Mali-Guinée équatoriale : La coopération prend du volume

1

Maliens et Equato-guinéens ont conclu des accords de coopération portant sur la création de la Grande commission mixte, le cadre de coopération économique, culturelle, scientifique et technique et sur l’aviation civile

La coopération entre le Mali et la Guinée Equatoriale a effectué un bond prodigieux à l’occasion de la visite d’Etat que le président de la République Ibrahim Boubacar Keita vient de boucler dans ce pays. Les deux parties ont en effet conclu un accord de coopération portant création de la Grande commission mixte de coopération entre les deux pays, un accord cadre de coopération économique, culturelle, scientifique et technique et un accord de coopération dans l’aviation civile.

La cérémonie de signature de ces différents accords de coopération a eu lieu dans le pavillon d’honneur de l’aéroport international de Malabo sous la coprésidence de Ibrahim Boubacar Keïta et de Teodoro Obiang Nguema. Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, Abdoulaye Diop et son homologue de la Guinée Equatoriale, Agapito Mba Nokvy, ont apposé leurs signatures au bas des documents sur l’accord portant création de la Grande commission mixte et sur l’accord cadre de coopération économique, culturel, scientifique et technique. Les documents sur l’aviation civile ont été signés par le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mme Traoré Seynabou Diop et son homologue équato-guinéen, Fausto Abeso Fuma.

Dans le communiqué conjoint, rendu public à l’issue de la visite du chef de l’Etat, les deux parties se félicitent des liens d’amitié et de coopération existant entre nos pays et réaffirment leur volonté de tout mettre en œuvre afin de renforcer et développer davantage leur lien de coopération bilatérale par la mise en place d’un mécanisme de consultations diplomatiques régulières. En outre, ajoute le communiqué, les deux chefs d’Etat ont instruit aux autorités concernées de prendre toutes les mesures nécessaires pour la tenue de la première session de la Grande commission mixte au Mali, durant l’année 2017. Le communiqué ajoute que les deux parties se sont félicitées de leur identité de vues sur les questions d’intérêt commun, singulièrement celles relatives à la paix, à la sécurité et au développement du continent.

Les deux chefs d’Etat ont exhorté la communauté internationale à appuyer les efforts du Mali. En honorant les engagements pris à l’occasion de la Conférence internationale pour la relance économique et le développement durable du Mali, tenue à Paris le 22 octobre 2015. Evoquant les questions internationales, le Mali et la Guinée Equatoriale ont réaffirmé l’importance du multilatéralisme et du respect du droit international. Elles ont réitéré leur ferme attachement aux objectifs et principes des Nations unies. Les deux pays ont souhaité également l’instauration d’une plus grande démocratisation des relations internationales à travers des réformes conséquentes du système des Nations unies. Tout en tenant compte de la nouvelle configuration politique mondiale et des exigences de la mondialisation.

Les deux parties ont souligné aussi la nécessité de la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies et ont réaffirmé leur attachement à la position commune africaine sur la question. Au cours de la séance de travail, les deux délégations ont examiné des relations bilatérales et scruté les possibilités de coopération dans divers domaines, notamment l’agriculture et l’élevage et le transport aérien. Après la signature du communiqué conjoint, les chefs d’Etat se sont prêtés aux questions des journalistes. Nos confrères équato-guinéens étaient venus nombreux dans le salon d’honneur de l’aéroport.

Le chef de l’Etat a indiqué que, durant son séjour, il a pu mesurer le parcours de la Guinée Equatoriale sous la direction d’un leader patriote, engagé qui a hissé son pays au rang des Etats émergents. Selon Ibrahim Boubacar Keïta, « Teodoro Obiang est le type de leader attendu dans le continent africain. Grâce à ses actions de développement, la paix règne dans son pays. Et c’est tout ce que nous souhaitons au Mali. Car sans paix, il n’y a pas de progrès », a-t-il dit. Le Mali un et indivisible vient de loin. Il y a des Etats qui ont été divisés. Tel n’est pas le cas du Mali, s’est-il réjoui avant de souhaiter que cette paix soit toujours préservée. Le président Keïta a invité également son homologue équato-guinéen à effectuer une visite officielle au Mali.

L’invitation été acceptée par le président Obiang Nguema Mbasogo pour qui l’Afrique a beaucoup évolué, même si nous continuons à subir des pressions de la part de la communauté internationale. Notre continent connaît actuellement de sérieux problèmes : terrorisme, banditisme et narcotrafic. Pour le président équato-guinéen, le continent est capable de faire face à ces défis. « L’Afrique appartient aujourd’hui aux Africains. Par conséquent, son indépendance n’est pas une simple déclaration. Le Mali peut compter sur le soutien de la Guinée Equatoriale pour barrer la route aux terroristes », a assuré le président équato-guinéen.
Envoyée spéciale
C. DIALLO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Formidable! 😆 😆 😆 😆 😆

    Maintenant que les incessants (et ridicules!) “déplacements” ont fini à la lngue par exaspérer les uns et faire caarrément rire les autres, qu’est-ce qu’on écrirait pas pour tenter de justifier les voyages inutiles de Zonkeba!… 😆

    Après les centaines de MILLIARDS triomphalement “ramenés de Chine”, mais dont la Chancellerie Chinoise à Bamako avait elle-même refusé de confirmer l’existence! 😆 😆 😆 ) et dont personne par la suite n’a jamais vu la couleur, voici maintenant qu’une “envoyée spéciale” inconnue 😆 nous relate la MANNE HISTORIQUE 😆 obtenue de main de fer 😆 par notre mafioso-chapeau-lunettes en Guinée Equatoriale, à savoir:

    “Un accord de coopération portant création de la Grande commission mixte de coopération entre les deux pays 😆 😆 😆 ,
    un accord cadre de coopération économique 😆 😆 ,
    culturelle 😆 😆 😆 ,
    scientifique 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    et technique et un accord de coopération dans l’aviation civile. 😆 😆 😆

    Bref, du PAPIER! 🙄 🙄 🙄

    Mais sur le dernier point (aviation civile), je reconnais d’office la marque de Zonkeba, compte tenu de sa passion personnelle et de son amour immodéré pour les Boeing d’occasion, fussent-ils surfacturés! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Houbien?

    PS: Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’avoue que je me sens “un autre homme” maintenant que je sais qu’on va bénéficier de la coopération SCIENTIFIQUE de la Guinée Equatoriale!!! 😆 😆 😆 😆 😆
    Je brûle d’impatience à l’idée que Zonkeba nous ramène bientôt des accords de coopération industrielle avec le Bhoutan ou la République de Mongolie! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.