Coopération Mali-USA : signature de deux protocoles d’entente sécuritaire

0
Coopération Mali-USA : signature de deux protocoles d’entente sécuritaire
Le ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop avec l'ambassadeur des USA au Mali son SE l’Intégration africaine, Abdoulaye Diop, et l’Ambassadeur des USA au Mali, Paul

Le gouvernement du Mali, à travers le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, a signé deux protocoles d’entente avec le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique à travers l’Ambassadeur Paul Folmsbee. Ces protocoles concernent la «Lettre d’entente portant sur le Programme de développement d’équipes d’intervention de la gendarmerie nationale (PIGN)» et «Le protocole d’entente relatif à l’initiative pour la gouvernance du secteur de la sécurité».

La cérémonie de signature des deux protocoles d’entente entre les gouvernements des USA et du Mali était co-présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, Abdoulaye Diop, et l’Ambassadeur des USA au Mali, Paul Folmsbee. C’était en présence du ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, le colonel-major Salif Traoré et de certains hauts gradés de l’armée malienne.

Pour le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, Abdoulaye Diop, l’accord, dont le montant n’est pas spécifié, vise à doter notre pays d’une équipe d’intervention immédiate de la gendarmerie nationale pour rapidement évaluer, gérer et contrôler un acte terroriste par la mise en place de trois (03) équipes de 24 agents (soit 72 personnes au total) entièrement équipées et tactiquement qualifiées avec une capacité de soutien logistique sur une période de 2 à 5 ans. Avant d’ajouter que le protocole d’entente relatif à l’initiative pour la gouvernance du secteur de la sécurité vise la mise en place d’un mécanisme permettant de développer une doctrine stratégique, opérationnelle et tactique dans une approche interministérielle.

Par ce protocole, indique M. Diop, les Etats-Unis formeront 12 cadres supérieurs des ministères de la Défense, des Affaires étrangères, de la Sécurité, des Finances et de la Justice, à travers un programme de Master en «lutte antiterroriste-stratégie et politique» à l’Académie de la Marine américaine. Ces cadres seront ultérieurement absorbés dans la structure interministérielle qui supervise la Politique de sécurité.

Rappelons que suite aux attaques terroristes à Bamako en 2015, le gouvernement des Etats-Unis a travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement du Mali, afin d’identifier les domaines dans lesquels les Etats-Unis peuvent accentuer leur appui en matière de sécurité et aider les Forces maliennes de sécurité à renforcer leurs capacités d’intervention en situation de crise. Dans le cadre de cette initiative et des échanges en cours, l’Ambassadeur américain travaillera avec le Peloton d’intervention de la gendarmerie nationale (PIGN) pour améliorer la sécurité des personnes, y compris les étrangers au Mali et renforcer les relations bilatérales entre les deux Nations.

Selon l’Ambassadeur américain, Paul Folmsbee, ce programme mettra un accent particulier sur la formation et portera essentiellement sur la formation tactique et opérationnelle, la formation de maintien et le recyclage, et les efforts d’encadrement à travers une série de cours et de formation continue avec des encadreurs américains qui sont incorporés au PIGN. «Bien que le programme porte essentiellement sur la formation et l’encadrement du PIGN, le gouvernement des Etats-Unis fera également don du matériel nécessaire pour la mise en œuvre et pour assurer la pérennité du programme», a ajouté le diplomate américain.

C’est «à la demande du Mali que les Etats-Unis ont conçu un programme de bourse de deux ans qui peut aider à renforcer la capacité des ressources humaines nécessaires pour assurer le succès du nouveau bureau de coordination interministérielle dédié au développement et à la mise en œuvre de stratégie de sécurité cohérente et durable que le gouvernement du Mali a mis en place et dont je salue l’initiative», a conclu M. Folmsbee.

Gabriel TIENOU

PARTAGER