Coopération économique Mali-Maroc : La 2e édition de ‘’B to B in Africa’’ a vécu

2

01

Une vue des opérateurs économiques
Une vue des opérateurs économiques01

L’objectif de cette mission commerciale marocaine dans notre pays était d’ouvrir des nouvelles opportunités d’affaires entre les opérateurs économiques malien et chérifien. 

Après le succès de la 1er édition de ‘’B to B in Africa’’, organisée en juin 2014 au Bénin, Sénégal et Côte d’Ivoire, Maroc export et la Banque populaire marocaine ont accompagné les 25 au 30 mai 2015, une centaine d’entreprises exportatrices marocaines vers trois nouvelles destinations business : Bamako au Mali, Dakar au Sénégal et Ouagadougou au Burkina Faso.

Conduite conjointement par la Banque populaire et Maroc export, la 2e édition de ‘’B to B in Africa’’ a pour objectif d’ouvrir de nouvelles opportunités aux entreprises marocaines en leur permettant de rencontrer les opérateurs clés et d’intensifier les échanges entre le Maroc et les trois pays concernés cette année : Mali, Sénégal et Burkina Faso.

Cette mission est un prolongement de la visite royale au Mali. Cette foire de business Bamako 2015, s’inscrit dans le cadre du renforcement du partenariat public-privé en faveur de l’internationalisation des entreprises marocaines, en permettant à celles-ci de nouer des partenariats commerciaux et industriels, ou de développer les différents axes de coopération déjà existants entre le Maroc et l’Afrique Subsaharienne.

Dans son intervention l’ambassadeur du Maroc au Mali a invité les operateurs économiques marocain et malien à intensifier les échanges d’opportunités d’affaires pour que ça soit une coopération économique équilibrée ‘’ quand on parle de partenariat, c’est dans les deux sens. En retour les marocains aussi vous invite à faire la même chose : venir au Maroc’’ a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que la visite royale a donné un nouvel élan à la coopération commerciale entre les deux pays. Il a rendu un hommage appuyé aux operateurs économiques marocains établis au Mali. Il a par ailleurs salué la ratification par l’assemblée nationale du Mali de la convention tendant à éviter la double imposition et à prévenir l’invention fiscale. En poursuivant, Il a invité nos autorités à la ratification de la convention relative à l’encouragement et à la protection des investissements au Mali. Des mesures à répondre aux attentes selon le diplomate. A en croire le diplomate, les rôles des hommes d’affaires et les Oulémas a été toujours déterminant dans les relations séculaires entre Maliens et Marocains. Une relation humaine et culturelle entretenue depuis la nuit des temps par les deux peuples et dont l’un des témoignages éloquents a été la visite du Roi Mohamed VI dans notre pays en février 2014. Quand à Mamadou T Konaté,  au nom du ministre du Commerce empêché, salué cette initiative avant de souhaiter à tous des bonnes affaires.

A noter que cette dynamique de coopération a été renforcée par la grande contribution des filiales Banque Atlantique, qui a permis de mettre en relation plusieurs entreprises marocaines et d’Afrique subsaharienne, et de les faire bénéficier d’un dispositif d’accompagnement multiforme allant de l’assistance conseil jusqu’au financement. Cette gigantesque opération est en phase avec les strategies aussi bien de Maroc Export que de la Banque Populaire en matiere d’accompagnement multiformes des PME, visant à positionner les entreprises marocaines sur des marchés porteurs de croissance en leur procurant un appui, à la fois, pour le développement  de leurs activités commerciales et pour leurs financements.

 

 

 A.B.D

 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

Comments are closed.