Diango Cissoko à Paris : Le Mali va-t-il céder au chantage du MNLA ?

23 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le chef du gouvernement malien se rend dans la capitale française au moment où la France recommande des discussions avec les pseudo-indépendantistes touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) qui contrôle toujours Kidal en l’absence de l’armée malienne. Au Mali, comme dans la diaspora, l’appel du peuple est sans ambigüité : juger les auteurs et complices des crimes au nord, et impossibilité de négocier avec ceux qui ont pris les armes contre leur pays.

Django Cissoko, Pm

Django Cissoko, Pm

C’est en principe ce mardi 19 février que le Premier ministre Diango Cissoko, est attendu dans la capitale française pour une visite de travail. L’annonce a été faite ce week-end au moment où les opérations, par l’armée malienne, se poursuivent au nord avec l’appui des forces françaises.

Le chef du gouvernement malien, qui s’est d’abord rendu à Bruxelles où il s’est entretenu avec le secrétaire général exécutif du Service européen d’action extérieure, Pierre Vimont, est accompagné d’une forte délégation, dont deux députés du Nord, Assarid Ag Imbarcawane et Aïssata Cissé, respectivement élus nationaux à Gao et à Bourem.

La visite du Premier ministre à Paris intervient dans un contexte plutôt particulier au moment où plusieurs villes du Nord sont revenues sous le contrôle des forces armées maliennes appuyées par les « pays amis », dont la France. Mais à Kidal, une équation reste encore sans réponse. Car depuis deux semaines que les forces françaises ont investi les lieux avec les Tchadiens, l’armée malienne est absente.

Et les éléments du mouvement rebelle touareg MNLA, qui prétendent aider la France à traquer les terroristes, continuent de circuler librement à travers la ville. Le Mouvement national de libération de l’Azawad s’oppose en effet à toute présence de l’armée malienne en attendant l’ouverture « des négociations avec Bamako ».

D’ores et déjà, la position du peuple malien est, on ne peut plus clair : il réfute toute idée de négociation avec ceux qui ont pactisé avec les terroristes dans les massacres au nord, comme celui d’Aguelhok le 24 janvier 2012, de Gao pendant les neuf mois d’occupation où des femmes ont été violées et des dizaines de personnes ont eu des pieds ou des mains coupés.

 

Réitérer la volonté du peuple

A Paris, Diango Cissoko a rendez-vous aujourd’hui avec le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Et dans l’après-midi, il sera reçu par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Officiellement, le programme de visite annoncé par nos sources ne prévoit pas de rencontre avec son homologue français Jean-Marc Ayrault.

Mais sans doute, dans les entretiens avec les ministres de la Défense et des Affaires étrangères, la question du Nord sera au menu. La France, qui est engagée depuis un mois aux côtés du Mali dans la reconquête, suit de très près l’évolution des opérations sur le terrain. En témoigne la visite le 2 février dernier du président français François Hollande au Mali.

Mais Paris et Bamako ne sont pas forcément sur la même longueur d’onde sur la question touareg. Et la visite du Premier ministre malien en France intervient au moment où Paris a encore une position floue autour d’éventuel soutien au MNLA. Paris continue en effet de préconiser des « négociations avec les rebelles ». Or, aux yeux des populations maliennes, ceci reviendra à accorder une prime à l’impunité.

Le discours attendu ce mardi à Paris de Diango Cissoko doit donc refléter cette volonté du peuple malien de refuser l’impunité en faveur des rebelles, et de faire comprendre à la France et à ses partenaires européens que les Touaregs sont loin d’être « une ethnie marginalisée ». Sans doute, cela explique la présence dans la délégation du Premier ministre des députés du Nord Assarid Ag Imbarcawane et Aïchata Cissé.

Les récentes sorties médiatiques de ces deux élus de l’Assemblée nationale ont clairement botté en touche aux yeux des observateurs l’idée que les Touaregs sont représentatifs des populations du Nord du Mali. En réitérant cette position, de manière claire et responsable, en respectant la volonté du peuple malien, la délégation malienne réussirait en crédibilité et réaffirmerait la souveraineté du Mali face à une question essentielle de son existence.

Issa Fakaba Sissoko

SOURCE:  du   19 fév 2013.    

23 Réactions à Diango Cissoko à Paris : Le Mali va-t-il céder au chantage du MNLA ?

  1. MALCOMX1424 IBK AVENIR RADIEUX DU MALIBA

    Le MNLA connait la lacune du gouvernement,donc forcement il saisit bien l’opportunite pour faire partager ses ambitions sataniques.Une chose est sure,est que depuis l’avenement de Acheter(ATT) au pouvoir,le Mali a d’abord perdu son influence au sein de l’union africaine,la CEDEAO,et partout dans le monde.Alpha meme s’il etait farfelu,laxiste,corrompu,avait au moins su garder son verbe qui influencait meme les europeens(Son accrochage telephonique avec Jacque Chirac lors de la visite de ce dernier a Dakar).La diplomatie Malienne est tres nulle pour ne pas dire decevante,on’est aphone,on subit tout comme une pauvre femme qui vient de perdre sa virginite,on’est passif…Franchement ca fait pleurer de voir ce petit bilakoro de Moussa Ag du MNLA tenir tete a tout un gouvernement.Actuellement le porte parole du Mali a travers le monde,ce sont les enfants de ce pays,sinon ce gouvernement merdique n’a pas d’aura pour regler le cas MNLA.

  2. foxter

    ha Diango;l’homme ki s’est servit de tous les regimes au lieu de les servir;et puis puis il declarait hier q les phases de grqndes envergures dans le nord sont presq à terme;le ridicule ne tue pas ,il n’a ka faire un tour à gao ,tombuktu pour voir.

  3. TRAORE Modibo baba

    Je pense que l’armée Malienne doit rentrer au plus vite à kidal et installer l’administration Malienne en vue des elections prevues au mois de juillet.

  4. blanche neige

    DERNIERE MINUTE ……….7 fraançais dont 4 enfants enlevés dans le Nord du Cameroun à la frontière avec le Nigeria ou ils ont été emmenés !!!…….Boko Haram est suspecté de cet enlévement :evil:

    • blanche neige

      DENIERE MINUTE bis ………..un deuxième soldat français est mort aujourd’hui dans le Nord Mali ,un parachutiste du 2éme REP :(

  5. Exigence de vaincu

    1. En RCI: on juge le Président (tonton) Gbagbo.
    2. Au Mali on négocie avec le capitaine des déserteurs et le MNLA.
    Quand je suis incapable de résoudre mes problèmes j’appelle les autres au secours,…et je n’aurais qu’une exigence de vaincu (c’est à dire aucune exigence).
    Qui est le grand gagnant de tous ces boucans?
    Jugez-en! visionner la vidéo .
    Si vous n’avez d’une seconde commencer donc à partir de 2mn 10s.

  6. HD

    Les autorités puschistes démocrates du Sud du Mali n’ont rien à cacher, ils sont irréprochables,Même si quelque peu ils ont parachuté ou agressé un Président élu ou mis en place, ou dégagé un premier ministre. Cest normal,quand un meuble ne va pas, il faut le changer. Je suis comme soulagé un peu de voir qu’il y a une diversité dans vos commentaires, qui sont pour la plupart raciste. Le MNLA représente un atout pour faire la paix, il ne faut pas s’en déssaisir. Pour faire un match de foot, il faut deux adversaires, les deux agneaux qui sont partis avec le Premier ministre, ne feront pas le poids dans le dialogue.

  7. Tiebah

    La France ne pardonnera jamais un groupe qui perpetrerait sur son sol le crime d’Aguel Hoc.Par consequent,je ne comprends pas pourquoi
    les dirigeants Francais estmeraient que nous devrions accorder l’impunite aux criminels de guerre d’Aguel Hoc.Ces soldats ligotes ,egorges ont ete humilies jusque dans leur massacre.Il y a des crimes qui peuvent etre pardonnes mais pas des crimes de haine, abjects et bestiaux.Il a ete dit a mainte fois que les rebelles du MNLA sont des menteurs,des manipulateurs, n’ont aucune credibilite et ne representent pas les populations touaregues ,a plus forte raison les sonhrais,peulhs,dogons,bozos, bambaras,..Ils doivent etre desarmes et les criminels cafres ,poursuivis devant les Tribunaux Maliens.Le Mali est une democratie:les Pouvoirs Judiciare,Executif et Legislatif sont separes.Le Premier Ministre le sait mieux que quiconque.Le peuple entier reclame la justice et defend le Pouvoir judiciare qui n’est pas le Ministere de la Justice,
    mais nos tribunaux .

  8. kalogato

    Si vous croyez k avec vos 2 marionnettes ( assarid et chatto) vous allez occulter la TRISTE REALITE….. on ne cache pas la lune avec son doigt ou ses doigts ( A et C)
    Ils peuvent piailler autant k ils veulent la France sait la realite , pas besoin de discours, les soldats francais ont ete temoins d traitement et furia des pop sedentaires du Nord contre les nomades sous la couverture de l armee Nationale ( nationale….mon cul oui)

  9. sambpu

    Avec la présence des honnorables députés Assarid Ag Imbarcawane et Aïchata Cissé l’espoir est permis!Il faudrait démontrer à ces européens (avec leur vision d’observateur du balcon ) que le MNLA ne représente pas tous les Touaregs du Mali-Que le MNLA est un mouvement djihadiste comme le MUJUAO-Aneçardine-AQMI…Que cette guerre oppose la communauté internationale à l’international djihadiste dont le MNLA (qui s’est rallié à AQMI au sommet de sa gloire)est membre à part entière!Que la population de Kidal et du nord n’est pas majoritairement touaregue!Enfin il faut leurs exiger le respect de la justice de notre pays qui a lancé des mandats d’arrêt contre les responsables du MNLA accusés de crimes de guerre par conséquent nous extrader toute personne dont le nom est cité dans l’affaire. :wink:

  10. w

    Je crois que diango ne peut pas se laisser au chantage du MNla ,il connait connait bien ces gens là et il est republiqcain ,Diango voit d’abord le peuple ,la négociation on est pret mais à condition que le MNLA depose les armes et que les criminels soient jugés ,et ensuite on discute avec la communauté du nord et du sud toutb le mali ensemble ?

  11. mirage 2000

    Les maliens sont foncièrement racistes peut être inconsciemment et ils se laissent facilement manipuler par le lobby sonrai alors que ce dernier a été le collabo notoire des narco-terroristes. Si on veut vraiment la reunification du pays on doit accepter de negocier sinon la communauté internationale va de nouveau nous abandonner à notre triste sort. C’est à nous d’exiger que tous ceux qui ont commis des crimes soient poursuivis et punis au Sud comme au Nord. Ce qu’il faut refuser c’est l’impunité, ceux qui ont tué à Aguelhoc, ceux qui ont massacrés des berets rouges, ceux qui ont tué des militaires en service à l’ORTM et à l »Aeroport ainsi de centaines de civils touaregs, maures, peuls, etc doivent y repondre pour que de telles abominations ne se repetent pas. Mais les maliens doivent savoir que de milliers de militaires touaregs sont encore recuperables, ils ne doivent pas chercher à recuperer les berets rouges et rejeter les peaux rouges maliennes!

    • Odibe

      Maliens racistes et lobby des Sonraïs? Vous êtes sur quelle planete? L’histoire de la drogue au Mali qui concerne toutes les populations du nord à commencer par les Touaregs et les dérapages de l’armée ou une partie de l’armée malienne doivent être le grand défi à relever pour le Mali. Il faut un dialogue inter-malien mais pas de négociation!

      Honorables Assarid ag Imbarcawane et Mme Haidara, nous les Maliens comptons sur vous pour sauver notre pays de ce Mnla

    • mirage 2000 ,voila un raisonnement sense et responsable que tous les maliens doivent avoir en tete.Car il faut bien arriver a instaurer la paix dans votre pays,les forces etrangeres ne vont pas rester eternellement.

  12. aissa maiga

    courage à Diango et sa délégation en France.Que Dieu guide sa langue et que ces français l’entendent et le comprennent bien.Que Dieu maudisse le mnla. Amen.

  13. mirage 2000

    Etre touareguephile c’est tirer sur les touaregs comme des chiens enragés? C’est massacrer tout enturbanné et arreter meme des fous en les presentant comme de dangereux colonels djihadistes? Le PM français ne sait meme pas que Diango est à Paris, etre reçu par Drian et Fabius c’est dejà trop d’honneur pour un vice-gouverneur d’un TOM. Continuer à vous faire des allusions. Vous pensez que les français sont prêts à continuer de depenser plus de 3 millions d’euros par jour uniquement pourqu’on danse librement le takamba à Tombouctou? vous pensez qu’ils sont prets à mettre un helico de combat et un char leclerq derrière chaque soldat malien sur un espace plus vaste que la france et la belgique réunis ? J’ai un grand respect pour Diango mais je le croyais assez intelligent pour refuser de s’afficher avec des narcotraficants sans aucune morale comme Chato qui ne cesse de cocufier son mari et Assarid qu’ont presente comme un touareg alors qu’il est de père inconnu…

    • Sifamo

      please, pas d’attaques perso!

    • mel

      Toi tu est pire que le mnla !quel haine

    • Ibra67

      Un peu de discipline cas même.

    • sambpu

      mirage 2000.Toi que es de père connu et qui n’est pas narco trafiquant si tu as des comptes perso à règler à ces patriotes, de grâce fais le en face à face au lieu de venir souler les gens ici avec ta haine gratuite contre le Mali et les maliens honnêtes!Pour le commun des maliens, MNLA=AQMI=ANECARDINE=MUJUAO=TERRORISTE & NARCO TRAFIQUANT.Sans rancune. :wink:

  14. andre samake

    Le PM, Mr.Diango Cissoko, a besoin d’operer une clarification de cette « question du pseudo MNLA ». Cela nécessite une vigilance accrue.

  15. Herr mann

    Les faits presents doivent conseiller tout un chacun. Des personnalites respectees d’alors comme Kafoungouna Kone ont vendus le Mali a leur temps a des apatrides sous l’instigation de l’Algerie. Si monsieur Django suit le meme chemin sous la pression francaise, il repondra de ses responsabilites devant le peuple et immediatement. Nous voulons desormais connaitre les contenus de tous les termes ee negociations avant signature. D’ailleurs, les interimaires n’ont pas tout le mandat pour engager le Mali sur une certaine voie.

  16. Abdoooooooooo

    Négocier avec le MNLA n’est pas un problème mais ils déposent les armes et les combattants ne seront plus insérer dans l’armée nationale sinon dans 10 ans ils vont encore déserter pour attaquer le Mali. Les maliens sont touaregphiles mais MNLAphobes jusqu’à la mort.