Terrorisme et criminalité organisée : Le Mali et la Russie déterminés à combattre le phénomène

0
1

La deuxième session du groupe de travail Mali-Russie sur la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, s’est tenue le mercredi 21 décembre au ministère des Affaires étrangères. Cette session, placée sous la présidence du Secrétaire général dudit ministère, Mme Traoré Rokiatou Gukine, a enregistré  la présence d’une délégation russe conduite par Ilya Rogatchëv, directeur du Département des nouveaux défis et menaces au ministère des Affaires étrangères de la Russie. Plusieurs officiers de l’armée du Mali ont également pris part à cette rencontre.

 

La bande sahélo-saharienne, qui englobe le nord du Mali, est une zone victime du terrorisme et des trafics en tous genres. Les enlèvements de personnes, principalement d’occidentaux, sont devenus monnaie courante dans cette bande et créent un climat d’insécurité et de méfiance. Ce qui n’est pas de nature à favoriser l’exercice des activités socio-économiques nécessaires à l’épanouissement normal des populations de la zone. «Cette situation sape les efforts de développement, détruit l’économie déjà fragile des pays de la région, menace dangereusement la paix et la sécurité internationales, surtout au regard des récents développements politiques survenus dans une bonne partie du nord de l’Afrique.  Elle appelle à une mobilisation de toutes les synergies indispensables et de tous les acteurs», a souligné Mme Traoré Rokiatou Gukine.

 

Elle a ajouté qu’en réponse à la menace, le gouvernement du Mali a fait de la lutte contre le terrorisme l’un des axes majeurs de sa politique de sécurité, en parfaite adéquation avec la stratégie antiterroriste mondiale. «Face à la porosité des frontières des Etats de la bande sahélo-saharienne, à la densité de leurs territoires et à leur fragilité, et au regard de la situation dans le septentrion malien et de la connexion entre trafiquants d’armes, de drogues, de personnes et groupes islamistes, terroristes, il est impérieux qu’une réponse, dans un élan de solidarité agissante se saisisse de la question du terrorisme et de la criminalité organisée" a conclu Mme Traoré Rokiatou Gukine.

 

Pour sa part, Le directeur du Département des nouveaux défis et menaces au ministère des Affaires étrangères russe, Ilya Rogatchëv  a souligné la nécessité de poursuivre la lutte contre les groupes terroristes dont les activités se confondent le plus souvent avec le trafic d’armes et de drogue. «Nous soutenons le rôle très actif du Mali dans le domaine de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme dans la zone sahélo-saharienne» a-t-il soutenu.

 

Rappelons qu’à Moscou, en 2009, le Mali et la Fédération de Russie avaient dégagé des axes de coopération pour mener efficacement la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, un fléau devenu une préoccupation mondiale.  A noter aussi qu’au cours de cette rencontre, les deux délégations ont eu un échange de vue sur la situation dans la région sahélo-saharienne, dans le contexte de l’action contre le terrorisme et le crime organisé, sur les impacts des événements en Libye et les méthodes et moyens actuels de la lutte antiterroriste (sur la base de l’expérience russe).

Ibrahim M. GUEYE

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.