4ème Réunion du comité spécial de partenaires Mali-Belgique : Insuffler une nouvelle dynamique à la coopération

0

Le mardi 23 avril s’est tenue la 4ème Réunion du comité spécial de partenaires entre la Belgique et le Mali.  Déterminée à contribuer à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), la Belgique s’est fermement engagée aux côtés de l’Etat malien dans la lutte contre la pauvreté.

Le présidium lors de la rencontre hier mardi au Grand Hôtel
Le présidium lors de la rencontre hier mardi au Grand Hôtel

Le comité spécial de partenaires de la coopération Belgo-malienne est une instance de dialogue et de suivi du Programme indicatif de coopération (PIC) signé entre le Mali et la Belgique, qui se réunit deux fois par an. Celui-ci passe en revue les programmes en cours, valide les adaptations de mise en œuvre nécessaires et approuve l’identification des nouvelles interventions.

L’objectif de cette journée était essentiellement l’examen conjoint du programme gouvernemental de coopération (2009-2012),  de ses forces et ses faiblesses, pour permettre à contribuer à l’amélioration des performances de la collaboration.

Rappelons que malgré les événements qui ont secoué le Mali, la Belgique est restée présente au Mali en continuant son assistance de façon flexible et pragmatique par le biais de ses différents instruments de coopération et par ses activités d’appui direct aux populations locales, notamment dans le domaine de la sécurité alimentaire.

Avec la mise en œuvre de la feuille de route de sortie de crise, la Belgique est disposée à accompagner le Mali. Ainsi, le Programme indicatif de coopération sera prolongé jusqu’en 2014.

Conformément au Code de conduite de l’Union européenne sur la complémentarité et la division du travail, la coopération belge au Mali respecte les engagements pris lors de la Déclaration de Paris consacrant sa coopération gouvernementale dans deux domaines : l’appui au processus de décentralisation et de déconcentration, le développement rural et la sécurité alimentaire.

La coopération gouvernementale soutient aussi un important programme de bourses. Chaque année, les recherches, les études et stages en Belgique et dans la sous-région d’Afrique de l’ouest permettent à beaucoup de jeunes maliens d’approfondir leurs connaissances et leur pratique.

Bandiougou DIABATE

PARTAGER