les records cette année et redevenir le premier producteur du coton en Afrique »,   

Baba Berthe Pdg de la Cmdt :

Pr Baba Berthé, Pdg de la CMDT Holding en fin de tournée dans les filiales
Pr Baba Berthé, PDG CMDT

« Quand je sortais avec le ministre de l’agriculture, il y  avait un double objectif : accompagner le ministre dans sa prise de contact avec les producteurs et en même temps s’enquérir  de l’État d’installation de la campagne agricole. Évidemment à partir de Bougouni, Sikasso, Kadiolo, Koutiala et Fana nous nous rendons compte que c’est une campagne qui tarde à s’installer. On est en phase critique. A la date du 10 juillet, on peut continuer à semer. Et d’après les experts, on peut toujours continuer jusqu’au 10 août à semer des variétés qui ont un cycle court. J’ai apprécié l’État d’engagement, l’État d’esprit des producteurs. Ils sont fortement engagés parce qu’ils pensent en réalité, qu’il ya le retour de l’ascenseur. Le Président de la République  et le gouvernement ont fait des gestes en subventionnant  des tracteurs, des intrants. Requinqués par ces mises à disposition des plus hautes autorités, les producteurs ont pris l’engagement de battre le record de production en matière cotonnière et en matière de production  des céréales. Le ministre a pu savoir que les intrants sont sur place. C’est  un point de satisfaction et je tiens absolument à remercier et à féliciter les services techniques et de la CMDT et des collaborateurs des directions régionales des services locaux  du département de l’agriculture. Sur une prévision de 721.000 Hectares de coton, nous sommes à 706.000 Hectares au moment de notre passage dans les filiales de Sikasso, Koutiala et Fana. Cette situation  nous laisse penser que dans deux ou trois jours nous aurons atteint nos objectifs. Évidemment si nous atteignons nos objectifs, il s’agira de jouer sur le rendement à l’hectare pour que nous soyons dans les objectifs que nous nous sommes fixés pour la campagne 2017-2018. Je  remercie les producteurs pour le record de la production et de qualité de coton. Je les invite  à redoubler d’efforts pour cette campagne afin que le Mali puisse devenir le premier producteur de coton en Afrique de l’Ouest.

Honorable Drissa Nomoko , élu de Kita  membre de la Commission Développement Rural et Environnement de l’AN

 « Je suis totalement satisfait de part les résultats obtenus lors de la campagne écoulée et par les producteurs de la CMDT de Kita. Nous avons pu avoir une production record de 49 milles tonnes coton et contre une prévision de 45 milles tonnes, soit un rendement de 109%, qui sont des signes encourageants ; qui méritent d’être saluer non seulement par la population mais aussi tous les producteurs qui se sont investis durant la campagne écoulée. A cela il faut ajouter un taux de production céréalière  qui a connu un dépassement de plus de 100%. C’est pour vous dire, que nous sommes largement satisfaits, en plus de cela le coton a été produit avec la qualité. Le coton de Kita était de première qualité. Cela est vraiment salutaire.

Visite du ministre Nango Dembélé en zone CMDT : Ils ont dit…
Honorable Drissa Nomoko

Les producteurs ont raison d’être satisfaits et de remercier le président de la République, qui s’est beaucoup investit depuis son arrivée au pouvoir auprès des populations, auprès des paysans. Les chefs d’Etats ont pris l’engagement à Maputo d’accorder 10% de leur PIB au secteur agricole. Notre Président de la République en a fait 15%. Cela mérite d’être saluer. En dehors de cela la subvention accordée aux cotonculteurs surtout sur les intrants agricole notamment l’engrais qui est aujourd’hui à 11000f rs. Donc le président a aussi accordé cette subvention qu’est les milles tracteurs,  donné aux paysans. C’est des actes forts que le Président de la République a posé et qui ont permis de booster l’agriculture la production agricole et  la productivité aussi pour l’année écoulée. Le président de la République est vraiment à saluer. Et les paysans ont aussi raison de le saluer par rapport à ce qui a été posé comme actes en faveur de nos paysans. Aujourd’hui, les gens sont animés d’une réelle volonté de produire, de travailler la terre. Pour travailler la terre convenablement et obtenir de meilleures qualités il faudra que les producteurs soient équipés. Et l’équipement est la condition sine qua non aujourd’hui  quand on sait que la pluviométrie n’est pas régulière et les aléas. C’est en tant qu’ingénieur agronome, je conseille de faire les travaux champêtres très précoces, pour pouvoir être en mesure de pouvoir faire une bonne productivité. Les paysans de Kita ont un besoin pressent  de tracteurs. Kita est une zone agricole dans la région de Kayes, je crois que le taux d’équipement en matière de tracteurs laisse à désirer ».     

Rassemblés par Tiémoko Traoré à Kita

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here