Visite de la chancelière Angela Merkel au Mali : Une nouvelle page dans la coopération entre le Mali et l’Allemagne

5

« Il y a des jours où on est particulièrement heureux, ce jour est de ceux-là. » Le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita n’a pas caché sa satisfaction à la fin du dîner officiel de travail qu’il a offert dimanche soir à la chancelière allemande Angela Merkel, dans la salle des banquets du palais de Koulouba.

La dirigeante allemande était arrivée quelques heures plus tôt pour une visite de travail de 24 heures dans notre pays. Au dîner officiel, Ibrahim Boubacar Kéita et Angela Merkel étaient entourés de leurs proches collaborateurs et des membres du gouvernement, côté malien. L’occasion était idoine pour les parties allemande et malienne d’approfondir les discussions sur les sujets d’intérêt commun. Ces sujets avaient déjà été évoqués par le chef de l’Etat et son illustre hôte lors du point de presse qu’ils ont animé à l’aéroport international Modibo Kéita Sénou.

A cette occasion, les deux personnalités avaient confié à la presse leur volonté de raffermir la coopération, déjà très fructueuse entre les deux pays, dans les domaines de la sécurité, de la gouvernance démocratique, de la décentralisation, de la promotion de l’agriculture, de l’eau et de l’assainissement. Ibrahim Boubacar Kéita et Angela Merkel ont insisté sur la nécessité de mener des actions de développement afin de maîtriser la migration. La chancelière a assuré que l’Allemagne était prête à appuyer des actions permettant aux jeunes de se former afin de contribuer au développement de leurs propres pays. Ce qui permet de maîtriser le flux des migrants africains vers l’Europe. Ce dîner de travail n’a pas été marqué par une animation musicale comme c’est souvent le cas en de circonstances pareilles.

Les deux dirigeants n’ont pas non plus échangé de distinctions honorifiques. Pendant deux heures d’horloge, le président de la République et son hôte, ont longuement échangé, afin de se connaître davantage et de donner du volume à la coopération entre nos deux pays. Pour le président de la République, cette première visite de la chancelière témoigne de la détermination, des deux parties, de rendre plus dynamiques les relations de coopération déjà exemplaires entre l’Allemagne et le Mali. « Ce fut un grand oral, un bel échange approfondi sur tous les sujets d’intérêt commun », a expliqué le président Ibrahim Boubacar Kéita. La chancelière Angela Merkel, dira le chef de l’Etat, est venue avec beaucoup d’amitié. Elle nous a assuré, a ajouté le président Kéita, de sa détermination à aider le Mali à recouvrer la paix totale sur l’ensemble du territoire.

Le président Kéita a salué ensuite l’appréciation positive de son hôte, du Mali éternel, du Mali avec lequel la coopération culturelle est souhaitée au plus haut niveau. L’Allemagne est prêté à accompagner le Mali d’aujourd’hui qui lutte pour sa souveraineté territoriale. « Nous avons vu une Angela Merkel soucieuse du retour de la paix au Mali. Ce dont elle entend du reste concrétiser en poursuivant les efforts sur le plan sécuritaire et l’appui à des projets structurants dans d’autres secteurs », a assuré le président Keita pour qui, c’est sans conteste, une nouvelle page de la coopération qui s’ouvre entre les deux pays. Dans les jours à venir, les techniciens des deux parties travailleront à traduire en actes concrets toutes les intentions formulées au cours du séjour de la chancelière Angela Merkel dans notre pays. Le chef du gouvernement allemand a quitté Bamako hier matin pour le Niger.

L. ALMOULOUD

Accueil des migrants en Europe : LE CSDM SOUTIENT ANGELA MERKEL

Dans le cadre de la visite de la chancelière allemande Angela Merkel dans notre pays, le Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) a animé hier, à son siège, une conférence de presse pour exprimer son soutien à sa politique d’accueil des migrants en Allemagne. « Le Conseil supérieur de la diaspora malienne adresse ses vifs remerciements à Mme Merkel pour son soutien aux immigrés en Europe, pour l’attention que son pays porte aux nôtres depuis de très longues années et l’invite à utiliser son autorité pour la bonne gestion des aides en vue d’un développement humain durable de notre pays », a indiqué le président du CSDM, Haïdara Cherif Mohamed. Notre pays est l’un des plus pauvres au monde et sa population émigrée en Europe est estimée à 4% de sa population totale.

L’émigration, a-t-il soutenu, est quasiment dans le gène des Maliens qui la considèrent comme un facteur de développement. Pour lui, la particularité malienne doit être prise en compte dans la mise en œuvre des politiques migratoires. « La visite de Mme Merkel a aussi pour but d’intensifier et d’améliorer les relations entre son pays et le nôtre.

Mme Merkel a affronté ses pairs de l’Union européenne en défendant une gestion plus humaine et raisonnée de la migration sur le vieux continent », s’est félicité le conférencier. Haïdara Cherif Mohamed pense que réduire la pauvreté est le moyen le plus efficace pour lutter contre la migration clandestine. Il faut, préconisera-t-il, aider au développement des droits humains, de la démocratie et de la protection de l’environnement dans les pays africains à travers les investissements dans les infrastructures et améliorer les moyens d’existence pour maintenir les populations sur place et surtout les plus jeunes.

L’Afrique traverse des crises à répétition qui sont aggravées par les conditions climatiques notamment. Aussi, les inégalités économiques et sociales, dont les conséquences sont la misère, la précarité, ne contribuent pas non plus à améliorer la situation.

B. COULIBALY

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Oui mais l’Allemagne veut le retour de 400 maliens…
    Pas sur que en Allemagne le regroupement familial soit mis en place…Et la nationalité allemande n’est pas facilement donnée

  2. Rond sourez…si c pas cet islam ton pays n aura pas existe sur la planet.
    Respecte toi et le 95% musilmants du mali.
    Si tu oublie ton origine…ton destination finale sera inconu.
    Merci9

  3. S’il y a une chose à laquelle le doute n’est pas permis, c’est bien sûr la sincérité de la coopération allemande avec le Mali.

  4. L’ALLEMAGNE A L’ARGENT LA FRANCE EST PAUVRE
    LA FRANCE A LE MALI L’ALLEMAGNE A L’ARGENT
    LE MALI N’EST QU’UNE MARCHANDISE AVEC UNE POPULATION SOUMISE ET AVEUGLEE PAR L’ISLAM

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here