IBK lors de sa rencontre avec la diaspora malienne en Chine : “A côté du nord, notre priorité est le bien-être des Maliens à travers le développement de l’agriculture”

0
IBK lors de sa rencontre avec la diaspora malienne en Chine
Une vue de la rencontre entre Ibk et la communauté malienne

Comme lors de ses déplacements à l’extérieur, le président de la République a rencontré les responsables du Haut Conseil des Maliens de Chine, le mardi 9 septembre, avant même de commencer ses audiences avec les amis chinois. Conduits par leur président d’honneur, Sounkalo Traoré et le président actif, Ousmane Niangadou, nos compatriotes ont eu droit à une présentation de la situation du pays par le président. Celui-ci a profité de l’occasion pour exprimer sa ferme volonté d’œuvrer pour le développement socio-économique du Mali, à travers le développement de l’agriculture. Pour cela, IBK a décidé de porter la part du budget consacrée à ce secteur vital à 15%. Et dit compter sur la Chine pour booster cette agriculture.

Malgré l’énorme distance géographique entre les deux pays, nombreux sont nos compatriotes qui vivent en Chine pour faire notamment des affaires. Ils sont très actifs dans la province de Gouanzhou, où ils estiment que les opportunités d’affaires sont plus propices à cause de certains facteurs. Ce n’est donc pas un hasard si la presque totalité des responsables des Maliens d’ici venus à la rencontre d’IBK sont issus de cette partie de la Chine.

 

Le doyen Sounkalo Traoré et les autres ont été attentifs à la présentation de la situation générale du pays par le président IBK. Celui-ci est revenu sur le contexte dans lequel il a été porté à la magistrature suprême, les élections présidentielles et législatives ainsi que la situation au nord. Sur ce dernier sujet, il dira que l’option qu’il a toujours privilégiée est celle du dialogue pour le retour de la paix définitive dans cette partie du pays. Il fonde beaucoup d’espoirs sur les pourparlers d’Alger tout en écartant toute idée d’indépendance ou d’autonomie. ” Le nord, c’est vrai, mais une autre priorité est le bien-être des Maliens à travers le développement de l’agriculture. Pour cela, on a initié des subventions pour les engrais et les intrants, les semences, mais aussi porté la part du budget consacrée à ce secteur à 15%, au dessus de l’objectif de 10% décidé à Maputo. Nous comptons sur la Chine ” a soutenu IBK. Qui s’est prononcé sur l’école, la santé avec les dispositions prises pour prévenir la fièvre Ebola, l’achat de l’avion présidentiel, les travaux de sa résidence personnelle, le cas de Karim Kéita.

 

Nos compatriotes ont suivi avec une grande attention les explications du chef de l’Etat. Ils ont profité de la rencontre pour lui présenter leurs doléances. Ainsi, leur secrétaire général, Mamadou Bathily, a soumis à IBK sept préoccupations majeures. Il s’agit de la difficulté d’obtention du visa chinois et sa prolongation, le refus de la Chine d’accorder des actes de naissance aux enfants nés des expatriés sur son territoire, la délivrance illégale du passeport malien à d’autres nationalités contribuant à discréditer nos documents, le coût élevé (8 millions de FCFA) du rapatriement des corps des personnes décédées qui, selon la coutume chinoise doivent être incinérées.

 

S’y ajoutent la nécessité de l’attribution des logements sociaux aux jeunes de la diaspora, l’octroi de véhicules de service dignes de ce nom aux diplomates maliens et le rehaussement des bourses des étudiants maliens en Chine.

 

Le président IBK dira avoir pris bonne note des difficultés et a promis de les examiner cas par cas. Mais à chaud, il a invité nos compatriotes à s’organiser davantage en mettant en place un fonds de solidarité qui leur permettra de faire face à certaines situations. Il a laissé entendre qu’il évoquera certaines des contraintes évoquées avec la partie chinoise pour tenter de trouver des solutions.

 

Youssouf CAMARA

Envoyé spécial en Chine

 

 

Hommage au Consul général à Gouanzhou, Mme Gakou Alima Danfakha

Chine-consulEn face d’IBK, nos compatriotes de Chine ont tenu à exprimer leur reconnaissance à l’ambassadeur Lassine Traoré, mais surtout au consul général du Mali à Gouanzhou, Mme Alima Danfakha Gakou, une femme dévouée à la cause de ses compatriotes.

 

Le secrétaire général des Maliens de Chine citera quelques uns de ses actes remarquables. Il dira que Mme Gakou a soustrait in extremis un bébé malien décédé à l’incinération, elle a mobilisé la communauté malienne au chevet d’un joueur de l’équipe nationale blessé lors d’un match amical Chine-Mali à Gouanzhou.

 

Aussi, elle rend visite régulièrement aux Maliens malades ou en détention.

 

Pour ces actes, les Maliens l’ont vivement remerciée. Ces remerciements n’ont pas surpris IBK qui dira avoir été déjà informé de toutes les bonnes œuvres de Mme le consul général et l’a exhortée à persévérer dans ce sens.

 

 

           Y.CAMARA

 

 

 

L’ADMD remet un tableau d’honneur à IBK

tableau-Ibk-chineL’un des temps forts de cette rencontre a été la remise au président de la République d’un tableau par les Maliens de Chine. Il est l’œuvre de l’Association de la diaspora malienne pour le développement (ADMD) dirigée par Mohamed Sacko secondé par Kalilou Allaye Maïga. Pour la circonstance, ces deux jeunes entrepreneurs très dynamiques avaient fait le déplacement de Gouanzhou à Tianjin. Sur le géant tableau, on peut voir une carte et le drapeau du Mali, une manière pour les initiateurs d’exprimer leur attachement à ce pays qui est un et indivisible.

 

Il s’agit pour eux aussi de soutenir le président de la République dans sa politique de développement du pays qui ne sera que ce que tous les Maliens en feront.

 

Le président IBK s’est dit très ému de recevoir ce cadeau très symbolique et a promis de le fixer au bon endroit pour qu’il soit plus visible. Pour le président de l’ADMD, Mohamed Sacko, promoteur de la société Sabika construction OLTD basée à Gouanzhou, son association, créée en 2012, a été lancée en février 2014 à Bamako. Elle compte des comités dans plusieurs pays où se trouvent nos compatriotes. Elle a plusieurs acquis à son actif dont l’obtention des parcelles à Bamako pour certains de ses membres et envisage plusieurs autres actions. M. Sacko estime que tous les fils du pays vivant à l’extérieur doivent se donner la main pour contribuer à son édification.

 

Son vice-président, Kalilou Allaye Maïga, l’un des promoteurs de K&A, d’ajouter que l’ADMD est ouverte à tous les Maliens de la diaspora. Il a ajouté que la Chine, particulièrement Gouanzhou, ville cosmopolite, proche d’autres grandes villes des pays voisins, offre des atouts majeurs aux expatriés pour faire des affaires.

 

Youssouf Camara, envoyé spécial à Tianjin en Chine

 

PARTAGER