Mali-Luxembourg : Une coopération dynamique et multisectorielle

0

COOPERATIONLe comité national de pilotage du programme indicatif de coopération entre le Mali et le Luxembourg s’est réuni jeudi et vendredi derniers au grand hôtel de Bamako pour faire un examen conjoint des projets et programmes mis en oeuvre dans notre pays. Le comité a organisé vendredi un point de presse qui avait pour but de partager avec l’opinion l’examen de ces projets et programmes. La rencontre était conjointement animée par le directeur Europe du ministère des affaires étrangères Mamadou Mandjou Berthé et le 1er secrétaire de l’ambassade du Luxembourg au Mali David Goebbels. C’était en présence du responsable Afrique-Luxembourg du ministère des Affaires étrangères Alexis Dieclrich et des chargés de programme de coopération Mali-Luxembourg, Michel Cadalen et Julio d’Elia.

 

Le Luxembourg intervient dans différents domaines dans notre pays. Il s’agit  de la santé de base, de l’hydraulique, des secteurs de la sécurité alimentaire. Le deuxième programme luxembourgeois concerne la formation professionnelle à travers la mise en place de centres de formations. Le comité a beaucoup travaillé avec le lycée technique de Bamako (lieu où fut proclamée l’indépendance du Mali en 1960). Au gouvernorat de Ségou, il a appuyé les collectivités à améliorer la gouvernance locale. Le programme prend fin cette année explique David Goebbels. « Nous sommes en phase d’identification d’un nouveau programme de 5 ans » se réjouit le diplomate qui estime que son pays n’a jamais arrêté la coopération avec notre pays. Le gouvernement luxembourgeois a appuyé les élections générales qui viennent de se dérouler à travers le « basket fund » du PNUD et suit avec un grand intérêt le processus de réconciliation en cours.

 

 

Puisque la réconciliation va de pair avec la décentralisation, le Luxembourg est présent à Kidal. Le Luxembourg appuie la MINUSMA et la Mission de formation de l’Union européenne (EUTM) à travers leurs interventions au Mali. Par rapport à l’aide budgétaire, la projection de Luxembourg va au delà des prévisions. Sur une prévision de 13 milliards de Fcfa, le Luxembourg a déboursé l’année dernière 11 milliards de Fcfa. Le pays compte débourser cette année 6,5 milliards de Fcfa. Au nord de notre pays, le Luxembourg appuie le programme alimentaire mondial (PAM) et le Comité international de la croix rouge (CICR). Toutes ces interventions ont permis à notre pays de s’éloigner de la crise qui a ébranlé ses fondements.

S. DOUMBIA

PARTAGER