Mali-Allemagne : Appui conséquent à la décentralisation et à la lutte contre le changement climatique

0
Le ministre Zahabi  des affaires étrangères et de la coopération internationale et son homologue allemand
Le ministre Zahabi des affaires étrangères et de la coopération internationale et son homologue allemand

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, a présidé hier dans les locaux de son département la cérémonie de signature d’échanges de notes entre le Mali et l’Allemagne. C’était en présence de l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, Günter Overfeld, des ministres Ousmane Ag Rhissa (Environnement et Assainissement) et Moustapha Ben Barka (Promotion des investissements et Initiative privée).

 

Le ministre Zahabi a évoqué le partenariat dynamique et fécond qui existe entre le Mali et l’Allemagne depuis le début des années 1960 et ne cesse de se renforcer au fil des ans grâce à l’excellence des liens d’amitié et d’estime réciproques entre nos deux peuples. A ce titre, l’Allemagne apporte son soutien à l’opération française Serval. Elle a contribué au financement des opérations de la MISMA et au renforcement des capacités des forces armées et de sécurité du Mali. En outre, elle participe à l’EUTM, la mission européenne de formation de nos forces armées. L’Allemagne soutient aussi le processus de dialogue et de réconciliation nationale.

 

 

Le chef de la diplomatie a aussi rappelé les nombreuses visites de hautes personnalités allemandes au Mali qui ont largement contribué, au sein de l’Union européenne, à une meilleure lecture de la situation politique et sécuritaire dans notre pays. Il n’a pas manqué de saluer l’engagement de l’Allemagne à hauteur de 100 millions d’euros (plus 65 milliards de Fcfa), lors de la conférence des donateurs, tenue le 15 mai 2013 à Bruxelles.

 

 

Le premier échange de notes d’un montant de 10 millions d’euros soit 6,5 milliards de Fcfa, servira au financement du projet de « drainage des eaux pluviales de Bamako ». Il permettra d’améliorer de façon considérable le système d’évacuation des eaux pluviales de la capitale dans le cadre de la lutte contre les conséquences néfastes du changement climatique.

 

 

Ce changement climatique est une problématique globale dont la solution requiert un consensus mondial sur les actions appropriées à entreprendre et les efforts des pays à mettre en synergie. C’est cette philosophie qui incite l’Allemagne à apporter une aide substantielle aux pays d’Afrique dans les domaines de l’adaptation et de l’atténuation des effets négatifs du changement climatique.

 

 

Le Mali est, à l’instar des autres pays de la région sahélo-saharienne, sérieusement affecté par les effets du changement climatique qui se traduisent par la progression du désert, les sécheresses à répétition avec des crises alimentaires sévères, des inondations entraînant des destructions de cultures, d’infrastructures routières et de systèmes de production d’eau potable, des pollutions diverses liées à la mauvaise gestion des eaux pluviales.

Ces désastres, comme on l’a vu dans notre pays lors de l’hivernage passé, créent des difficultés économiques et sociales auxquelles l’Etat est appelé à faire face en apportant des aides d’urgence aux victimes et en intervenant dans la réparation des infrastructures.

 

 

Les deux autres échanges de notes d’un montant cumulé de 33,8 millions d’euros (22,139 milliards de Fcfa) financeront le Programme national de l’irrigation de proximité, le Programme d’appui aux collectivités territoriales (PACT) IV, le Fonds d’étude et d’experts.

 

 

Il s’agit du financement de projets dans les secteurs prioritaires que sont l’agriculture et la décentralisation. Cette somme importante servira d’une part, à la réalisation de nombreux projets de développement dans le domaine de la sécurité alimentaire, notamment la construction de micro barrages, de magasins de stockage et de pistes d’accès aux villages et d’autre part, au renforcement des capacités des collectivités territoriales à travers la formation des acteurs (le conseil et le personnel communal, les services techniques, la tutelle, ainsi que la société civile) afin qu’il puissent jouer efficacement leurs rôles.

 

 

« Le gouvernement apprécie à sa juste valeur ces appuis financiers, sous forme de don, de la République fédérale d’Allemagne», a souligné le ministre Zahabi.

Le diplomate allemand, Günter Overfeld, a, lui, réitéré le soutien de son pays au Mali.

A. DIARRA

PARTAGER