Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale : Deux Accords pour booster le développement à Koutiala et Tombouctou et un troisième sur l’aide à l’équipement des forces de sécurité déployées en Haïti

0
0

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Soumeylou Boubèye Maïga, l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, Son Excellence Karl Flittner et la Directrice résidente du Bureau de la Coopération Suisse au Mali, Mme Geneviève Federspiel ont procédé à la signature de deux accords : l’accord entre le gouvernement du Mali et la République Fédérale d’Allemagne sur la réalisation d’une aide spéciale à l’équipement pour le déploiement des forces de sécurité malienne en Haïti. Et l’accord de financements relatifs au Programme de développement social urbain de Koutiala (PDSU) phase III et au Programme d’amélioration de l’accès à l’eau et de gestion des risques d’inondation dans les villes de Koutiala et Tombouctou.

La signature des documents qui a eu lieu hier, mercredi 14 décembre dans la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères, s’est déroulée en présence du ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, le Général Sadio Gassama.

Le premier accord signé entre le ministre Soumeylou Boubèye Maïga et la Directrice résidente du Bureau de la Coopération Suisse au Mali, Mme Geneviève Federspiel, est relatif au financement du Programme de développement social urbain de Koutiala (PDSU) Phase III et du Programme d’amélioration de l’accès à l’eau et gestion des risques d’inondation dans les villes de Koutiala et Tombouctou.

Les deux projets, dont le financement totalise un montant cumulé de 2,8 milliards de FCFA, s’inscrivent dans les domaines d’importance vitale touchant aux problématiques de l’aménagement urbain, de la gestion de l’eau et de l’assainissement dans les villes concernées.

Selon les termes du premier Accord, la Suisse consent à accorder au Mali, sous forme d’appui, une subvention non remboursable de 1,4 milliard de FCFA, en vue du financement de PDSU Phase III.

Par le deuxième Accord, le Bureau de la Coopération Suisse apporte un appui d’un montant de 1,3 milliard de FCFA. Ce financement vise d’une part, à offrir aux populations de la municipalité urbaine de Koutiala un meilleur accès à l’eau potable et à améliorer leurs conditions de vie,  d’autre part, à permettre aux populations de la municipalité de Tombouctou de mieux gérer les risques liés aux inondations des quartiers vulnérables de la ville. Un volet de recasement est prévu dans ce projet, le tout pour une enveloppe de 1,7 milliard de FCFA.

Enfin, l’Accord signé entre le Mali et l’Allemagne est relatif à l’aide spéciale à l’équipement pour le déploiement des unités de sécurité maliennes en Haïti. Un geste qui vient renforcer davantage les relations d’amitié et de fructueuse coopération qui existent entre les deux pays. Cette aide à l’équipement permettra aux forces de sécurité du Mali de mener à bien leur mission pour la paix et la stabilité en Haïti.

 

La Directrice résidente du Bureau de la Coopération Suisse au Mali, Mme Geneviève Federspiel a, après la signature des documents, affirmé que le premier appui se fera par voie d’appui budgétaire sectoriel décentralisé qui est également une possibilité nouvelle, ouverte par la Coopération Suisse avec le ministère de l’Economie et des finances depuis 2010 pour renforcer la décentralisation et accélérer le transfert des compétences et des ressources à la base. 

 

S’agissant du second Accord, elle dira que ce projet est considéré aussi comme une contribution de son pays à la Stratégie de développement des villes du Mali (SDVM) adoptée en 2009. Avant d’ajouter que son Bureau est en bonne voie de discussion avec le ministère de l’Urbanisme et la Banque mondiale afin que les sites de Koutiala et Tombouctou intègrent rapidement le Programme national d’appui aux communes urbaines du Mali (PACUM) qui démarre en 2012.

Mme Geneviève Federspiel a souligné que l’ensemble de ces investissements sont destinés à injecter de l’argent dans les économies locales, remettre au travail les entreprises locales et créer des emplois et revenus avec un accent sur la démarche haute intensité de main- d’œuvre. Ceci s’avère capital pour lutter contre la pauvreté et créer des conditions favorables à une plus grande stabilité au Mali.

Par ailleurs, elle a remercié le ministre des Affaires étrangères d’avoir accepté de tenir à Bamako la prochaine commission mixte Mali/Suisse courant février 2012. "Nous nous réjouissons de ce moment où nous passerons en revue nos actions communes et prendrons ensemble de nouvelles orientations pour le futur. Face aux nombreux défis auxquels le Mali est confronté, la position de la Suisse est de rester engagée et présente, d’apporter des solutions adaptées et ajuster ses dispositifs aux différents contextes évolutifs" a-t-elle conclu.

Pour sa part, l’ambassadeur d’Allemagne au Mali, Son Excellence Karl Flittner a indiqué que cette aide en équipement spécial de la police malienne vient renforcer leurs capacités en maintien de la paix. Une aide qui est accompagnée d’une formation des agents pour leur future mission en Haïti.

En ce qui le concerne, le ministre Soumeylou Boubèye Maïga a déclaré qu’à travers les deux Accords de financements, la Suisse et le Mali renouvellent leur convergence quant au partage d’une même vision du développement à la base, vision qui privilégie l’implication effective des populations bénéficiaires.

Se prononçant sur l’Accord relatif à l’aide spéciale à l’équipement pour le déploiement des unités de sécurité en Haïti par l’Allemagne, le chef de la diplomatie malienne a soutenu qu’elle vient opportunément en appui aux efforts que le gouvernement malien déploie en matière de paix et de sécurité internationale.

 

                        Bandiougou DIABATE


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.