Lors de sa visite au Mali le week-end dernier : Le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Bert Koenders annonce un appui supplémentaire de 2 millions d’euros à la MINUSMA

3
Le ministre Bert Koenders recevant sa décoration aux mains de son homologue malien  Abdoulaye Diop
Le ministre Bert Koenders recevant sa décoration aux mains de son homologue malien Abdoulaye Diop

Du  5 au 6 septembre le Ministre des Affaires Etrangères des Pays-Bas, Bert Koenders, ancien patron de la MINUSMA était au  Mali pour  une visite de travail. Durant son séjour, il a été réçu à Koulouba par le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, qu’il a félicité pour la signature de l’Accord de paix. ‘Il est aujourd’hui important d’aller vers une mise en œuvre énergique de l’Accord. Pour cela, les différents partis doivent prendre leur responsabilité d’arrêter la violence et garantir la sécurité aux populations. L’ONU mérite du soutien et de la reconnaissance pour son appui dans ce sens’  a souligné le diplomate  néerlandais.

Le chef de la diplomatie malienne a, quant à lui, offert à Bert  Koenders un diner   au cours duquel    il a été décoré pour le travail accompli en tant que Représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies au Mali (RSSG). ” C’est un grand honneur pour moi, et une reconnaissance pour le bon et important travail que les collègues de la MINUSMA ont fait et font toujours “, a déclaré le Ministre Koenders dans son mot  de remerciement.

Cette visite est la première qu’il effectue au Mali depuis son   départ comme chef de la MINUSMA, l’année dernière.

Recevant son successeur, l’actuel patron de la MINUSMA, le Tunisien Mongi Hamdi, Bert Koenders  lui a révélé que les Pays-Bas  vont allouer 2 millions  d’euros à la MINUSMA pour des projets d’impact rapide dans le secteur de la justice. Cet appui, faut-il le rappeler,  vient s’ajouter à l’apport que ce pays apporte directement aux secteurs de la justice, de la santé, de la gestion de l’eau et la sécurité alimentaire.

La Paix est encore fragile au Mali. C’est pour cela qu’il est important d’investir dans des petits projets à impact rapide. Les ressources peuvent par exemple être utilisées pour la rénovation des commissariats de police, des prisons, des tribunaux etc ” a précisé le diplomate néerlandais.

Les Pays-Bas restent engagés au Mali. La contribution néerlandaise vient d’être prolongée jusqu’à la fin de l’année 2016. Aussi prendra bientôt fonction comme RSSG adjoint, le diplomate néerlandais Koen Davidse. Des experts néerlandais de la police, de la justice et du  genre renforcent également la partie civile de la Mission.

 Kassoum THERA (Source ambassade des Pays-Bas au Mali)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Il me semble que chacun veut venir financer des chômeurs et charmeurs au Mali

  2. Ce n’est pas cette organisation imposée qui a besoin d’appui, mais les maliens et leur gouvernement.
    Avec cela vous vous dites pays ami du Mali

  3. au lieu d’investir des milliards a une organisation internationale dans un Etat pourquoi ne pas investir dans cet Etat surtout au jour d’aujourd’hui le Mali a plus besoin de ca que jamais pour former afin de renforcer la capacité de son armée en équipement ,hommes..!!!! est ce que ces gens veulent réellement que nous sortions de cette crise? J’en suis sure que si c’est le Mali qui avait reçu cette somme on allaient raccommodé beaucoup de choses qui sont éparpiller partout

Comments are closed.