Union Européenne – Mali : La Commissaire Georgieva et le Général Lecointre à Bamako

0

Pour sa deuxième visite en moins de deux mois dans notre pays, la Commissaire européenne chargée de la réaction aux crises, Mme Kristalina Georgieva, était face à la presse, le mardi 22 janvier, à l’hôtel de l’Amitié. Objectif, évaluer la situation afin de déterminer la manière la plus efficace d’apporter l’aide au nombre croissant des réfugiés.
Mme Georgieva a tout d’abord rappelé qu’en 2012 les Maliens ont été victimes d’une  triple crise: la sécheresse, la crise politique et enfin la crise sécuritaire. «Mais, grâce à une action rapide et à la coordination de la réponse internationale, nous avons pu éviter les pires effets de la crise alimentaire, ici comme dans l’ensemble du Sahel et apporter un soutien à quelque 18 millions de personnes», a-t-elle ajouté.
Mme Kristalina Georgieva a ensuite déclaré que l’ampleur croissante de la violence et des combats au Nord du pays avait eu pour effet de contraindre plus de 350 000 personnes à fuir vers le Sud et les pays voisins, A cause des besoins humanitaires considérables, l’UE, selon elle, a accru son aide de 20 millions d’Euros pour soutenir les actions de ses partenaires humanitaires au Mali et dans les pays voisins. Avec la détérioration de la situation au fur et à mesure que les affrontements entre forces islamistes et armées malienne et étrangères s’intensifient, a-t-elle indiqué, l’UE restera mobilisée pour faire face à une vulnérabilité humaine croissante.
Après la Commissaire chargée de la réaction aux crises, c’était au tour du Commandant de la Mission de formation militaire de l’UE, le Général de brigade François Lecointre, en visite chez nous, de s’adresser à la presse, au siège de l’Union Européenne à Bamako.
Le Général Lecointre a expliqué aux journalistes que la Mission de formation de l’UE avait pour objectifs de contribuer à améliorer les capacités militaires des forces armées maliennes afin de permettre, sous la direction des autorités civiles, le rétablissement de l’intégrité territoriale du pays et de garantir que l’armée malienne sera un pilier d’un Etat de droit, avec une subordination du monde militaire à l’autorité politique.
La formation, a-t-il précisé, concernera quatre bataillons de l’armée malienne, la durée de la Mission étant de 15 mois. «Il ne s’agit pas de répondre seulement à une urgence, car l’Europe, a une approche globale de la restructuration de l’armée malienne» a-t-il ajouté.
Autre précision, le conseil de l’UE estime le coût global de l’opération à 12,3 millions d’euros.  Pour terminer, le Général Lecointre affirmera que l’état-major de la mission sera installé à Bamako et que la formation se déroulera dans un lieu affecté à cet effet au nord-est de la ville.
Pierre Fo’o Medjo

PARTAGER