Tournée franco-allemande au Mali : Ayrault et Steinmeier ne regardent pas dans la même direction

3
Jean-Marc Ayrault etFrank-Walter Steinmeier

Quels intérêts Allemand et Français peuvent-ils avoir en commun pour justifier une tournée au Mali et au Niger ? L’Allemagne d’ordinaire peu encline à se laisser tirer par le bout du nez, a-t-elle subitement changé d’opinion sur la France au point de la cirer les bottes françaises ? Non ! Elle n’a pas changé d’un iota.

A l’opposé de la France, elle est plutôt intéressée à la lutte contre l’émigration qui empoisonne le climat politique. Elle n’est plus en état d’accepter de nouveaux réfugiés. Or, le sahel est un des points de départ de ces réfugiés. D’où cette offre de coopération au pays du Sahel pour que s’arrête le flux. Voilà la raison profonde de la visite lundi du ministre allemand des Affaires  étrangères Frank-Walter Steinmeier.

Son homologue français  Jean-Marc Ayrault tente de donner un coup de fouet au processus de paix au Mali. Presque un an après sa signature, la mise en œuvre de l’Accord piétine. Embourbée dans ce conflit, la France se veut à l’écoute des propositions de la partie gouvernementale. Tout indique que la France paie le prix fort de son jeu obscur à Kidal. Ses soldats sont régulièrement dans le viseur des terroristes qui se recrutent aussi à sa grande surprise dans les rangs de la Coordination des mouvements de l’Awazad (CMA). La Mission des nations –unies au Mali (MINUSMA) non plus n’est épargnée. A croire que l’Oncle Sam a signé un pacte avec le diable. Et comme vous le savez, on ne pactise pas avec le diable. Puisque ce dernier a toujours vu dans un pacte le signe d’une faiblesse.

Le programme de la visite en a été d’autant plus chargé: avant de s’envoler pour Niamey dans la soirée, Jean-Marc Ayrault et Frank-Walter Steinmeier devaient également rencontrer le chef de la Mission des nations –unies au Mali (MINUSMA)avant de visiter brièvement les salles où sont conservés, à Bamako, les fameux manuscrits de Tombouctou, ces manuscrits évacués clandestinement de la grande ville du nord vers la capitale au plus fort de l’occupation par les forces djihadistes, en 2012.

Georges François Traoré

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. ILS SONT VENUS PRESSER IBK DE SIGNER TOUS LES DOCUMENTS ET ACCORDS QUE LES AUTRES PRÉSIDENTS DU MALI ONT REFUSÉ DE FAIRE.
    ILS SAVENT QUE IBK EST MOURANT ET QUE LE SOUHAIT DE IBK C’EST QUE KARIM LUI SUCCÈDE..
    ILS VONT LE RASSURER ET LE BERNER..
    SAUF QUE APRÈS LE TRÉPAS DE IBK, LES MALIENS VONT MONTRER LA SORTIE À SA FAMILLE .

  2. Tournée franco-allemande au Mali : Ayrault et Steinmeier ne regardent pas dans la même direction
    Par L’Informateur -4 Mai 2016

    Pas évident le thème la migration à partir du Sahel, encore moins celui pourra avoir en aval un impact déterminant sur la politique intérieure de l’Allemagne! Parmi les facteurs clés il y a par ex:

    1- La Bundeswehr et SERVAL dans la logistique dès les premières heures de celle-ci en 2013 et augmentation récente de l’effectif à Koulikoro, parce que les Francais voulaient être plus présente en Syrie-Iraq!

    2- La personnalité des deux ministres: socialistes, et Ayrault parle parfaitement allemand en plus (Études à Würzbourg), Steinmeier et son SPD-Parti, sont depuis l’après Schröder (mars 2003) plutôt sur une ligne beaucoup plus offensive en ce qui concerne désormais le rôle futur de l’Allemagne dans le monde. Et pour cela la hierarchie militaire est pour, (comme aux USA)

    3- Le Hangar de Hamburg: le nucléaire que l’Allemagne négocie toujours avec la France depuis la fin de la 2è guerre mondiale, ex: délocalisation du montage des ailes des Airbus de Toulouse à Hambourg, en outre les accords relatifs entre les 2 pays concernant le transport des déchets nucléaires sont très importants!

    4- Le nucléaire, c’est aussi synonyme de puissance politique, reconnaissance et d’infiuence internationale que recherche l’Allemagne depuis des années et aspire par là à un siège permanent aux NU, la France, c’est l’alliée la plus proche pour ce projet…

    5- Sur le plan économique, c’est un pays qui est essentiellement dépendant de l’exportation, donc il faut sortir…Elle forme en outre avec la France le duo-eurpéen qui veut unir l’Europe, et pour cela elle a même dû renoncé à un symbole fort de sa souverainété: le D-Mark!

    6- Et enfin les migrants subsahariens ne sont pas représentatifs pour l’Allemagne par rapport aux Turcs, les Maghrébins, les Balkans ou actuellement les Syriens! Et de compléter que de façon générale les élections dans les pays occidentaux devéloppés ne se gagnent pas nécessairement avec de la politique extérieure, mais plutôt intérieure!

  3. Face à l’Afrique ne faites pas de distinction entre occidentaux, qu’ils soient anglais, français, allemands, belges, américains ou du Vatican: rappelez-vous la bulle papale qui autorisa l’esclavage en 1493, les déclarations de Victor Hugo pour annexer l’Afrique, Berlin 1884 pour se partager l’Afrique, Berlin 2011 contre Kaddafi pour abattre le panafricanisme. Mais comme vous le dites, pactiser avec le diable se retourne toujours contre soi: ne serait-il pas plus juste d’admettre que ce sont les Ben Laden, MNLA et autres Boko Haram qui ont pactisé avec des diables occidentaux?

Comments are closed.