Pour améliorer la santé maternelle et néonatale dans les Cercles de Niono, Diéma, Yélimane et Bafoulabé : Le Canada met à la disposition du gouvernement malien plus de 9,6 milliards de FCFA

2
1

Hier mardi 28 février, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Soumeylou Boubèye Maïga et l’ambassadeure du Canada au Mali, Saint-Louis Virginie ont procédé à la signature du Protocole d’entente relatif à un projet d’évacuation des mères dans quatre districts de Kayes.

 

Poignée de main entre Soumeylou B Maiga et l'ambassadeur du Canada

La présente cérémonie de signature du Protocole d’entente, d’un montant de 9,6 milliards de FCFA, témoigne, une fois de plus, du dynamisme et de la pertinence de la coopération multisectorielle entre les deux pays. A travers ce protocole, le Canada réalise une initiative pilote d’évacuation des mères dans quatre district sanitaires de la région de Kayes à savoir : Bafoulabé, Nioro, Diéma et Yélimané. Ce projet, qui couvre la période 2012-2015; est un appui additionnel du Canada dans le cadre de l’initiative de Muskoka. Il s’inscrit dans la mise en œuvre du PRODESS, plus particulièrement dans l’amélioration de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants de moins de cinq ans. Il vise à soutenir les autorités maliennes dans la mise en œuvre de leur politique nationale de développement pour l’atteinte des OMD.
Rappelons qu’en juin 2010, sous la présidence du Canada, les pays membres du G-8 se sont engagés à coordonner leurs efforts pour améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants de moins de cinq ans dans le cadre de l’Initiative de Muskoka. C’est ainsi, que suite à la visite au Mali du ministre de la Coopération internationale du Canada, en août 2010, une enveloppe additionnelle de 37 milliards FCFA a été octroyée au Mali par le gouvernement du Canada en vue d’appuyer le ministère de la santé pour accélérer les efforts afin de diminuer la mortalité maternelle néonatale et infantile au Mali, conformément aux Objectifs 4 et 5 du Millénaire pour le développement.
Ces fonds additionnels serviront à mettre en œuvre trois initiatives visant l’amélioration de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants de moins de cinq ans. Il s’agit d’une initiative d’’’Appui Budgétaire Spéciale (ABS) en santé maternelle, néonatale et infantile au Mali”, dont le Protocole d’entente et l’entente de contribution ont été signés entre le Mali et le Canada le 17 mai dernier. La deuxième nouvelle initiative est une subvention au Programme alimentaire mondial (PAM) pour la mise en œuvre d’un projet de santé nutritionnelle à base communautaire (Projet SNACK) afin de réduire de façon significative la malnutrition chez les enfants âgés de 6 à 59 mois, chez les femmes enceintes et les femmes allaitantes dans les cercles de Bafoulabé, de Yélimané et de Diéma.
Enfin, la troisième initiative, objet de la cérémonie d’hier, est un appui à un projet-pilote d’évacuation sanitaire pour l’amélioration de la santé maternelle et néonatale dans les cercles de Nioro. Diéma. Yéiimané et Bafoulabé. Ce projet d’un montant de 9,6 milliards de FCFA, comprend un financement direct au ministère de la Santé canadien d’un montant de 6,7 milliards de FCFA, et de l’assistance technique par l’entremise d’organisation canadiennes.
    Bandiougou DIABATE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Malidjigui<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4038</span>
Membre
Malidjigui 4038
4 années 7 mois plus tôt

Que ce soit Niono ou Nioro il s’agit du Mali et il s’agit toutjours de tendre la main a l’autre et la main en haut est superieure a celle d’en bas, c’est un proverbe Burkinabe qui le dit. Quand va t-on finir avec la mendicite?

gadiagaken<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 14</span>
Membre
gadiagaken 14
4 années 7 mois plus tôt

Revoyez le titre de votre article. Il s’agit du cercle de NIORO et non celui de NIONO!

wpDiscuz