Mali-Suisse : Appui a la consolidation de la démocratie

0
0

Le ministère des Relations avec les Institutions a abrité lundi la cérémonie de signature d’un protocole d’accord de financement des activités de sensibilisation et d’information du département par la coopération suisse dans notre pays.

Les documents ont été signés par le ministre Abdoulaye Sall et la directrice résidente du bureau de la coopération suisse, Geneviève Federspiel. Ce financement, sous forme de subvention, d’un montant de 156 millions de Fcfa permettra au ministère des Relations avec les Institutions d’engager et d’ouvrir le débat ainsi que le dialogue citoyen, démocratique et républicain. Visés, des chantiers porteurs de changements innovants dans les relations entre les institutions des légitimités issues des urnes, des suffrages universels direct ou indirect et les institutions légitimes, historiques, traditionnelles découlant des alliances et pactes, des légitimités associatives, mutualistes, professionnelles syndicales. L’objectif est de contribuer à l’inclusion des institutions issues de la démocratie participative dans le processus de démocratisation, de décentralisation, de portage des réformes politiques et des élections générales de 2012.

Cet objectif, selon Abdoulaye Sall, est en parfaite adéquation avec les différentes campagnes d’information, de sensibilisation, de formation et d’engagements lancées par son département. En effet, le ministère multiplie les activités pour mieux faire connaître les institutions de la République. Des journées d’engagement ont ainsi été initiées à l’intention des collectifs de femmes et de jeunes déterminés à cheminer ensemble autour de ce qui les unit, à savoir faire de la démocratie une réalité tangible dans les relations entre les représentants élus et les citoyens sur le terrain des réformes politiques et des élections générales. Le ministre Sall a remercié le partenaire suisse pour l’importance et la pertinence de son approche et de ses appuis au bénéfice de notre pays. Il l’a assuré que les ressources qui viennent d’être mises à la disposition de son ministère, seront utilisées à bon escient.

Pour la directrice résidente du bureau de la coopération suisse dans notre pays, Geneviève Federspiel, cet appui est destiné, entre autres, à créer les conditions d’une bonne gouvernance ainsi qu’à consolider la démocratie dans notre pays. La coopération suisse voudrait que chaque citoyen malien se retrouve dans son pays, dans sa démocratie et que se développe la vraie citoyenneté au Mali.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.