Signature de l’Accord d’établissement de l’European union training mission (EUTM-Mali) : Objectif : Former 4 bataillons de 700 hommes et fournir conseils et assistance à l’armée malienne

2

Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly et le Chef de la délégation de l’Union européenne au Mali, l’ambassadeur Richard Zink ont procédé hier jeudi à la signature de l’Accord d’établissement de l’European union training mission (EUTM-Mali). Il s’agit d’une mission de 550 militaires européens provenant de 22 Etats de l’UE, qui s’étalera sur 15 mois, avec un budget total de plus de 8 milliards de FCFA. Cette mission permettra de former 4 bataillons de 700 hommes et aura pour tâche de fournir conseils et assistance au ministère de la Défense et des anciens combattants, ainsi qu’à la structure de commandement.

Echange de documents signés entre le ministre Tiéman H Coulibaly et le chef de la délégation de l'Union européenne au Mali, l'ambassadeur Richard Zink
Echange de documents signés entre le ministre Tiéman H Coulibaly et le chef de la délégation de l’Union européenne au Mali, l’ambassadeur Richard Zink

Le Mali fait face à une agression de forces obscurantistes qui ont révélé leurs véritables visages au monde à travers l’organisation et la gestion d’une économie criminelle financée notamment par le trafic des armes, de la drogue, les rançons exigées suite à l’enlèvement des otages occidentaux. Face à ce péril dont l’attaque de ville de Konna a constitué le summum, le Mali a lancé un appel au secours à la communauté internationale et singulièrement à la France qui a promptement agi pour barrer la route aux envahisseurs. Ce sombre et tragique épisode de l’histoire du Mali restera dans les annales des relations de coopération militaires, tant bilatérale que multilatérale, entre l’Europe et le Mali. C’est dans ce contexte que l’Union européenne a décidé d’accélérer la mise en place de sa mission de formation, de conseils et de mise à niveau au profit de l’armée malienne dénommée EUTM-Mali. A travers la signature de cet accord, l’UE s’est assignée dans la résolution de la crise du Mali par une assistance multiforme et déterminante.
Pour ce faire, le gouvernement du Mali et l’Union européenne ont procédé à la signature de l’accord d’établissement de European union training mission (EUTM-Mali). Il s’inscrit dans la dynamique de renforcement des capacités opérationnelles de l’armée malienne, dans le cadre de sa mission de recouvrement et de défense de l’intégrité du territoire. Cette mission permettra de former 4 bataillons de 700 hommes et aura pour tâche de fournir conseils et assistance au ministère de la Défense et des anciens combattants, ainsi qu’à la structure de commandement. Elle opérera en étroite coordination avec la MISMA, mais ne participera pas au combat. Il s’agit d’une mission de 550 militaires européens provenant de 22 Etats de l’UE, qui s’étalera sur 15 mois, avec un budget total de plus de 8 milliards de FCFA. Au cours de la formation, les soldats suivront un entrainement intensif au maniement des armes ou au respect des ordres. Ils bénéficieront aussi de cours en droit humanitaire international et sur la protection des civils. Il s’agira, à terme, de faire de l’armée du Mali, une véritable armée républicaine au service du pouvoir politique et civil.
En effet, par son engagement d’aider à faire face aux besoins humanitaires d’urgence, de reconstruction de régions Nord dévastées par la guerre, de relance du tissu économique et de reprise des grands programmes de développement interrompus, l’UE et ses Etats membres contribuent à donner une dimension particulière aux efforts des autorités de la transition pour conforter les solutions de sortie de crise.

Bandiougou DIABATE

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. NOUS DEVONS AVOIR NOS PROPRES INSTRUCTEURS ET CENTRE DE FORMATION

    ON DOIT PRODUIRE DU SAVOIR ET NON SEULEMENT L ACHETER AILLEURS

Comments are closed.