L’article : Faire cause commune pour créer une véritable force de frappe économique

0

A Istanbul, en Turquie, le 19 juin 2013, M. Rizanur Meral, président de la Confédération des hommes d’affaires et industriels de la Turquie (Tuskon) et M. Mamadou Sidibé, président du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), ont signé un important accord de coopération économique et technique. Il appartient désormais à nos milieux d’affaires de tout mettre en œuvre pour tirer le maximum de profit de cette ouverture que nous offre la Turquie – la 17è économie mondiale- à travers la coopération avec le Tukson qui regroupe près de 35 000 gens d’affaires et plus de 100 000 entreprises.

 

 

TurquieA travers cet accord du 19 juin 2013, le Tuskon et le Cnpm s’engagent à inaugurer une nouvelle ère de coopération étroite et dynamique entre les opérateurs économiques des deux pays, afin  d’établir et développer des relations d’affaires directes et efficaces entre leurs membres respectifs. Plus concrètement, le Tukson et le Cnpm s’engagent à apporter toute assistance nécessaire aux entreprises du Mali et de la Turquie, en vue d’une participation à des activités communes ou propres, dans les deux pays ou dans des pays tiers. L’accord précise aussi que, chaque fois que c’est possible, chacune des parties aidera l’autre dans l’organisation ou la participation à des expositions nationales, foires internationales, expositions, foires économiques et techniques, colloques, conférences ou autres événements similaires qui se déroulent dans son pays, dans le but de renforcer la coopération économique.

 

 

Par ailleurs, les parties décident de se prêter mutuellement assistance dans l’organisation de missions d’études de marché et s’entraideront mutuellement à établir des contacts d’affaires bénéfiques et à mener d’autres activités visant à promouvoir le commerce mutuel. Le Cnpm et le Tuskon s’engagent à user de toutes leurs possibilités et leur pouvoir, pour identifier et éradiquer les obstacles  susceptibles d’entraver le commerce entre les deux pays et l’augmentation constante des échanges commerciaux ainsi que la coopération industrielle. C’est pourquoi les parties échangeront de façon permanente des informations sur les possibilités de promouvoir le commerce mutuel.

 

 

Il s’agit donc, entre les hommes d’affaires du Mali et de la Turquie, de se donner la main pour mieux conquérir les marchés dans un monde où c’est nécessaire de faire cause commune pour créer une véritable force de frappe. En se rapprochant ainsi de Confédération des hommes d’affaires et industriels de la Turquie (le Tuskon), le Cnpm vient ainsi de doter les entreprises maliennes d’un excellent outil de partenariat gagnant-gagnant, si l’on sait le dynamisme du Tuskon qui possède une association  dans chaque ville et région importante de la Turquie, en plus de son réseau international considérablement développé.

 

 

En effet, à l’heure actuelle, Tuskon possède des bureaux à Washington DC, Bruxelles, Moscou et Pékin. En plus de travailler en partenariat avec des organismes du monde des affaires et des représentants dans 130 pays. C’est donc un réseau mondial qui lui permet d’organiser des activités de rencontres génératrices d’opportunités d’affaires bilatérales et multilatérales, non seulement en Turquie, mais aussi dans différents pays et continents.

 

 

Pour rappel, le dernier grand événement du Tuskon a été le «Pont de Commerce Turquie-Monde 2012» avec pour sous-thèmes sectoriels, la Construction, les Matériaux de construction, l’Ameublement et le Textile domestique. Plus de 5 000 gens d’affaires venus de 130 pays des quatre coins du monde se sont retrouvés à cette occasion, au mois de juin 2012, dans la capitale turque. Une opportunité pour des acteurs économiques (acheteurs, revendeurs, importateurs ou encore distributeurs) d’apprécier le savoir-faire des entreprises turques.

 

 

En Afrique où le «Made in Turkey» est de plus en plus apprécié, surtout dans le secteur des infrastructures et de l’agro-industrie, des possibilités de joint-venture sont alors ouvertes pour les entreprises maliennes qui pourraient ainsi renforcer leurs chances aussi bien dans le marché intérieur que celui sous régional, voire international.

 

 

Les milieux d’affaires du Mali sont donc invités à se mobiliser pour exploiter à bon escient ce filon de la coopération avec la Confédération des hommes d’affaires et industriels de la Turquie (Tuskon), suite à l’accord signé à Istanbul entre cette Organisation et le Cnpm, le 19 juin dernier.

Service de Communication Cnpm

PARTAGER