Flintlock 2012 reporté sine die

0
0

Face à la dégradation de la  situation sécuritaire au nord-Mali, les autorités Américaines ont décidé de  reporter l’exercice Flintlock 2012.Cet exercice  militaire  prévu du 27 février au 18 mars au Mali, est reporté à une date ultérieure. Raison invoquée : Les éléments concernés sont déployés sur le terrain, au nord-Mali.


 


 “La participation du Mali à Flintlock 2012 est essentielle à son succès et nous comprenons la nécessité de concentrer les efforts essentiels sur le maintien de sa sécurité”, indique Mary Beth Leonard, ambassadeur des Etats-Unis au Mali.


Et de poursuivre : “Dans le cadre du planning initial pour Flintlock, les forces américaines et maliennes avaient commencé à préparer les zones de formation, mais nous reportons ces efforts jusqu’à ce que le Mali soit prêt.”


Rappelons que c’est en début 2011 que le gouvernement du Mali a accepté d’accueillir Flintlock 2012, après sa participation à Flintlock 2011, au Sénégal.  Cet exercice annuel s’effectue dans les pays de la région du Sahel et vise à développer les capacités des forces armées des pays du sahel dans le but de protéger les populations civiles et d’assurer la stabilité de ces pays.


Le volet technique de l’exercice Flintlock se compose de la formation et des simulations par unités anti-terroristes. Pour Flintlock 2012, un accent particulier a été mis sur l’aide humanitaire.


Les participants à l’exercice sont : Mali, Burkina Faso, Mauritanie, Niger, Nigeria, Tchad, Sénégal, Afrique du Sud, Etats-Unis, Allemagne, Canada, Espagne, France, Pays-Bas, l’Italie, et Royaume-Uni.


Cependant, Atlas Accord, un exercice bilatéral plus petit que Flintlock, axé sur le renforcement des capacités dans le largage de provisions, se poursuivra comme prévu à Sevaré cette semaine.


Dieudonné Diama

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.