Forum des Affaires Mali-Turquie : L’économie au cœur des préoccupations

1

Forum des Affaires Mali-Turquie : L’économie au cœur des préoccupationsEn marge de sa visite d’Etat de 72 h en Turquie, le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, a participé, ce mercredi 4 février à Istanbul, au Forum des Affaires Mali-Turquie.

Le renforcement des relations économiques entre nos deux pays était la toile de fond de ce Forum qui s’est conclu par la signature d’un accord entre les deux parties.

Outre le Président de la République et des Ministres des deux pays, plusieurs opérateurs économiques maliens et turcs évoluant dans plusieurs secteurs ont pris part à ces échanges économiques de haut volet.

En organisant ce forum, les hommes d’affaires maliens et turcs ambitionnent d’améliorer l’environnement global des affaires, de rendre plus attractif et plus compétitif le marché malien pour les investisseurs turcs, et de rendre plus accessible le marché et la destination turcs aux opérateurs maliens.

Pour ce faire, l’Etat turc a promis de jouer toute sa partition afin que les résolutions du Forum soient traduites en actes concrets. Un engagement dont s’est réjoui la partie malienne à travers Mamadou Tiéni Konaté, Président du Collège transitoire de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali.

De son côté, le Chef de l’Etat a salué l’initiative du Forum qui vise à mettre l’économie au cœur des préoccupations. Il a particulièrement exhorté les opérateurs maliens à être à la hauteur des espérances pour fructifier les milieux des affaires au Mali.

Au cours du Forum, il a aussi été question des initiatives d’investissements dans les filières économiques porteuses telles que l’énergie, le BTP ou encore l’agro-industrie. Et pour consolider les acquis et faciliter la réalisation des projets en cours ou à venir, un accord a été signé entre les deux parties. C’est le président du Collège transitoire de la chambre d’industrie et du commerce du Mali et le Vice-président du Conseil des Relations économiques étrangères de Turquie qui ont apposé leurs signatures au bas de ce précieux document.

Cet accord est un cadre officiel nominatif de coopération entre les secteurs privés des deux pays. Il devra faciliter et promouvoir les relations d’affaires à travers un plan d’actions qui sera élaboré par les comités. Après approbation de toutes les parties concernées, le plan d’actions sera appliqué dans les deux pays.

Reste maintenant aux opérateurs économiques à ouvrer pour que tous les indicateurs soient au vert à savoir, créer les conditions nécessaires pour attirer les investisseurs turcs au Mali.

Par la Présidence du Mali

 

PARTAGER