Mali-Chine : De la fibre optique maillant l’ensemble du territoire

3
Mali-Chine : Signature de convention de la fibre optique
Mali-Chine : Signature de convention de la fibre optique

La rĂ©alisation de ce projet va permettre Ă  notre pays de couvrir le maximum de nos besoins liĂ©s Ă  l’accĂšs Ă  internet et Ă  un trĂšs haut dĂ©bit.

 

Un nouveau jalon s’ajoute Ă  la riche et dynamique coopĂ©ration existant en notre pays et la Chine. Les deux pays viennent de signer une convention relative Ă  un accord-cadre sur l’octroi d’un prĂȘt prĂ©fĂ©rentiel de 493 millions de yuan, soit prĂšs de 39 milliards Fcfa, qui servira Ă  la rĂ©alisation des infrastructures de fibre optique sur l’ensemble du territoire. La cĂ©rĂ©monie de signature des documents s’est dĂ©roulĂ©e, hier, au dĂ©partement de l’Economie et des Finances entre l’ambassadeur de Chine, Cao Zhongming, et Mme BouarĂ© Fily Sissoko, le ministre de l’Economie et des Finances. C’était en prĂ©sence du ministre de la Communication et des Nouvelles technologiques de l’Information, Jean Marie Idrissa SangarĂ©. En paraphant les documents, les deux parties entĂ©rinent ainsi leur volontĂ© de donner une dynamique nouvelle Ă  la coopĂ©ration bilatĂ©rale entre les deux pays.

 

 

Cette coopĂ©ration touche pratiquement tous les domaines du dĂ©veloppement, notamment l’environnement, l’assainissement, l’éducation, la santĂ©, le sport, les infrastructures, etc. A cela s’ajoute dĂ©sormais cet accord dans le domaine des TIC qui confirme la vitalitĂ© des Ă©changes entre les deux pays.

 

 

Ce projet colossal, Ă©laborĂ© par le Mali, prĂ©voit de rĂ©aliser des infrastructures de fibre optique sur l’ensemble du territoire. A l’heure oĂč le monde devient un village planĂ©taire, les informations et les tĂ©lĂ©communications sont devenues un facteur clĂ© pour le dĂ©veloppement d’un pays. A ce sujet, l’ambassadeur  Cao Zhongming a soutenu qu’« une connexion internet fiable est non seulement essentielle pour le dĂ©veloppement socio Ă©conomique, mais aussi indispensable pour le bien ĂȘtre des peuples ». Cette journĂ©e fera date dans les annales de la coopĂ©ration bilatĂ©rale Mali-Chine, car souligne-t-il, ce projet permettra de doter notre pays d’un rĂ©seau de large bande moderne qui va rĂ©aliser l’interconnexion entre Bamako et les grandes villes de l’intĂ©rieur comme Mopti, Gao et Tombouctou, Markala.

 

 

Le diplomate chinois s’est rĂ©joui que son gouvernement ait pu apporter son soutien Ă  la concrĂ©tisation de ce projet. « La cĂ©rĂ©monie d’aujourd’hui vient montrer une fois de plus, la vitalitĂ© des Ă©changes entre le Mali et la Chine », a notĂ© le diplomate chinois.

 

 

Le ministre de l’Economie et des Finances a saluĂ© « l’installation de la large bande » qui « sera une grande opportunitĂ© pour le Mali, dans la mesure oĂč, on sait que les technologies de l’information constituent la base du dĂ©veloppement au quel nous aspirons ».  « A l’heure oĂč tout tend vers le virtuel, Il est extrĂȘmement important de se mettre en phase avec la nouvelle dynamique dans cette matiĂšre, et ce projet va largement dans ce sens », a soulignĂ© Mme BouarĂ© Fily Sissoko.

 

 

En Ă©voquant les attentes, le ministre a jugĂ© que l’interconnexion entre les villes du pays permettra d’avancer d’un pas vers l’accĂšs universel qui nous est si cher. Elle a opportunĂ©ment rappelĂ© que la motivation principale des autoritĂ©s maliennes, en libĂ©ralisant le secteur des TIC Ă©tait de dĂ©mocratiser la connexion internet.

 

 

Pour le ministre de la Communication et des Nouvelles technologies de l’Information a jugĂ© « stratĂ©gique » la signature de cet accord de prĂȘt pour notre pays. Ce projet aidera Ă  la mise en Ɠuvre de l’essentiel de la politique du gouvernement en matiĂšre de rĂ©alisation d’infrastructures du numĂ©rique, a soulignĂ© Jean Marie Idrissa SangarĂ© en ajoutant que sa rĂ©alisation va permettre Ă  notre pays de couvrir le maximum de nos besoins liĂ©s Ă  l’accĂšs Ă  internet et Ă  un trĂšs haut dĂ©bit.

Lougaye ALMOULOUD

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. LA FIBRE OPTIQUE VA PROFITER AUX OPERATEURS DE TELEPHONIE QUI VONT POUVOIR ACCROITRE LEUR MARGES

    LES PRIX ETANT LIBRES AU MALI CE SERA LE PRIX DU MARCHE CAR CE SECTEUR EST DOMINE PAR UN SYSTEME D OLIGOPOLES.

  2. Presque toutes les grandes villes du pays seront interconnectĂ©es, mais nul part dans le texte ni les chinois, ni les ministres (Ă©conomie – communication), personne n’a parlĂ© de la rĂ©duction des coĂ»ts de la communication qui ne sont plus tenables. Par exemple en CĂŽte d’Ivoire l’unitĂ© se paye Ă  60Fcfa ou 30Fcfa ou voire moins encore selon les rĂ©seaux contre 105 et 108Fcfa au Mali. Il faut vite corriger cette injustice qui ne fait qu’appauvrir les utilisateurs de tĂ©lĂ©phone.

  3. PLUS QU’UN GRAND PAS C’EST UN GRAND SAUT AU DELA DE LA FRACTURE NUMERIQUE 😉 💡 ❗ BON VENT A CE PROJET AU PROFIT DU MALI! ❗

Comments are closed.