Elan de solidarité : L’UE débloque une enveloppe supplémentaire de 20 millions d’euros pour les déplacés du nord

1 réaction [-] Texte [+] Email Imprimer

La Commissaire européenne chargée de la coopération internationale, de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises, Kristalina Georgieva était la semaine dernière en visite dans notre pays. La Commissaire européenne qui était venue s’enquérir des conditions humanitaires des déplacés du nord du Mali a rencontré les autorités de la transition malienne. Au terme de sa visite, elle a animé un point de presse au cours duquel, elle a annoncé une aide supplémentaire de l’Union européenne d’une valeur de 20 millions d’euro.

La commissaire européenne des affaires humanitaires, Kristalina Georgia

C’était en présence du ministre de l’emploi Mamadou Namory Traoré et son homologue des actions humanitaires Dr Mamadou Sidibé.

Les 20 millions d’euro destinés aux déplacés du nord et aux populations restées sur place s’ajoutent aux fonds accordés à notre pays depuis le début de la crise.

Le conflit dans le nord du Mali a non seulement forcé 400 000 personnes à fuir leur foyer depuis janvier 2012 mais il a aussi aggravé la crise alimentaire en cours exposant 560 000 enfants maliens de moins de cinq ans à la malnutrition aigue en 2012. L’aide humanitaire a encore beaucoup de mal à accéder en toute sécurité aux populations du nord du Mali et des pays voisins. Une situation alarmante à laquelle, la Commissaire européenne chargée de la coopération internationale et de l’aide humanitaire et de la réaction aux crises n’est pas restée insensible. Kristalina Georgieva a estimé que pour préserver l’espace humanitaire, il est essentiel que l’aide soit fournie dans le respect des principes humanitaires d’impartialité, de neutralité et d’indépendance.

L’aide fournit par la commission européenne dans la crise alimentaire au sahel en partenariat avec les agences des Nations Unies, le mouvement international de la croix rouge et du croissant-rouge et des ONG internationales, a porté sur l’atténuation de la crise et la préparation aux catastrophes et l’intervention d’urgence. Au Mali, 120 000 personnes ont reçu des espèces ou des bons à échanger contre de la nourriture, tandis que des distributions générales de nourriture ont été organisées pour les ménages lorsque les marchés n’étaient pas approvisionnés.

Malgré des conditions humanitaires difficiles dans le nord du Mali, les partenaires d’ECHO sont parvenus à atteindre davantage de victimes de la crise qui frappe les régions de Kidal, Gao et Tombouctou et à fournir une aide alimentaire à 300 000 personnes.

S’agissant des fonds humanitaires accordés au Mali par l’Union européenne en 2012, il est à préciser que la commission européenne s’est engagée à verser un total de 357 millions d’euros en réponse à la crise alimentaire au sahel et au conflit au Mali. Il s’agit notamment d’un montant de 71 millions d’euros destinés à répondre aux besoins des populations touchées par les crises alimentaires et le conflit au Mali et à gérer les répercussions du conflit dans les pays voisins.

Notons que dans le cadre des efforts consentis pour aider le Mali et le reste du sahel à mieux faire face aux crises humanitaires, Kristalina Georgieva indique que la commission européenne mène l’initiative  » Agir Sahel  » destinée à rassembler les organisations régionales de l’Afrique de l’ouest, les gouvernements concernés, les acteurs humanitaires, les bailleurs de fonds. L’objectif recherché est d’améliorer la sécurité alimentaire et la résilience des ménages vulnérables au sahel.

Abdoulaye DIARRA

SOURCE:  du   11 déc 2012.