Coopération Mali-Système des Nations Unies : Un cadre conjoint de plus de 93 milliards de FCFA signé pour un appui à la transition

0

Le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly et le Coordinateur résident du système des Nations Unies au Mali, Aurélien A. Agbenonci ont procédé hier jeudi  7 mars à la signature du Cadre conjoint des Nations Unies d’appui à la transition au Mali (CCAT).

Poignée de mains entre le ministre Tieman Coulibaly et le coordinateur résident du système des Nations Unies au Mali, Aurélien A Agbenonci après la signature du cadre conjoint
Poignée de mains entre le ministre Tieman Coulibaly et le coordinateur résident du système des Nations Unies au Mali, Aurélien A Agbenonci après la signature du cadre conjoint

Fruit d’un processus participatif impliquant le Mali et les agences des Nations Unies, ce cadre conjoint, avec un engagement financier pour les deux prochaines années de plus de 93 milliards de FCFA, s’articule autour de deux axes prioritaires que sont la restauration d’une bonne gouvernance et d’une paix durable et l’accès aux services sociaux de base.

Le Cadre conjoint des Nations Unies d’appui à la transition au Mali est le cadre stratégique commun des activités opérationnelles des Nations Unies au Mali, mis en œuvre durant la période exceptionnelle que constitue la transition. Il définit la réponse collective, cohérente et intégrée des Nations Unies aux priorités et besoins nationaux inscrits dans la feuille de route.

Le CCAT se positionne de façon stratégique. Il ne se substitue pas à la réponse humanitaire sous-tendue par des mécanismes d’urgence spécifiques et il ne constitue pas non plus un cadre d’intervention classique de développement. C’est donc un instrument de programmation hybride et adaptable répondant à une situation de crise évolutive et dont les interventions seront de nature mixte (développement et humanitaire).

Conformément à son rôle et à son mandat, le Système des Nations Unies à travers le Cadre conjoint d’appui à la transition (CCAT) interviendra en appui aux efforts du gouvernement et en cohérence avec les interventions des partenaires techniques et Financiers en vue de relever les défis de la transition. Afin de remplir ce rôle avec efficacité et responsabilité, le Système des Nations Unies poursuivra l’inscription de ses interventions dans la dynamique et l’esprit qui a guidé l’action des Nations Unies au Mali depuis plus de trois ans, à savoir, la détermination à réaliser le concept “Unis dans l’Action” (Delivering as One).

A travers ce Cadre Conjoint d’appui à la transition, le Système des Nations Unies a pour ambition de soutenir sa coopération avec le Mali afin de lui permettre de relever les défis de la transition et de la reconstruction et de ne pas perdre les acquis de son développement. L’approche fondée sur la résilience constituera le lien entre les réponses locales et nationales dans le cadre des initiatives en cours sur la résilience au Sahel.

A travers l’opérationnalisation du Cadre conjoint d’appui à la transition, le système des Nations Unies soutiendra donc en priorité deux types d’initiatives. Il s’agit des interventions concourent au retour à l’ordre démocratique et constitutionnel ainsi qu’à la reconstruction et à la consolidation de la paix.

Et des interventions qui visent à accroître la résilience des Maliens et des Maliennes (en particulier les plus vulnérables), en renforçant leurs capacités à absorber les chocs économiques, sociaux, environnementaux de nature externe ou interne.

En plus de ces deux axes d’interventions, l’axe 3 du Cadre relatif à la réponse humanitaire est inscrit à titre indicatif puisqu’il n’est pas compris dans le Cadre conjoint d’appui à la transition mais constitue néanmoins un volet important de l’intervention du Système des Nations Unies au Mali. Il constitue la réponse humanitaire et vise à réduire la vulnérabilité des personnes affectées par la crise alimentaire et nutritionnelle, protéger les personnes affectées par le conflit, renforcer l’espace humanitaire.

Dans les zones Nord frappées par le conflit armé, les Nations Unies interviennent pour le moment à travers les mécanismes humanitaires mais se tiennent prêtes pour la reconstruction et la reprise des interventions de développement au Nord. Le CCAT concerne donc pour le moment, la partie accessible du pays mais dès qu’il sera possible d’intervenir plus largement, le Système des Nations Unies exploitera les possibilités qui lui seront offertes.

Bandiougou DIABATE

PARTAGER