Sur initiative du Centre Tunisien de la Promotion des Exportations (CEPEX) : Des rencontres B2B pour renforcer les relations d’affaires entre Tunisiens et Maliens

0
Tunisiens
Les officiels avec, au centre, le ministre malien de l’industrie et des mines, Dr Boubou CissĂ©

C’est au Grand hĂ´tel de Bamako qu’ont dĂ©marrĂ© le mardi dernier les rencontres B2B entre hommes d’affaires maliens et tunisiens dans le cadre de la mission multisectorielle que le Centre Tunisien de la Promotion des Exportations (CEPEX) a entamĂ©e dans notre capitale depuis le mardi 11 mars dernier. Durant trois jours, plusieurs contacts seront nouĂ©s pour le renforcement de la coopĂ©ration commerciale entre les deux pays.

 

C’est le ministre malien de l’industrie et des mines, Dr Boubou CissĂ© qui a lancĂ©, en prĂ©sence de SEM. Tarak ben Salem, ambassadeur de Tunisie au Mali, ces rencontres directes (B2B) entre opĂ©rateurs Ă©conomiques maliens et tunisiens venus en grand nombre dans notre pays pour nouer des contacts fructueux Ă  mĂŞme de hisser la coopĂ©ration industrielle, commerciale et de service entre nos deux pays. Car, il ne faut pas se cacher la face ces relations sont très en deçà du niveau des relations politiques qui existent entre nos deux Etats. Comme preuve de cette dynamique, la prĂ©sence du prĂ©sident tunisien Marzouki Ă  la cĂ©rĂ©monie d’investiture du prĂ©sident IBK et  la prĂ©sence Ă©galement du prĂ©sident malien Ă  la cĂ©rĂ©monie d’adoption de la nouvelle Constitution de la Tunisie.

 

 

C’est pour relever ce dĂ©fi que le Centre Tunisien de la Promotion des Exportations (CEPEX) a levĂ© une importante mission d’hommes d’affaires pour venir exposer devant un parterre d’opĂ©rateurs Ă©conomiques maliens les opportunitĂ©s qu’offre la Tunisie dans les diffĂ©rents domaines que sont les Ă©tudes gĂ©ophysiques et gĂ©otechniques, recherche d’eau, sol, gĂ©nie civil ; services aĂ©riens, assistance aĂ©roportuaire ; commerce et services Ă©lectriques ; ventes transformateurs Ă©lectriques ; assistance mĂ©dicale, logistiques, mĂ©dicales,  formation en secourisme et sĂ©curitĂ© au travail conseils ; bureau pluridisciplinaire d’Ă©tude et pilotage, assistance techniques, nĂ©gociation des contrats, planification, stratĂ©gie dans le domaine de gĂ©nie-civil, infrastructure (route, ouvrage, port), bâtiment civil, Ă©clairage et Ă©lectricitĂ©, conditionnement, environnement, hydraulique et industriel, process ; Ă©tudes architecturales, consulting, promotion immobilière ; service Ă  valeur ajoutĂ©e des tĂ©lĂ©communications ; sĂ©curitĂ© de travail ; commerce international BTP ; construction mĂ©tallique, travaux gĂ©nie civil de bâtiment et de sĂ©curitĂ© ; bâtiment et construction ; anti-intrusion, dĂ©tection d’incendie, vidĂ©osurveillance, contrĂ´le d’accès, automatisme des portes ; e-gov, application mobile, force de vente mobile, m-paiement, m-banking, solutions et produits bancaires, solutions pour les distributeurs tĂ©lĂ©com, TPE, e-voucher, e-top-up solutions CRM, ERP, stock management, projet management, e-commerce ; Ă©nergie renouvelable ; formation ; Ă©tude architecturale, bâtiment, construction, planning modĂ©lisation 3D ; enseignement supĂ©rieurs privĂ© (secteur aĂ©ronautique) ; Ă©tudes et ingĂ©nierie ; enseignement supĂ©rieur et formation connue pour les entreprises ; inspection et contrĂ´le technique/ expertise, conseil et assistance technique/contrĂ´le technique des constructions/ formation, nĂ©goce et commerce international; matĂ©riaux de construction, Ă©quipement des hĂ´tels.

 

Le prĂ©sident du Collège Transitoire de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, Mamadou TiĂ©ny KonatĂ© a lui-aussi, devant une assistance oĂą l’on notait la prĂ©sence notamment du prĂ©sident du Conseil national du patronat du Mali (CNPM), Mamadou SidibĂ©, fait un brillant exposĂ© sur le climat des affaires au Mali. Avant d’inviter les acteurs du secteur privĂ© des deux pays Ă  prendre place pour les sĂ©ries de rencontres directs prĂ©vus dans le cadre de ces journĂ©es.

 

 

C’est dire que les opĂ©rateurs Ă©conomiques intĂ©ressĂ©s peuvent toujours aller rencontrer leurs homologues tunisiens au cours des rencontres B2B qui se poursuivront encore aujourd’hui au mĂŞme lieu. 

Mamadou FOFANA

PARTAGER