L’œil de Youma : Des visions partagées à Ségou et à Bruxelles sur la problématique jeunesse

1
ibk-bruxelles
IBK à Bruxelles

Le duel Djoliba-AS Réal, au compte du tour de cadrage de la coupe CAF, et le choc AS Réal-Stade Malien, au compte de la 13e journée du championnat national ont fait la Une des rubriques sportives des journaux cette semaine.

 

 

La nouvelle est tombée le 1er avril dernier à la suite du tirage au sort pour les matches de cadrage de la coupe Confédération africaine de football (CAF). Les deux représentants du Mali, l’AS Réal et le Djoliba AC, doivent s’affronter pour se qualifier pour se hisser en phase de poules de cette compétition. Si le Mali est ainsi assuré de disposer au moins d’un club à ce niveau, le pays n’aura plus deux représentants comme c’est souvent le cas ces dernières saisons.

 

 

Eliminés en Ligue des champions, les Scorpions devront vaincre lesRouges de Bamako pour signer leur première participation à la phase de poule de la coupe CAF. Dans le cas contraire, les Djolibistes auront montré à leurs «frères» que l’expérience à ce stade du jeu leur appartient. Et ils signeront du coût leur 3e participation en phase de poule. Tout compte fait c’est le Mali qui gagne dans ce duel !

 

 

Cette confrontation n’est pourtant pas applaudie par des techniciens du ballon rond, notamment Nouhoum Diané. Pour l’entraîneur de l’AS-Réal, «les deux équipes méritaient chacune de participer à la phase de poule. Cela aurait permis au Mali de gagner des points sur l’échiquier continental». Un avis partagé par le camp adverse.

 

 

Pour la petite histoire, le tour de cadrage met en compétition les équipes éliminées en 8e de finale de la Ligue des champions et celles qualifiées en 8e de finale de la coupe CAF. A l’issue donc des matches aller-retour, les vainqueurs de la double confrontation participeront à la phase de poule.

 

Avant le choc 100 % malien en coupe CAF, l’AS Réal affrontera ce dimanche le Stade malien de Bamako au compte de la 13e journée du championnat national. Un véritable test pour les protégés de Nouhoum Diané.

 

 

La chance serait du côté des Réalistes qui, manifestement, se portent bien psychologiquement même après leur élimination en ligue des champions. Tandis que les locataires de Sotuba, détenteurs de la coupe CAF  2009 et leader au classement provisoire, ont du mal à aligner les performances ces dernières saisons.

En basket, la phase inter-ligues des régions a connu son épilogue à Mopti avec le sacre du Centre Bintou Dembélé (CBD) de Koulikoro, en messieurs, et de l’Attar Club de Kidal, en dames. Ont pris part à cette compétition, les deux meilleures équipes de chaque région du Mali.

 

 

A l’issue de ce mini championnat, 12 équipes ont validé leur ticket pour le top 12. Il s’agit du CBD de Koulikoro (hommes-dames), Sigui de Kayes (hommes-dames), Attar club de Kidal (hommes-dames), USM de Koutiala (hommes-dames), Débo Club de Mopti (hommes-dames), Soni de Gao (dames) et AFPSS de Gao (hommes). Le Top 12 regroupera ces 12 équipes et les 12 meilleures formations du district de Bamako.

 

 

Les athlètes du Mali avaient rendez-vous dans la Cité de Banzani  pour la 23e édition du grand meeting de San. Placée sous le signe de la réconciliation, la compétition aura mobilisé près de 320 athlètes issus de 18 clubs. Les athlètes se sont mesurer dans 26 épreuves, toutes catégories confondues parmi lesquelles les 100, 200, 400, 800, 1500 et 5000m. Le javelot, le relais, le saut tout comme le lancer de poids étaient aussi au rendez-vous.

Au finish, la tradition a été respectée avec le sacre de l’USFAS au classement général. Les Militaires sont suivis des Stadistes et des Policiers (AS Police) qui ont relégué les Rouges du Djoliba au pied du podium (4e). A noter que l’un des records de ce meeting est le chrono 1’53’’ au 800m. Une performance jamais réalisée en 23 éditions.

 

 

La veille, le Ministre Mamadou Gaoussou Diarra avait effectué une visite de terrain dans la Cité des Balanzan. Objectif, s’enquérir des réalités sur le terrain et partager la vision du Département sur le développement du sport et l’insertion socioéconomique des jeunes du Mali, singulièrement ceux de la 4e région économique et administrative du Mali.

Une problématique évoquée lors de la rencontre de Bruxelles durant laquelle le chef de l’Etat, S.E.M. Ibrahim Boubacar Kéita, a animé un panel. Le Président de la République avait à ses côtés le Ministre de la Jeunesse et des Sports ainsi que celui de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

 

 

Voilà en somme les activités sportives marquantes de la semaine du 31 mars au 4 avril 2014. A la semaine prochaine !

YOUMA

C.C/MJS

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.